POPULARITÉ
205

Retirer les requins de la soupe !

Éditer
Publié dans
le 09.11.14
Ailerons

Protéger requins, raies et lions. C'est l'un des principaux objectifs lancés par des experts de 120 pays, réunis en Equateur, avec la volonté d'obtenir l'allongement de la liste des animaux en voie d'extinction.

«Nous espérons que 32 espèces soient incluses parmi celles à protéger», a déclaré à l'AFP Bradnee Chambers, secrétaire de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage, connue sous le sigle anglais de CMS (Conservation of Migratory Species).

Actuellement l'annexe de cette convention comporte 134 espèces dites en danger, comme le léopard des neiges, la baleine du Groenland, le lamantin des Caraïbes, la gazelle blanche ou l'albatros à queue courte.

Les défenseurs des animaux veulent obtenir l'inclusion de nouvelles espèces, comme les requins ou les raies manta particulièrement prisés dans les assiettes, surtout en Asie.

L'Argentine, le Mexique, l'Espagne, l'Inde, l'Indonésie, Taïwan et le Japon figurent parmi les principaux pays prédateurs de requins, dont les ailerons sont notamment commercialisés en Chine, précise Sarah Fowler, spécialiste de la question au sein de l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

Même scénario pour les raies manta, dont les branchies peuvent se vendre jusqu'à 1'150 dollars, selon un rapport de l'organisation britannique Manta Trust.

En 2010, on trouvait quelque 61'000 kilos de branchies de raie dans la ville chinoise de Guangzhou. «Trois ans, plus tard, c'était 138'000 kilos», signale à l'AFP Isabel Ender, une des représentante de Manta Trust.

La pêche à outrance et les captures accidentelles représentent un autre facteur de risque. Les requins «ne peuvent pas se reproduire suffisamment vite pour être remplacés. Nous courons le danger de les perdre», avertit Mme Fowler.

Alors que les requins maintiennent l'équilibre de l'écosystème dans les océans, les lions, qui contribuent à celui de la terre ferme, sont également menacés, en particulier par l'extension des zones agricoles sur leur territoire.

EXTRAIT de http://www.tdg.ch/savoirs/environnement/retirer-requins-assiettes-contrer-extinction/story/14464429

Commentaires

2
2014-11-09 09:33:42 +0100

Dossier à consulter : http://www.humanite-biodive...

2

3
2014-11-09 09:36:49 +0100

En 2013: Le Conseil des affaires de l'Etat et le Comité central du Parti communiste chinois ont publié une circulaire interdisant de "servir des plats contenant des ailerons de requin, des nids d'hirondelles et des produits issus d'animaux sauvages dans les dîners et réceptions officiels". http://www.humanite-biodive...

3

1
2014-11-09 09:39:45 +0100

Cela va t'il être respecté, ou va t'il évoluer comme le braconnage des ortolans en période de diminution importante des effectifs d'oiseaux (dont les bruants ortolans)? L'avenir le dira...

1

2
2014-11-09 09:54:47 +0100

Autre exemple positif: Le gouverneur de New-York a signé une loi qui vise à interdire la possession, la vente, le commerce et la distribution d'ailerons de requins. … Le directeur exécutif de WildAid, Peter Knights, félicite cette initiative pour la protection des requins en déclarant : "New York est le dernier marché important pour les ailerons de requins aux États-Unis …"
http://www.meltyfood.fr/eta...

Elle devait entrer en vigueur en juillet 2014 : toute info bienvenue !

2

2
2014-11-09 21:46:21 +0100

Il m'est difficile de donner des leçons à ces consommateurs de soupe d'ailerons de requins et à ceux qui mangent des branchies de raies manta vu que dans mon pays, beaucoup de mes compatriotes consomment, entre autres, foie gras et cuisses de grenouilles. Mais comment ne pas réagir avec violence lorsque l'on met en péril des espèces présentes sur la planète depuis bien plus longtemps que l'espèce humaine ? Encore une fois, la Chine se fait remarquer. Et que dire de la menace qui pèse effectivement sur les lions ? On le croyait invulnérable, il n'est devenu qu'un simple figurant parmi les autres espèces dont on est en train de sceller le sort : la disparition !

2

3
2014-11-09 22:57:25 +0100

A propos des lions
"Selon les estimations, les deux tiers des lions ont disparu au cours des cinquante dernières années. La savane, leur habitat, a reculé de 75% pendant cette période, du fait de l'urbanisation et de l'augmentation des zones agricoles et d'élevage.
Une recherche de l'université Duke, en Caroline du Nord (Etats-Unis), publiée fin décembre 2012, établit le nombre actuel de ces félins entre 32 000 et 35 000, contre près de 100 000 en 1960. Le déclin le plus marqué a été observé en Afrique de l'Ouest, où il n'en resterait que 500."
http://www.francetvinfo.fr/...

3

1
2014-11-10 18:14:29 +0100

Tant qu'il y aura de la demande, il y aura de l'argent à gagner...
Le jour où les Chinois comprendront que cette pratique culinaire est néfaste ( le mot est faible !), les requins pourront vivre tranquillement - s'il en reste ! -

1

À propos de l'auteur

Bonjour. Né en 1972,à une époque où beaucoup de concepts que l'on croit modernes existaient déjà*,je suis devenu éco-conscient spontanément,peu à peu. Parallèlement à mon métier (médecin généraliste),je pratique la botanique amateur, l'ornithologie et l'entomologie amateur (de loin). Je fais des sorties, assiste à des conférences, et le savoir emmagasiné peu à peu est renforcé par des lectures....

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 50051
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 21380
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 37942
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1927
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2660
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 7958

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy