POPULARITÉ
811

Si nous voulons durer...

Éditer
Publié dans
le 08.01.17
Logo-jdd

Extraits du Journal du dimanche du 8 janvier 2016
Interview de Hubert Reeves par Richard Bellet
...
L’homme est à la fois le plus évolué et le plus destructeur…
Sur les plans de la natalité et de la pensée abstraite, nous sommes sans conteste les champions, à la fois l’espèce la plus répandue chez les mammifères et la seule qui ait pu produire la théorie de la relativité d’Einstein. Mais oui, nous sommes aussi l’espèce la plus destructrice qui soit, celle qui pourrait avoir éliminé la moitié des autres d’ici la fin du siècle. Les tortues, elles, ont traversé 200 millions d’années. Elles ont survécu à des catastrophes climatiques ou géologiques, elles ont su s’intégrer dans un écosystème en prenant et en donnant à la fois, sans saccager. Si nous voulons, comme ces tortues, durer, nous devons impérativement vivre en harmonie avec notre environnement, sobrement. Alors que notre puissance même nous menace, c’est la seule solution. Et nous pouvons y arriver en adoptant une attitude volontariste, déjà à notre niveau. Mon association, Humanité et biodiversité, propose par exemple que chacun fasse de son balcon, de son terrain, une « Oasis nature » favorisant la vie, avec des plantes, des nichoirs,... C’est peu, mais cette décision, psychologiquement, est très importante.

Pourquoi l’homme réagit-il si lentement ? Par inconscience, égoïsme, impuissance, manque d’informations ?
Ce n’est pas que l’on ne sait pas, c’est que l’on ne veut pas savoir. Tous les scientifiques honnêtes affirment par exemple que l’homme est le premier responsable du réchauffement climatique. Pour autant, cela n’empêche pas M. Trump de clamer que c’est une invention des Chinois. L’humain a cette faculté, quand le danger est très grave, de casser le thermomètre. C’est un refus par crainte d’affronter la réalité. L’ancien vice-président américain Al Gore parlait de réalité encombrante.
...
Remerciements à Richard Bellet pour l'autorisation de reproduction.

Commentaires

1
2017-01-08 12:00:22 +0100

100% , 200% ...1000% en accord avec cela et à ne pas vouloir voir , entendre cet aveuglement, cette surdité nous seront fatales un jour ou l'autre ...peut-être pas si éloigné que cela..la soudaineté existe dans la nature ...un saut brutal peut-être envisageable. Prévoir était jadis un maître mot ..aujourd'hui après moi le déluge cela s'appelle de l'EGOISME AGGRAVE ..enfants , petits enfants ???? Rien à faire ???
Changer de mentalité sera bénéfique à tous allons vers l'HARMONIE.

1

0
2017-01-08 16:43:27 +0100

Ce sentiment, un peu pessimiste, que nous sommes déjà quelques années (une vingtaine ?) après la prise de conscience, la lucidité de la dégradation sur bien des axes et au delà de la biodiversité de notre environnement et que finalement , peut être , notre Humanité s'en fiche comme dans une sorte d'abandon , de "laisser tomber" , sorte d’acceptation de la fin ? Qu'est ce que Trump ? un total débile ? ou un " après moi le déluge ?" inscrit dans l' avidité décrite pas Stieglitz . On meurt à petit feu asphyxié dans les villes, arrête t-on tout de suite de polluer ?l

0

0
2017-01-08 16:46:26 +0100

Sommes nous si sûrs que nous voulons durer ?

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion de la b...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 658686
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 275974
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 106255
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 198420
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 42620
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 244387

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy