POPULARITÉ
393

Saint Valentin, les animaux aussi; les cadeaux nuptiaux

Éditer
Publié dans
le 14.02.18
Mocuhe-scorpion_panorpa_communis_21

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, c’est à travers dans de nombreux pays la fête des amoureux et l’occasion pour les couples en devenir ou formés de s’échanger des cadeaux comme preuves d’amour.

Mais, l’Homme n’est pas le seul être à faire des cadeaux...
Des animaux dont certains auxquels on ne s’attend pas le font aussi. II s’agit en éthologie de ce que l’on nomme des cadeaux nuptiaux (également appelés dons nuptiaux ou offrandes nuptiales).
C’est un comportement par lequel un mâle présente un objet attractif, du parfum, un repas ou toutes sortes de substances nutritives à une femelle pendant qu'il lui fait la cour ou pendant qu'il s'accouple avec elle, voire après la copulation. Ces comportements plus ou moins stéréotypés sont propres à chaque espèce mais dans les détails peuvent varier d'un individu à l'autre. Ces cadeaux peuvent prendre différentes formes :objets au couleurs attractives, odeurs attirantes (phéromones), proies capturées, abandon d'une partie de son corps souvent pour éviter le cannibalisme courant chez les femelles de certaines espèces (par exemple chez la mante religieuse -Mantis religiosa -), sécrétions du mâle éventuellement liées au transfert de sperme (sauterelles - Tettigoniidae) …

Chez un certain nombre d’oiseaux, c’est la femelle qui choisit le mâle.
Celui-ci doit donc s’évertuer à offrir ce qu’il y a de mieux pour s’attirer les bonnes grâces d’une femelle:

  • Ainsi le mâle de sterne pierregarin (Sterna hirundo) séduira la mère de ses futurs petits, en lui offrant un poisson de belle taille. La femelle sera assurée que ses petits pourront compter sur les capacités du père à approvisionner la nichée future.
  • Le cas du manchot adélie (Pygoscelis adeliae) est très souvent cité. Celui-ci offre donc, le choisissant avec soin, le premier caillou de leur futur nid témoignage de son engagement à fonder une nichée En effet, le manchot construit un nid de pierres.
  • Les mâles d’oiseaux de paradis (divers oiseaux de la famille des Paradisaeidae vivants en Noulle Guinée et Australie) construisent à l’avance un nid où ils déposent des objets scintillants, des fleurs aux capsules de bouteilles abandonnées... cherchant à attirer une femelle qui sera encline à suivre à l’intérieur le mâle bâtisseur.
  • Les mâles de busard cendré (Circus pygargus) offrent en plein vol, une proie bien tenue entre leurs serres avec acrobaties aériennes. La femelle acceptant ce cadeau bascule sur le dos et se sert directement dans les serres du mâle.

Dans le monde des insectes:

  • Le mâle de l’araignée pisaure (Pisaura mirabilis) quand à lui capture un insecte, l'enveloppe précautionneusement dans une soie volumineuse soie, puis son paquet sous les pattes se met en recherche d’une femelle qui sera attirée par un si beau présent. Une fois trouvée celle-ci s’évertuera à ouvrir l’enveloppe de soie très volumineuse. Un temps long mis à profit pour que le mâle puisse tranquillement la féconder et ce, sans risquer de se faire manger.
  • Le mâle de mouche-scorpion (Panorpa communis) qui n'est pas une mouche et encore moins un scorpion, attire la femelle en lui offrant une petite boule de salive dont les plus appréciées recèlent des insectes morts en décomposition !. Celle-ci affectionne particulièrement et, si elle accepte ce cadeau, le mâle en profitera alors pour l'agripper de ses pinces et s'accoupler.
  • Le mâle hépiale (famille de lépidoptères des Hepialoidae) propose à la femelle de ce petit papillon du parfum. Il possède sur les ailes de petits réservoirs de poudre à l'odeur enchanteresse qui devrai t a séduire.
  • Chez certaines espèces de criquets (Caelifera spp.), c'est une concoction sucrée qui doit attirer la partenaire désirée.
  • Mais la palme revient certainement à la famille des mouches empidides (Empididae). Chez nombre d'espèces, le mâle apporte à la femelle un cadeau en guise de prélude à l'accouplement. Il s'agit le plus souvent d'un petit insecte que la femelle dévorera durant l'accouplement. Chez certaines espèces, l'insecte est "emballé" dans un cocon soyeux, alors que chez d'autres le cocon ne contient pas d'insecte mais son esthétisme (pour une femelle d’empidide) devient lui-même le cadeau; chez d'autres enfin, un petit pétale de fleur blanche peut tenir lieu de présent. Certains mâles roublards offrent même des paquets vides mais assez volumineux donc prometteurs au niveau du contenu ! Quand la femelle s'en aperçoit après avoir mis du temps vu le volume à la déballer... trop tard, le mâle est loin et confectionne un nouveau paquet ! On peut observer chez les Empididés les différents stades conduisant à une ritualisation de cette offrande.

Vignette: Mouche-scorpion ©Philippe Caillon

Commentaires

3
2018-02-14 08:51:05 +0100

Beaucoup de nos comportements élaborés ne sont pas le propre de notre espèce et s'enracinent dans notre histoire évolutive.

3

1
2018-02-14 19:12:00 +0100

Oh !!! Impressionné !!! le scoop !!!

1

1
2018-02-15 15:50:09 +0100

Nous recherchons de la vie extraterrestre, une intelligence ailleurs alors que juste à coté de nous , avec nous ,vivent des Etres dont nous ignorons pour la plupart leurs vies, qui ils sont ..
Eh oui !! notre monde est habité , nous cohabitons, en colocation en quelque sorte et nous ne nous connaissons pas .

1

1
2018-03-14 12:44:00 +0100

Tout-à-fait d'accord! Vive la Terre!

1

Powered_by_tinkuy