POPULARITÉ
3162

Message de Nicolas Hulot à propos du loup

Éditer
Dc000229

Faire cohabiter le loup et le pastoralisme

Sur le territoire national, le loup avait disparu pendant près d’un siècle avant de revenir naturellement depuis 1992.

Mais l’augmentation de la population du loup suscite aussi la crainte et l’émotion des éleveurs, dont les troupeaux sont de plus en plus attaqués.
En 2016, plus de 10 200 moutons ou brebis ont en effet été blessés ou tués par des loups.

Objectif: co-construire la coexistence

  • à court terme et dans l’urgence, les éleveurs sont autorisés à deux tirs de défense renforcée afin de mieux protéger leurs troupeaux lorsqu'ils sont attaqués, une procédure très encadrée et qui ne vaut pas forcément abattage de loups ;
  • à plus long terme, une discussion apaisée et prolongée est engagée dès aujourd'hui pour entendre les points de vue de chacun et construire un plan national 2018-2022 pour le loup afin d'être prêt au 1er janvier prochain.

Publication de la vidéo: 22/06/2017
Durée : 03:42

Commentaires

4
2017-07-02 17:45:40 +0200

J'observe que la question du loup attise les passions et monte les gens les uns contre les autres tant et si bien que plus personne ne s'écoute et que les propos se sont depuis longtemps radicalisés, parfois dans l'outrance. Nicolas Hulot sait très bien cela, et surtout qu'il ne peut pas du jour au lendemain prendre une décision unilatérale qui mettrait le feu aux poudres. Il faut tout reprendre à zéro, que les gens s'écoutent et construisent enfin cette cohabitation. Je trouve sa démarche intelligente et pragmatique.

4

3
2017-07-02 21:51:55 +0200

J'aime cette approche pragmatique. Je ne pense pas que N. Hulot soit totalement ignare, donc manipulable, comme l'ont été les ministres précédents. Il est courageux car il sait très bien ce à quoi il s'expose en prenant une telle décision.
Je lui donne 100 % raison car ce n'est pas se mettant les éleveurs à dos dès le début de son mendat, qu'il réussira à mettre tous les acteurs autour de la table pour trouver d'autres solutions et faire évoluer la situation.
Faut pas rêver, l'extrêmisme, quel qu'il soit, n'a jamais fait avancer les choses.

3

2
2017-07-04 18:20:09 +0200

C'est du bon sens. Il faut gérer l'urgence pour espérer encourager une réflexion plus approfondie sur le sujet. Il faudra voir comment le loup peut se développer de nouveau et dans quelle mesure car s'il attaque le cheptel c'est sans doute soit par facilité soit parce qu'il n'y a pas assez de proies naturelles. Si la chaîne alimentaire est désorganisée et si le loup ne peut plus prélever quelques brebis de temps en temps, comment espérer qu'il s'intègre sans difficultés ? Pour que cet animal puisse reprendre sa place, il faut que cela repose sur un équilibre naturel de la biodiversité, sinon, ce sera une présence artificiellement maintenue voire potentiellement dangereuse (le loup peut être dangereux s'il a la rage). L'état actuel de la biodiversité permet-il au loup de reprendre sa place normalement ou devons nous récréer les conditions nécessaires pour que ce soit possible ? Un vaste chantier en vue.

2

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion de la b...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 678673
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 284991
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 110938
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 201695
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 42767
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 259546

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy