POPULARITÉ
111

Rencontre publique l'Eau en Eure-et-Loir, demain

Éditer
Publié dans
le 25.12.18
Eau28image002

Un événement à ne pas manquer, avec notre président Bernard Chevassus-au-Louis, comme Grand Témoin.

Ce département présente des caractéristiques particulières pour la qualité de son eau :

"L’Eure-et-Loir est le département le plus concerné de la Région Centre-Val de Loire par la présence de nitrates et de pesticides, mais aussi de perchlorates et de sélénium, dans l’eau destinée à l’alimentation humaine. L’Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire a publié une synthèse de ses prélèvements au titre du contrôle sanitaire. Elle doit permettre de sensibiliser les acteurs de l’eau sur la fragilité de cette ressource.

L’Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire a réalisé plus de 13.000 prélèvements pour s’assurer de la qualité de l’eau en Région Centre-Val de Loire, en 2017. L’analyse des résultats montre l’amélioration, en dix ans, de la qualité de l’eau distribuée dans la région. Mais, selon l’ARS, ces améliorations résultent de mesures curatives comme la dilution, le traitement ou le changement de ressource, et « non d’une meilleure qualité des eaux souterraines ».

L’eau reste de qualité satisfaisante dans la région, avec des disparités. L’Eure-et-Loir connaît des problèmes de qualité liés aux nitrates et aux pesticides, mais également aux perchlorates et au sélénium.

Nitrates, pesticides, plomb ... quel goût a l'eau en Eure-et-Loir ?

Unité de distribution :
L’Eure-et-Loir compte 334 unités de distribution (UDI), alimentant 430.416 habitants. Une UDI correspond à un secteur où l’eau est de qualité homogène, gérée par un même exploitant et appartenant à une même entité administrative, ce qui peut amener à partager une commune en plusieurs UDI.

En 2017, 8.406 habitants d’Eure-et-Loir (soit 2 % de la population) ont bénéficié d’une eau dont la qualité bactériologique était comprise entre 70 % et 95 %.

Ils sont alimentés par 17 unités de distribution de l’eau (UDI), situées sur les communes d’Alluyes, Argenvilliers, Champrond-en-Perchet, Combres, Friaize, Gas, Gohory, La Gaudaine, Louvilliers, Margon, Prudemanche, Saint-Denis-d’Authou, Sandarville, Saumeray, Soizé, Soulaires, Trizay-Coutretot-Saint-Serge, Yèvres.

En 2017, l’Eure-et-Loir reste, comme les années précédentes, le département le plus concerné de la région. Des teneurs supérieures à 50 mg/l ont été relevées principalement dans le sud-est du département, comme à Guillonville (79,6 mg/l), Neuvy-en-Beauce (79,6 mg/l), Trancrainville (79,3 mg/l), Bullainville (78,3 mg/l) ou Ymonville (73,6 mg/l).

En une dizaine d’années, le nombre d’unités de distribution d'eau (UDI) fournissant une eau non conforme en nitrates a été divisé par deux en Eure-et-Loir (42 en 2017 contre 80 en 2009).
Pesticides

L’Eure-et-Loir est l'un des départements les plus concernés par des non-conformités récurrentes en pesticides. En 2017, 95,7 % de la population a été alimentée par une eau conforme.

18.459 habitants du sud du département ont été touchés par des pollutions ponctuelles, de plus de trente jours, à l’atrazine. L’atrazine est un herbicide de synthèse, utilisé principalement dans la culture du maïs, interdit en France depuis 2001.

Des communes d'Eure-et-Loir s'unissent pour améliorer la qualité de l’eau

L’Eure-et-Loir et le Loiret sont principalement suivis. Fin 2017, 29.16 habitants (6,7 % de la population) ont consommé une eau dont la teneur moyenne en ions perchlorates dépassait 4 ?g/l.

Selon le ministère de la Santé, les perchlorates ne sont classés cancérogènes ou mutagènes par aucun organisme international, mais « ils peuvent induire une diminution dans la synthèse des hormones thyroïdiennes ».

6.088 habitants (1,4 % de la population), en Eure-et-Loir, ont consommé une eau dont la teneur moyenne en sélénium était non conforme.

Le sélénium est un composant des roches profondes, dont la présence révèle l’épuisement des nappes phréatiques."

Je en manquerai pas de continuer à vous informer sur ce colloque qui doit permettre la construction de solution concrète loin des déclarations de principe
Colloque ouvert à toutes et tous

Commentaires

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 224786
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163841
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 63652
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15901
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9405
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 198676

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy