POPULARITÉ
10064

Les plantes sont des êtres sensibles ...

Éditer
Publié dans
le 18.10.14
4c0a721a4053564861989081ea7f3778

A leur manière, les plantes sont capables de sentir et de communiquer. La recherche s'intéresse de plus en plus à ces aspects et met en évidence des mécanismes originaux de la vie sociale végétale.

« Un animal qui dort », voilà comment Buffon voyait le végétal en 1753. Idée reprise en 1800 par le physiologiste Bichat, selon lequel « le végétal est l’ébauche, le canevas de l’animal, et pour former ce dernier, il n’a fallu que revêtir ce canevas d’un appareil d’organes extérieurs, propres à établir des relations ».
Ainsi, et ce depuis Aristote, les végétaux sont perçus comme des organismes passifs, n’ayant que des fonctions de croissance et de nutrition, sans relation ni interaction avec l’environnement.
Or, les travaux initiés depuis le milieu du XIXième siècle par Darwin et son fils, ainsi que par plusieurs physiologistes allemands, montrent que les plantes sont sensibles et réactives aux perturbations extérieures.
Les recherches ultérieures ont confirmé que les plantes perçoivent leur environnement et s’y adaptent par leurs mouvements : elles redressent leur tige courbée par le vent, s’écartent de leurs voisines, poussent vers la lumière. Comme les animaux, elles possèdent des sens, vision, odorat, toucher, qui ont cependant la particularité d’être répartis sur toute leur surface et non pas localisés dans des organes spécialisés.
Elles sont aussi capables de communiquer leurs perceptions aux autres plantes, d’émettre des signaux de stress et de tisser des liens avec des champignons et bactéries.
Ces aspects sont de mieux en mieux connus et, à la lumière des dernières recherches, les plantes sont lentement en train de regagner des places dans l’échelle du vivant.

Un site permet de s'instruire

Au sommaire:

Introduction
Sensibilité et motricité coordonnée
La sensibilité au vent : le toucher
Sécheresse ou gel : les cris d’alarme des plantes avant l’embolie
Communication interne : les hormones
Communication externe : les odeurs
Communication externe : les liens plantes-champignons

Extrait
Les progrès technologiques permettent de déceler des sons émis par les plantes lors d’épisodes critiques de leur vie, tels que l’embolie gazeuse.
Les chercheurs sont à l’écoute… et entendent "crier" les plantes…

Voyez la vidéo ci-dessous

Commentaires

6
2014-10-18 10:18:21 +0200

Quel bel article.
Je suis heureux de voir que même dans des organisations scientifiques, des chercheurs mettent le doigt sur la sensibilité du monde végétal.
Les sens sont à la base des interactions : les organismes interagissent avec d'autres organismes parce qu'ils ont cette capacité de sentir et de ressentir leur environnement .
Tout ce qui vit est capable de sensibilité.
Tout ce qui vit est capable de communication...

6

1
2014-10-19 11:09:03 +0200

Dans notre univers si nos perceptions s'élèvent au delà de nos 5 sens physiques nous pouvons savoir que nous sommes tous issus de la même Source Divine qui est Conscience/Connaissance car nous sommes de la conscience/connaissance qui se manifeste dans notre monde visible en tout ce qui existe

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 779962
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 314592
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 129747
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 223731
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43897
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 275309

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy