POPULARITÉ
35

(Re)Voir le documentaire "Menaces sur la forêt française"

Éditer
Publié dans
le 22.10.15
Eon

L'électricité «biomasse» est estampillée "verte" et renouvelable alors qu'elle ne l'est pas complètement lorsque l'on considère les différences existant entre une forêt établie depuis longtemps (pas forcément primaire), comportant de nombreuses essences d'arbres et de plantes, de lichens, habitée par de nombreux animaux d'une part, et de pauvres monocultures de bois à croissance rapide de l'autre...

Or, cette énergie produite par la combustion de bois est encouragée par l'Union Européenne et largement subventionnée par l'Etat français.

A Gardanne, en Provence, le groupe E-ON a entrepris dès 2012 la conversion d'une vieille centrale à charbon. Dégradation des paysages, pollution, industrialisation de l'exploitation forestière et destruction de la biodiversité : l'arrivée d'E-ON à Gardanne provoque l'indignation.

De la France au Québec, militants, élus et scientifiques révèlent les menaces que l'industrie biomasse fait peser sur les forêts du monde.

http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Les-programmes/LE-MAG-N-43-2015/articles/Programmation-speciale-COP-21/p-23875-Menaces-sur-la-foret-francaise.htm

Commentaires

1
2015-10-22 19:50:00 +0200

Vous pouvez également placer des commentaires sur le sujet du documentaire au bas de la video en replay sur France 5
http://www.france5.fr/emiss...

1

2
2015-10-23 14:19:41 +0200

Sujet d'actualité dans ma commune, qui, au moment de se doter d'un plan de gestion pour la forêt communale (moins de 500 ha), refuse d'envisager une gestion naturelle car l'objectif poursuivi est purement économique à court terme, avec pour débouché l'usine à papier Smurfit Kappa (récemment condamnée au pénal pour pollution !) et sa puissante chaudière à biomasse Dalkia. Les associations locales qui ont tenté de faire entendre la voix de la raison ne sont hélas pas parvenu à réorienter le dossier...

2

1
2015-10-23 19:58:30 +0200

C'est anormal...Sous prétexte d'emploi, on ne peut pas tout justifier.

1

3
2015-10-23 21:21:01 +0200

Voici une référence concernant la condamnation d'une des usines de Smurfit Kappa, celle à Biganos (33)
« Le pollueur est le payeur » http://www.sudouest.fr/2015...
Par arrêt de la Cour d?'appel de Bordeaux, l'?usine papetière Smurfit Kappa de Biganos, a été reconnue coupable de l?'accident industriel du 5 juillet 2012 et responsable de la pollution qui s?en est suivie dans la Leyre, où des milliers de poissons étaient morts.

3

1
2015-10-23 23:37:28 +0200

Les associations du Bassin d'Arcachon ainsi que les professionnels de la mer s'étant portées partie civile dans cette procédure pénale. Une victoire de la cause environnementale malgré les intimidations au nom de la protection de l'emploi...

1

1
2015-10-24 10:50:25 +0200

Notre défi est celui de la transition énergétique.

Il faut réussir à modifier notre mix-énergétique. La biomasse est une voie. Le documentaire de France 5 est, sur le plan formel, inutilement réducteur. Au début du film, on a l'impression d'une centrale nucléaire, ce qui induit à la peur ( et, en plus, c'est un groupe allemand qui est épinglé ).

Le reportage aurait pu développer la voie de la production décentralisée de biomasse.
France 5 joue sur les peurs et incite à penser que tout est fait pour détruire la nature.

(Je suis toujours en attente d'une définition opérationnelle de la biodiversité forestière.)

1

1
2015-10-24 11:27:13 +0200

La transition énergétique doit s'inscrire dans la transition écologique et donc tenir compte de la biodiversité. Ce n'est pas simple. Utiliser la biomasse est en effet une voie.
Il n'y a pas de source d'énergie irréprochable et il nous faut de l'énergie.
Faire au mieux!
Promouvoir des usines plus modestes, réparties sur un territoire ayant un accès direct aux forêts locales gérées de façon pérenne, réduisant le transport du bois…
Disons que le film, construit à charge, manquait de perspectives positives.
Dommage qu'en 1 heure de temps, on ne leur ait pas donné une large place !

1

0
2015-10-24 12:13:59 +0200

Même en Suède où l'exploitation "durable" des forêts est de mise, les reliquats de forêts primaires seront irrémédiablement coupés et remplacés par des plantations (source: Terre Sauvage). Ne soyons pas naïfs: portée à l'échelle industrielle pour des dizaines de millions d'habitants, la biomasse n'est plus écologique car elle engloutit plus de bois qu'il ne peut en pousser et remplacer des feuillus à croissance lente par des résineux non autochtones, à croissance rapide.

0

0
2015-10-24 12:32:57 +0200

Il n'y a cependant pas que ce reportage de France 5. Voyez notamment cet article de Reporterre: "Aspiré par des centrales géantes, le bois n’est plus écologique". Ou encore celui-ci : "Bon, est le bois, mais à la juste échelle". La déforestation ne recule pas dans le monde voir ici. Or, couper des arbres, c'est aggraver le réchauffement climatique, la replantation ne compensant pas toujours les coupes (seuls les peuples premiers amazoniens ont su, eux, faire de l'exploitation durable!). Il existe actuellement une pétition à l'attention de l'ONU: "Non, les plantations ne sont pas des forêts". Ou celle-cu à Mme Royal à propos de la démesure de E-ON. Les AMAP de biomasse -par exemple celle-ci - pour les particuliers seraient certainement la solution, associées à l'évitement des centrales gigantesques...

0

2
2015-10-24 14:25:15 +0200

Connaissant l'attachement des familles suédoises pour la forêt dont elles sont propriétaires ( les forêts privées occupent près de la moitié de la surface forestière totale), connaissant l'attachement culturel des Samis pour leur forêt dédiée à leurs troupeaux de rennes, j'ai tendance à croire en leur volonté commune de la voir se pérenniser tout en exploitant sa biomasse pour faire du pays un pays consommant plus d'énergies renouvelables que d'énergies fossiles.

Le réchauffement climatique est un fléau pour l'humanité. Sortir des énergies fossiles est une priorité et en sortir sans nuire à la biodiversité est l'idéal à garder en tête pour gérer au mieux le défi de la transition énergétique.

2

1
2015-10-24 17:25:16 +0200

"C'est anormal… Sous prétexte d'emploi, on ne peut pas tout justifier."
Mais dans une période de crise, l'emploi devient un impératif.

1

1
2015-10-24 20:59:36 +0200

Pas au point de sacrifier la nature toutefois, puisque l'on sait, c'est prouvé, que le développement durable est créateur d'emploi, n'est-ce pas? Si nous raisonnions de manière aussi terre à terre que certains politiciens, pourquoi serions nous là? Au passage, cet article est intéressant sur la liberté de penser et la remise en question des "dogmes" laïques...[Ici(http://www.telerama.fr/idee...)

1

2
2015-10-24 22:26:55 +0200

"En période de crise..." ? Oui, nous vivons une crise écologique dont l'enjeu est la survie de l'humanité.

2

À propos de l'auteur

Bonjour. Né en 1972,à une époque où beaucoup de concepts que l'on croit modernes existaient déjà*,je suis devenu éco-conscient spontanément,peu à peu. Parallèlement à mon métier (médecin généraliste),je pratique la botanique amateur, l'ornithologie et l'entomologie amateur (de loin). Je fais des sorties, assiste à des conférences, et le savoir emmagasiné peu à peu est renforcé par des lectures....

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 53215
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 21620
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 38333
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1926
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2662
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 10895

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy