POPULARITÉ
1

OGM : l'EFSA rejette en l'état l'étude Séralini

Éditer
Publié dans
le 05.10.12
1638409_3_7e19_les-recherches-menees-pendant-deux-ans-par_4cc00e32ff973bbc8e9fb1c103302acc

L'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rejeté en l'état, jeudi 4 octobre, l'étude du chercheur Gilles-Eric Séralini sur la toxicité d'un maïs OGM de Monsanto, la jugeant "inadéquate" et "insuffisante", et lui a demandé de fournir davantage d'informations. Le chercheur français a aussitôt annoncé qu'il refusait de s'exécuter, une décision qui risque de sceller le sort de ses travaux.

L'avis des experts chargés par l'EFSA d'analyser l'étude est très sévère. "L'article est d'une qualité scientifique insuffisante pour être considéré valide pour l'évaluation des risques", ont-ils jugé. Et d'ajouter que "la conception, le système de rapport des données et l'analyse de l'étude, tels que présentés dans le document, sont inadéquats". "Les nombreuses questions relatives à la conception et à la méthodologie de l'étude telles que décrites dans l'article impliquent qu'aucune conclusion ne peut être tirée au sujet de l'occurrence des tumeurs chez les rats testés", ont-ils conclu.

Sur l'EFSA, lire le cadrage : Nouveau conflit d'intérêts à l'Autorité européenne de sécurité alimentaire

UNE ANALYSE PLUS COMPLÈTE FIN OCTOBRE

L'EFSA a expliqué avoir "invité les auteurs à partager certaines informations additionnelles essentielles afin de lui permettre d'acquérir la compréhension la plus complète possible de l'étude". "Lorsqu'on réalise une étude, il est essentiel de s'assurer qu'un cadre approprié soit mis en place. Si on a clairement défini ses objectifs et qu'on a établi une conception et une méthodologie appropriées, on constitue une base solide à partir de laquelle des données précises et des conclusions valides peuvent être générées", a expliqué Per Bergman, qui a dirigé les travaux de l'EFSA. "Sans ces éléments, il est peu probable qu'une étude se révèle fiable, valide et de bonne qualité", a-t-il soutenu.

L'EFSA prévoit de publier une "seconde analyse, plus complète, d'ici la fin octobre". "Les auteurs de l'étude auront l'opportunité de fournir à l'Autorité la documentation sur laquelle ils se sont basés ainsi que les procédures relatives à leur étude afin que l'EFSA acquière la compréhension la plus complète possible de leurs travaux", a expliqué l'agence.

TUMEURS

Les recherches menées pendant deux ans par l'équipe de Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen, soutiennent que des rats nourris avec un maïs génétiquement modifié, le NK603, ont été frappés au bout de treize mois par des pathologies lourdes, notamment des tumeurs.

Ses conclusions, si elles étaient validées, remettraient en question tout le processus de validation des études démontrant l'inocuité des semences OGM et les procédures d'autorisation pour la culture et la consommation dans l'UE. Deux OGM – le maïs MON810 et la pomme de terre Amflora – sont actuellement cultivés dans l'UE et une cinquantaine d'autres, dont le NK603, ont obtenu une autorisation pour l'alimentation animale et humaine. En l'état, "l'EFSA considère qu'il n'est pas nécessaire qu'elle réexamine l'évaluation précédente réalisée sur la sécurité du maïs NK603".

"LES INTÉRÊTS DE L'INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE"

Lors de la publication de l'étude, le premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, avait annoncé que si le danger des OGM était vérifié, la France "défendrait au niveau européen" leur interdiction. "Si des faits scientifiques nouveaux sont démontrés, nous en tirerons les conséquences", avait pour sa part assuré la Commission européenne.

L'avis rendu par l'EFSA a déjà relancé l'affrontement avec les anti-OGM. L'organisation les Amis de la Terre a accusé l'autorité européenne de "placer les intérêts de l'industrie agroalimentaire et des biotechnologies avant la sécurité des consommateurs".

L'EFSA veut assurer sa décision finale. La Commission européenne souhaite qu'elle soit "inattaquable". Le second examen inclura un résumé des évaluations réalisées par les Etats membres sur l'article, notamment les analyse menées en Allemagne et en France. L'Institut fédéral pour l'évaluation des risques en Allemagne (BfR) a déjà rendu lundi un avis négatif sur l'étude Séralini.

Source : http://www.humanite-biodiversite.fr/doc/nouveau

Commentaires

1
2012-10-06 20:14:54 +0200

Qui peut encore avoir confiance en l'EFSA aujourd'hui ?

1

1
2012-10-07 10:51:48 +0200

Normal que l'EFSA et répondu par la négative ! L'un des experts qui a rédigé le préavis et M. Andrew Chesson qui a travaillé sur le maïs NK 603 permettant l’autorisation de celui-ci et de tous les autres !

Encore un beau conflit d'intérêt qui discrédite définitivement l'AFSA aux yeux de l'opinion publique !

Les OGM ont rendu leurs derniers souffles de désinformation auprès de la société civile !!!

http://planete.blogs.nouvel...

1

2
2012-10-07 14:53:13 +0200

Le panel est un panel non habituel pour l'EFSA.
Attendons, l'avis de l'ANSES, Tous les scientifiques ne sont pas à la solde des multinationales.
Je ne mettrais pas en cause l'étude que sur des cirières scientifiques et contradictoires, pas sur le fait que la grande distribution a financé son étude et que Corinne Lepage fait de la politique avec la CRIIGEN.
La Criigen n'a pas la rigueur de la CRIIRAD.
Je répète, il s'agit d'une PGM et pas des OGM qui agissent par le biais de thérapies géniques sur des maladies incurables chez les humains.
Soyons patient.

2

0
2012-10-07 19:04:47 +0200

Un complément :
http://www.marcel-kuntz-ogm...

0

0
2012-10-09 01:00:46 +0200

Ne mélangeons pas les OGM qui servent à faire des médicaments ! Etant confiné en laboratoire, ils ne posent aucun problème pour l'extérieur et font partie d’un maillons de la chaine santé ! Une petite vidéo pédagogique !!! http://www.francetvinfo.fr/...

0

0
2012-10-09 01:04:26 +0200

Concernant M. Marcel Kuntz et une autre personne qui est présente dans le vidéo médicament ci-dessous ! Je vous laisse faire votre propre opinion ! Moi, je n’apprécie que les scientifiques désintéressés !!! http://www.combat-monsanto....

0

1
2012-10-11 17:22:09 +0200

Moi je rejette le choix du Nouvel Obs titrant en couverture « Les OGM sont des poisons » !
C'est carrément irresponsable. La vulgarisation scientifique, pour être valable, a des exigences qui ont été bafouées.

1

0
2012-10-12 13:21:35 +0200

@nelly : ah oui et les pseudos tests faits sur ces organismes c'est pas bafoués et l'environnement les citoyens ça ?

0

2
2012-10-12 13:31:32 +0200

Le titre du Nouvel observateur conclue sur un sujet qui demande des recherches sérieuses, longues. mais les médias veulent vendre, alors on fonce sur le spectaculaire.
Attendons encore l'avis de l'ANSES.

2

0
2012-10-12 22:19:54 +0200

L'heure de vérité va bientôt sonner !!!

Fini la désinformation Pro OGM ! L’étude de l’équipe lanceur d'alerte de M. Séralini sera refaite par d’autre équipe de scientifique intègre triée sur le volet donc le pédigrée sera public !!!

En parallèle, la même chose sera faite sur les donnés transmises par les pétitionnaires lobbyistes (Monsanto…) aussi bien sur tout les OGM et pesticides qui ont été autorisé sur le marché par l’Efsa corrompues !!!

Et bien surs tout ça sera financé par les lobbys grâce à une taxe mis en place par l’Etat Français et orchestré scrupuleusement en partenariat avec les ONG désintéressées représentant la société civile afin d’éviter toutes pressions de politiciens véreux ou jugent et parties !!!

Y’en n’a qui devront rendre des comptes auprès du tribunal de la Haye !!!

http://www.lemonde.fr/scien...

0

0
2012-10-12 22:28:43 +0200

Contre la désinformation Pro OGM !!!

Audition de M. Séralini entouré de son équipe devant les parlementaires !!!

http://www.lcp.fr/emissions...

0

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 224777
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163832
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 62310
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15892
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9396
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 197860

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy