POPULARITÉ
28

Lettre au dernier grand pingouin

Éditer
Publié dans
le 13.01.17
Pingouin

Attention, vous êtes prévenus : cette « Lettre au dernier grand Pingouin », dont l’espèce a disparu définitivement suite au massacre des derniers individus sur l’Ile d’Edley le 3 juin 1844, est un de ces livres poignants qui ne laissent pas indemne. Et pourtant, sa lecture n’en est pas déplaisante, bien au contraire, grâce à la remarquable écriture de Jean-Luc Porquet, dont le style et l’élégance sont aujourd’hui choses rares.

Du grand pingouin lui même, vous n’apprendrez pas grand-chose. Vous apprendrez ce qu’on sait de lui, tout ce qu’on sait. Mais cela reste bien peu, tant nos aïeux se sont plus intéressés à sa chair, à ses plumes et à ses œufs qu’à sa biologie, son écologie et son éthologie. Le grand pingouin a cessé d’être avant même que nous ne nous donnions la peine de chercher un tant soit peu à le connaître. Et quand nous avons daigné nous pencher sur son cas, il était déjà trop tard. Même le grand Audubon n’aura pas pu observer de grand pingouin vivant avant de le peindre. Il a travaillé à partir d’un individu naturalisé. La mise en scène et le décor qui l’entoure ne sont que le fruit de son imagination.

Mais ça n’est pas du grand pingouin dont parle Jean-Luc Porquet. C’est avant tout de nous qu’il parle. De nous, et de notre difficulté à vivre dans un monde ou « l’autre » existe. De nous, et de notre difficulté à saisir la vraie valeur de la vie. De nous, et de notre aveuglement face à la catastrophe qui se déroule, là, sous nos yeux : celle d’une biodiversité qui s’effondre. De nous, et de cette indifférence qui fera de nous, demain peut-être, mais alors il sera trop tard, des êtres rongés par le remord et désespérés de tant de solitude. Il parle de nous et de notre tendance toujours plus forte à la fuite, au déni, au refus d’une réalité qui nécessiterait pourtant, bien plus que des regrets ou des regards fuyants, un engagement fort, obstiné, combatif, déterminé. Il y a bien cette conclusion, ce frêle espoir qui veut que si nous avons mis tout notre génie et notre savoir faire technique au service de la destruction du monde, il suffit de si peu, peut-être même d’une simple chanson, pour nous réaccorder à lui.

Commentaires

4
2017-01-14 10:33:31 +0100

A propos du Grand Pingouin,
Un livre lui fut dédié par Henri Gourdin aux éditions Actes Sud
http://www.henrigourdin.com...
Les deux livres se complètent fort bien.

4

2
2017-01-14 10:37:24 +0100

Merci, je vais le lire !

2

0
2018-03-22 08:13:11 +0100

L'histoire du grand pingouin , c'est celle du profit et de la jouissance de la puissance " testostéronnienne" qui passe avant la vie en dépit du plus élémentaire bon sens... ça va du massacre des baleines à la vente d'armes en passant par la déforestation , les hectares de champs stérilisés au round up et la chasse à courre...

0

À propos de l'auteur

Administrateur de Humanité et Biodiversité jusqu'en mars 2017 Fondateur de l'institut INSPIRE Auteur de "L'économie expliquée aux humains" et de "Permaéconomie" aux éditions WildProject.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 1327
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 50
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 897
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 58
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 1908
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 1131

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy