POPULARITÉ
23

Pénurie de liège?

Éditer
Publié dans
le 28.03.20
Bouchon_liege_penurie

Un commentaire que nous pouvons entendre régulièrement est : "Mais je pensais qu'il y avait une pénurie de liège? J'ai entendu dire que le liège allait disparaître!". Si vous pensiez la même chose, vous n'êtes pas seul. C'est l'un des mythes les plus courants sur le liège et j'ose dire qu'un effort calculé et trompeur pour maintenir le mythe en vie est en cours. Voici pourquoi ...

Le Portugal, où la majorité des chênes-lièges du monde poussent, a subi un incendie de forêt massif en 2003. Ce qui est intéressant avec le liège, c'est qu'il est la réponse de mère nature au feu de forêt car le liège est un très bon ignifuge. Les incendies ont causé un retard évident dans la récolte du liège cette année-là et les établissements vinicoles craignaient que le liège exposé aux incendies ne puisse tacher le vin, de sorte que la ruée vers les fermetures les a conduits à des bouchons à vis et des options synthétiques.

Le liège est récolté à la main et n'utilise aucune machinerie lourde, ce qui rend le liège plutôt cher par rapport à ses alternatives synthétiques et à vis. Pour cette raison, de nombreux vignobles ont vu une énorme opportunité d'économiser jusqu'à 1,30 € par bouteille en s'en tenant aux versions synthétiques, mais tout buveur de vin sera d'accord, nous voulons de vrais bouchons! Donc, si les établissements vinicoles voulaient convaincre leurs acheteurs de vin amoureux du liège que les synthétiques et les bouchons à vis étaient la voie à suivre, ils devaient d'abord nous donner une raison.

En 1923, le chêne-liège a été nommé en voie de disparition par le gouvernement portugais. C'était dans le but de protéger l'arbre (qui est l'économie nationale du Portugal) des propriétaires fonciers coupant les arbres au profit du développement. Il a pu être désigné comme en voie de disparition en raison des plus de 200 espèces sauvages qui dépendent de la forêt de chênes-lièges, dont beaucoup sont elles-mêmes en danger.

Les établissements vinicoles ont donc utilisé cette terminologie à leur avantage et lorsqu'on leur a demandé pourquoi les bouchons étaient synthétiques par rapport au liège traditionnel et préféré, leur réponse était simplement: "Parce que le liège est en danger", ce qui conduit la plupart des gens à croire en voie de disparition = pénurie et le tour est joué! Le mythe a pris racine et le fait encore aujourd'hui.

Dans un autre article à venir, j'écrirai sur la comparaison du vrai liège au synthétique et pourquoi les synthétiques ne peuvent pas être utilisés dans des vins qui s'améliorent avec l'âge...

Commentaires

0
2020-03-29 00:58:26 +0100

Voir ce que dit du chêne-liège le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel
https://inpn.mnhn.fr/espece...

0

À propos de l'auteur

Jeune passionnée de Mode Ethique, je recherche des alternatives écolos pour mon quotidien

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 3
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 1
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 1
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 1
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 25

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy