POPULARITÉ
1370

Les pesticides scrutés par les chercheurs

Éditer
Inraabeillee579e7cd067f77b81f9a134c4678b939

Le lien permet de voir des photos.


Un tapis d’abeilles mortes devant une ruche, résultat d’une exposition aux insecticides : voilà une image qui a de quoi frapper les esprits. Ces intoxications massives, ne sont pourtant pas ce qui préoccupe le plus les chercheurs. Actuellement, dans les labos Inra, on tente plutôt d’identifier les dommages sublétaux consécutifs à l’exposition à des doses faibles de produits phytosanitaires. À faible dose, ces produits n’entraînent pas toujours la mort directe de l’insecte, mais ils peuvent compromettre la survie de la colonie. Si, comme le pensent la plupart des scientifiques, le déclin des abeilles est aussi lié à l’utilisation de pesticides, c’est sans doute ces effets, si difficiles à mesurer, qui seraient en jeu.

Petites doses, grands effets

Même soumises à de faibles doses de pesticides, les abeilles présentent divers dérèglements. Par exemple, elles sont moins capables d’apprendre ou de retenir des informations. Leur communication est aussi touchée : les abeilles se trompent plus souvent quand elles ont à notifier la distance et la direction d’une source de nourriture. Autres effets sublétaux des pesticides observés par les chercheurs de l’Inra : une décoordination dans le battement des ailes et une moindre capacité à maintenir leur température corporelle constante. Des anomalies dans le développement larvaire ont aussi été observées, même à des doses extrêmement faibles.

Dommages sur les antennes

En plus des effets sur le comportement des abeilles, les chercheurs de l’Inra étudient les dommages cellulaires et tissulaires occasionnés par de faibles doses d’insecticides. Un travail sur les neurones des antennes des abeilles a permis de montrer qu’une exposition à certains insecticides entraînait une hyperactivité neuronale, susceptible de perturber leur odorat, leur sens du toucher et leur sensibilité aux phéromones. Les conséquences de ces perturbations sont notamment étudiées dans le cadre d’un partenariat franco-canadien (ANR BEE-CHANNELS). En étudiant leurs effets au niveau cellulaire, les chercheurs espèrent pouvoir à terme contribuer à prédire l’impact des pesticides sur la physiologie des abeilles avant même leur mise sur le marché.

Pesticides honnis, pesticides bannis

Le Gaucho a fait l’objet d’une interdiction en France sur les semences de tournesol en 1999. En 2004, c’est pour le maïs qu’il a été proscrit. Cette même année, le Régent a été à son tour banni pour toutes semences. En 2013, ce sont trois molécules de la famille des néonicotinoïdes, dont le thiaméthoxam, substance active du célèbre Cruiser, qui ont été visées par la Commission Européenne. Un moratoire de deux ans interdira leur utilisation à partir de la fin 2014, pour le traitement des semences et des sols. Ces insecticides dits systémiques, se retrouvent aussi bien dans le nectar que dans le pollen des fleurs et se retrouvent dans les produits de la ruche.

Les abeilles déboussolées par un pesticide

Voici l’expérience qui a fortement contribué au moratoire sur le Cruiser : une équipe de l’Inra, en collaboration avec l’Acta, l’Adapi et le CNRS, a posé des puces RFID sur 650 butineuses ayant ingéré de faibles doses de thiaméthoxam. Celles-ci permettent de contrôler leurs entrées et sorties de la ruche. Les abeilles ont alors été relâchées à 1 km de leur ruche. Résultat : le taux de non-retours chez les abeilles intoxiquées s’est avéré être deux à trois fois supérieur à la normale. Ce taux serait suffisant pour déséquilibrer une colonie, voire même la conduire à l’effondrement.

Tester les nouveaux pesticides

L’Unité expérimentale Entomologie (Inra Poitou- Charentes) a mis au point un test qui permet d’évaluer l’impact des pesticides sur les larves d’abeilles. Élevées dans des conditions contrôlées, dans des alvéoles en plastique, les larves sont nourries manuellement. Deux modes d’exposition aux pesticides sont prévus par le test : un mode aigu, qui correspond à une forte dose délivrée en une fois, et un mode chronique, avec des doses plus faibles répétées dans le temps. Adopté par l’OCDE, ce test permet notamment d’évaluer les effets différés des molécules qui cherchent à se faire une place sur le marché. Les chercheurs s’intéressent également aux effets des pesticides sur le développement des glandes hypo-pharyngiennes : ces organes assurent chez les nourrices la sécrétion de la gelée royale, une substance indispensable pour l’alimentation du couvain.

Ce chapitre fait partie du dossier Les chercheurs volent au secours des abeilles.

Commentaires

0
2016-03-31 19:58:25 +0200

La colonisation des abeilles dans les grandes villes une urgence question de survie
Aller avec nous Maya l'abeille ))
Le problème de mortalité des abeilles à mon sens pourrait être bien colmaté

Si nous faisons des colonisations de ruches d'abeilles dans les grandes villes car nous savons que cela fonctionne pourquoi cela n'est-il pas fait ??? cela m'intrigue. Il y a sûrement des gens qui pouvant mettre cela en place et bien sur cela protège les abeilles.

C'est le premier avantage. Le deuxième c'est que ça donne aussi du travail à des jeunes ou moins jeunes

Le troisième avantage
C'est que le miel est bon pour le diabète le cholestérol les problèmes cardio-vasculaires
le meilleur au niveau du miel tout ce qui est antioxydant c'est le miel de sarrasin

Voilà c'est juste quelque idée Et sûrement que d'autres y ont pensé le seul truc c'est qu'il faut les mettre pratique peut-être que cela servira a quelqu'un allait savoir à bientôt

0

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 225684
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 174071
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 62666
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 16965
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9390
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 204894

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy