POPULARITÉ
66

Les portes de la perception, un chemin vers la paix ?

Éditer
Publié dans
le 15.11.18
05a73407-74d3-4070-abe7-dc3fd8b01e57

Changer le monde, changer le coeur des hommes, c’est tenter de changer leur perception.

21 jours à l’eau et au thé.
Pourquoi s’être lancé là dedans me direz-vous ?
L’expérience de plusieurs courtes périodes d’abstinence alimentaire m’avait convaincu des nombreux bienfaits du jeûne. J’ai ressenti un alignement des évènements, une intuition forte qui m’a poussé dans ce sens. J’aspirai à me libérer de désagréments corporels mais j’aspirai aussi à m’envisager autrement, physiquement et psychologiquement pour m’offrir un nouvel horizon.

Je le concède il y avait en moi de la grossièreté émotionnelle. Nous avons tous des réactions qui nous déplaisent et pour les modifier j’avoue que l’alimentation est un levier important. Le jeûne est un outil de liberté, un outil d’optimisation, un outil d’education pour notre corps et notre esprit. On se réfugie souvent dans la nourriture à la moindre contrariété. Je me suis aperçu qu’à chaque fois que j’avais une émotion, je l’exprimais et après je compensait avec autre chose pour l’oublier. Consciemment ou non, on fait tous ça. Pourtant, faire face et accepter de se laisser pleinement traverser par une émotion c’est permettre de s’en libérer. Réfrénez-là et elle reviendra sans cesse dans votre vie.

Notre corps est un véhicule d’expression avec lequel il doit y avoir une harmonie et dans un corps sain l’esprit est plus libre. On peut se vivre autrement et agrandir nôtre zone de confort grâce au jeûne. L’evolution, l’expansion ne peut résulter que de l’experience. Qu’il y ai échec ou non tout est bénéfique. Ça n’existe pas les expériences négatives, elles sont certes parfois douloureuses mais elles demeurent bénéfiques. « La lumière est dans l’épreuve ». Le jeûne c’est la transcendance de l’esprit que la société nous oblige à construire bien trop souvent en désaccord avec nos aspirations profondes. A nous qui nous projetons sans cesse, qui ne profitons que rarement d’être dans l’instant, sachez que jeûner est une expérience qui éclaire le moment présent, nos sens sont éveillés.
Le jeûne améliore les fonctions de circulation, d’assimilation et d’elimination. Physiquement mes symptômes ont disparu. Pour entrer dans le détail j’avais les ganglions toujours gonflés, toujours en réponse immunitaire et là tout à dégonflé. J’avais aussi une mauvaise acuité et dorénavant je vois mieux, j’ai même l’impression que mes yeux sont plus ouverts. Pas de variation de l’energie disponible, elle est constante et paisible. Des nuits profondes, plus de frilosité, une force cérébrale conséquente, mes caries se résorbent et plus d’acouphènes. Ce qui est surprenant c’est de découvrir que le corps bien que non alimenté continue à évacuer des selles. Notre intestin contiendrait quelques 2 kg de selles qui stagnent en nous, et bien je le confirme. Le jeûne offre du repos à notre corps qui en profite pour se purifier et se régénérer. Il nous permet aussi de nous déconditionner de nos désirs, de nos besoins et de nôtre ressenti émotionnel. Le premier pas est certes difficile mais rapidement on peut se vivre autrement à tous points de vue. Au delà de la dualité il y a du plaisir, de la joie, il y a une paix profonde, il y a l’unité.

Le jeûne est un « miracle profane », c’est par la joie et par la paix que nous pouvons réaliser nos aptitudes et découvrir la splendeur contenue en chacun de nous. À cette expérience je n’ai pas manqué d’y adjoindre la randonnée, car la nature et la marche subliment le cheminement.
Un pas, une respiration, le rythme de la vie qui s’harmonise. Prendre le temps d’avancer vers soi, s’offrir les circonstances optimums pour faire bouger le corps et les pensées en synchronicité. Jeûner, marcher pour le plaisir de vivre, de respirer, d’observer, d’entendre, de sentir, d’être. Marcher comme la vie avance au dedans, progresser sur ce sentier qui évolue tout comme nous, apprentissage subtil. Hâtez vous lentement ! Aménagez du temps pour impulser une nouvelle dynamique.

Durant ce cycle de jeûne j’ai vécu des moments intenses, riches, beaux avec des remontées de ce qui est mûr, des instants inexprimables, au delà des mots. J’ai célébré d’être moi, remuant, parfois éprouvant mais qui ne laisse pas de cicatrice, de simples constats conscients. C’est découvrir les marches d’un escalier intérieur.
L’alimentation est souvent un contrepoids à nos carences émotionnelles. Le consommateur est finalement un grand émotif !

Sortir de la dépendance ne serait ce qu’un moment aide à se reconstruire, physiologiquement, émotionnellement. Le jeûne est une forme d’independance, un apprentissage de la liberté qui permet de mettre fin à des mécaniques dissidentes en nous. La division et le fractionnement se dissipent. C’est expérimenter une plénitude qui n’a pas de faim/fin, c’est entrer dans l’unité. Le jeûne, un chemin vers la santé, vers la paix.
www.danielsebih.fr

Commentaires

À propos de l'auteur

Naturopathe spécialisé jeûne

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 180
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 5
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 5
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 5
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 5
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 5

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy