POPULARITÉ
10

Nourrir les oiseaux en hiver : est-ce nécessaire, quand et comment le faire bien ? 3/5

Éditer
Mangeoire_oiseaux_2_mdeschamps

Dans l'article précédent nous avons vu que le nourrissage, s'il est effectué, doit l'être en cas de réelle nécessité, c'est-à-dire de grand gel ou de grand froid (Relire l'article 2). Abordons maintenant quelques conseils pour les sources de nourrissage.

Un nourrissage intelligent et respectueux

Diversifier les sources et les lieux de nourrissage 

L’objectif général est de diversifier les sources de nourriture et les lieux de nourrissage, de manière à satisfaire le plus grand nombre d’espèces. Les oiseaux ont en effet des habitudes alimentaires différentes : certains sont granivores et d’autres carnivores, certains aiment se nourrir au sol quand d’autres le font en hauteur.

Par exemple :

- les merles et les grives préfèreront les pommes et poires - surtout pourries - posées sur le sol,

- les pics aimeront le suif (résidus de graisse animal) que vous aurez fait fondre puis durcir dans un bol, avant de le démouler et de le poser sur un piquet ou au bout d’une branche, loin des habitations,

- les mésanges apprécieront les pains de graisse à base de suif ou de graisse végétale suspendue par une ficelle,

- les cacahuètes enfilées régaleront aussi les mésanges,

- le rouge-gorge viendra se servir des graines tombées sur le sol ou que vous aurez vous-même parsemées,

- les rapaces charognards quant à eux seront friands d’abats de boucherie, déposés au sol et plutôt loin de votre maison, près de leurs perchoirs habituels.

Par conséquent, installez des mangeoires de différents gabarits, que vous positionnerez à des hauteurs variées et mettez également de la nourriture au sol. Espacez les lieux de nourrissage pour respecter la territorialité de certaines espèces.

Vos mangeoires ne doivent pas être installées en dessous d’1m50 pour être maintenues hors de portée des prédateurs (chats domestiques notamment). Pour la même raison, placez-les de préférence dans des endroits découverts (poteau, arbre isolé, ...) pour que les oiseaux ne soient pas attaqués par surprise. En revanche, assurez-vous que de la végétation ne soit pas trop loin pour permettre aux oiseaux de se poser avant ou après s’être nourris.

Prévoyez un toit à vos mangeoires ou installez-les sous des abris (rebord de toiture par exemple) pour éviter qu’elles ne soient elles-mêmes exposées à la neige et surtout que les oiseaux ne se mouillent trop par temps de pluie. De même, essayer de choisir des endroits abrités du vent et recevant du soleil.

Voir l'épisode 4.

 

Commentaires

À propos de l'auteur

Depuis 2012, j'apporte de mon temps et de mes compétences à l’association Humanité et Biodiversité (administrateur de 2012 à 2015), où je contribue au développement des Oasis nature et à l’approfondissement de plusieurs thématiques déjà portées de longue date par l'association H&B ex Ligue Roc (cohabitation avec les grands carnivores, considération des espèces dites « nuisibles », ...). Cet eng...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 69
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 16481
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 1775
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 4895
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 27990

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy