POPULARITÉ
32

Photopériodisme ou le bon moment pour fleurir

Éditer
Publié dans
le 07.10.16
Phytochrome

Une des multiples caractéristiques de la biodiversité est le photopériodisme.

En effet, la diversité biologique peut se trouver à l'intérieur d'une même espèce simplement du fait du photopériodisme. C'est un phénomène que l'on retrouve pour tous les êtres vivants. Wikipedia nous explique que "Le photopériodisme est le rapport entre la durée du jour et de la nuit."

Nous le savions, les plantes sont sensibles à la lumière. Elles possèdent un agent photorécepteur dans leurs feuilles, une chromoprotéine. C'est grâce à lui que les plantes décident de fleurir, c'est la photopériode. Elles synchronisent leurs floraisons sur les saisons favorables en détectant les temps de lumière et de nuit.
Il existe des plantes qui fleurissent en "jours courts", des plantes qui fleurissent en "jours longs" et des plantes qui fleurissent toute l'année, dites "neutres". Les fleuristes utilisent ce phénomène pour faire fleurir des Iris et des poinsetias,..., pour Noël. En hydroponie aussi, la phytopériode a son importance. http://hydroponie.fr/photoperiode/

Humanité et Biodiversité, en fin de son article "Eclairages nocturnes / 3: Impact sur la flore", évoque cette notion de rythme circadien.

Un exemple, dans la famille des sorghos : extrait du document émis par le [CIRAD] en février 2013 "cultivons la biodiversité" :
"En zone sahélienne où le début de la saison des pluies est imprévisible, les paysans utilisent des variétés locales de sorgho dites « photopériodiques », qui s’adaptent aux variations du climat : leur semis peut être avancé ou retardé en fonction du début des pluies, mais leur floraison a toujours lieu à la même date car elle est réglée sur la durée du jour. Ce cycle de croissance à durée variable, considéré comme un inconvénient pour les variétés améliorées des zones tempérées, est particulièrement bien adapté aux régions sahéliennes."

La floraison est donc généralement restreinte à une période bien précise. Inutile de semer des oeillets en hiver !

Un livre à recommander :
"La plante et ses sens" de Daniel Chamowitz (Auteur), Jean-Marie Pelt (Préface), Jeremy Oriol (Traduction)
chapitre I : La plante et la vue
"Dîtes-vous bien une chose, les plantes vous voient. En réalité elles surveillent en permanence leur environnement... elles perçoivent la lumière de bien des façons... Et elles savent depuis combien de temps il fait jour."

Commentaires

À propos de l'auteur

Espèce animale du genre humain J'adhère et suis bénévole au sein de l'Association des Jardiniers de Tournefeuille. Je m'occupe de la section Permaculture.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 839
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 731
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 430
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 27
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 24
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 25

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy