POPULARITÉ
2835

Sotchi : la biodiversité du Caucase passée par neige et profits

Éditer
Publié dans
le 08.02.14
Sochi618156-an-aerial-view-from-a-helicopter-shows-a-power-line-outside-the-black-sea-resort-city-of-sochi

Pour faciliter l’accès au parc olympique, une société publique a construit une autoroute à travers des forêts classées au patrimoine mondial.

Avant même d’avoir débuté, les JO de Sotchi avaient déjà remporté une médaille?: celle de la démesure. Et en événement sportif comme en tout, démesure égale saccage de l’environnement. Avec Sotchi, les Russes usent d’un même oxymore sportif, puisqu’ils invitent le monde entier à une compétition de sports d’hiver en bord de mer.

La ville très prisée de Staline est considérée comme la riviera du Caucase. Qu’à cela ne tienne, les compétitions de glisse se déroulent dans le parc olympique à 70?km de là, à Krasnaïa Poliana, station située dans une vallée, à 600 mètres d’altitude. Pour rejoindre le parc olympique, la société publique Olympstroï a construit une autoroute à travers les sublimes forêts du Caucase, dont certaines parties sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Détruire l’environnement est un acte définitif, sauf en Russie apparemment puisqu’Olympstroï se targue d’avoir plus que compensé les dégâts?: «Plus de 55?000 plants d’espèces rares et menacées ont été replantés dans le parc national de Sotchi en 2012. La compensation s’élève à trois pour un.» Problème?: les conditions originelles ont été définitivement détruites. «Il est impossible de reproduire un écosystème», indique Mikhail Kreindlin, expert en zones protégées de Greenpeace.

 
 

«Décharges en plein air»

Pour Seuren Gazaryan, zoologiste membre du groupe de surveillance environnementale du Caucase Nord, «le pire, ce sont les dommages et la perte de biodiversité de la région». L’activiste militant, actuellement en exil en Estonie, documente les effets secondaires des travaux sur la nature depuis 2010. «Des parties entières du parc national ont été entièrement détruites, alors que c’était l’une des régions les plus riches en termes de vie animale, explique Gazaryan. Les infrastructures coupent les routes migratoires des animaux. On trouve désormais des décharges en plein air, illégales la plupart du temps, où sont abandonnés les matériaux de construction, des polluants, etc.»

Pour parfaire le tableau, les constructions en montagne ont été réalisées si vite qu’il y a un risque accru de glissements de terrain. La Fédération de Russie a tout de même suivi certaines recommandations de la mission de l’Unesco, menée en 2008?: elle a modifié le tracé de la route d’accès aux installations sportives ou l’emplacement des pistes et de l’espace VIP pour ne pas empiéter sur le site classé par l’Unesco.

Comme la météo est plutôt clémente dans la région, les organisateurs se sont adressés à des spécialistes de la neige pour ne pas revivre l’enfer des jeux de Vancouver en 2010, rebaptisés les «Brown Games» à cause d’un hiver trop doux. Résultat?: les Russes ont mis de côté 700?000?m3 de neige amassés sur quatorze collines à plus de 1?100 mètres d’altitude. Ce mélange de vraie neige et de flocons artificiels a été protégé les mois d’été par des films de protection à base d’aluminium. Deux lacs artificiels fournissent également plus de 2,5 millions de m3 d’eau projetés par des canons prêts à dégainer.

Dans la ville balnéaire, il a fallu tout construire?: un stade de 40 000 places pour les cérémonies d’ouverture et de clôture (réutilisable en 2018 pour la Coupe du monde de football, promet-on), puis deux arènes pour le hockey sur glace, un centre pour le curling, un stade pour le patinage de vitesse et une autre patinoire pour le patinage artistique. Les 34 0?000 habitants de Sotchi deviennent probablement les Russes les mieux dotés en équipements de sports d’hiver.

En mars 2013, le comité d’organisation a décerné des prix de la durabilité à ses partenaires (Coca-Cola, Dow Chemical, McDonald’s, Procter?&?Gamble, etc.). Le roi du soda a installé 1?000 frigos eco-friendly, tandis que McDonald’s a promis de recycler 50% de ses huiles de cuisson. La planète en frétille d’aise.

Laure NOUALHAT
Source :http://www.liberation.fr/sports/2014/02/07/sotchi-la-biodiversite-du-caucase-passee-par-neige-et-profits_978609

Commentaires

4
2014-02-08 09:33:57 +0100

Voir aussi les photos "avant " et "après" dans l'article ici: http://www.lemonde.fr/jeux-... La Russie est un grand pays au climat essentiellement continental, où le froid et la neige ne manquent pas l'hiver...Pourquoi avoir choisi l'endroit le plus tempéré, au climat méditerranéen, pour des JO d'HIVER, et ne pas respecter la nature, qui plus est classée?

4

4
2014-02-08 09:34:46 +0100

Hubert Reeves en avait parlé: il faudrait réllement, et urgemment, créer une organisation mondiale de l'environnement !

4

2
2

4
2014-02-08 09:55:28 +0100

En effet, notre président, cent fois parle de l'OME:
http://www.hubertreeves.inf...
- http://www.hubertreeves.inf...

il était par exemple signataire de l'Appel de la société civile pour une refonte de la gouvernance mondiale de l’environnement
http://cdurable.info/Rio-20...

4

4
2014-02-08 10:11:07 +0100

Le développement durable est le troisième pilier de l'olympisme, depuis 1996
Charte olympique, règle 2, paragraphe 13
http://www.olympic.org/Docu...

4

2
2014-02-08 10:14:26 +0100

L'édito du journal La Croix:
http://www.la-croix.com/Edi...

2

3
2014-02-08 11:12:46 +0100

Quel gâchis !
On peut dire que la première médaille d'or a été remportée par les autorités russes, celle de la dégradation d'un site naturel.
Il faudrait par dérision et d'une manière médiatique qu'une ONG leur remette symboliquement une telle médaille.
Dans cette affaire-là, même si l'olympisme a inscrit dans sa charte un principe de développement durable, son œil est bienveillant et complice. On leur remettrait bien une médaille d'argent.
Quant au bronze, accordons-le généreusement aux sponsors.
Bonne quinzaine de jeux olympiques.

3

4
2014-02-08 12:50:25 +0100

Regardez le site à la page titrée " En harmonie avec la nature":
http://www.sochi2014.com/fr...
Ainsi personne ne pourra dénier l'objectivité du site de l'association !

4

0
2014-02-09 09:57:48 +0100

En harmonie avec la nature? C'est exactement ce qu'on appelle le "greenwashing"...Avec de bons effets de communication, on peut faire croire à la majorité des personnes (qui n'iront pas chercher plus loin) qu'on agit de manière vertueuse...

0

1
2014-02-09 10:06:37 +0100

Agir en harmonie avec la nature, pour les J.O., c'est déjà commencer par les organiser là où le climat leur est propice...Si on choisi Toulon pour des JO en France, même si on communique sur l'écologie, il y a l'incohérence du climat inadapté et engendrant des émissions de CO2 supplémentaires. A Sotchi, en plus, des espaces naturels sont sacrifiés...A titre d'information, voici comment est prévu le ravitaillement en neige artificiel de cette station au climat méditerranéen: "Quatorze collines de neige
C’est ainsi qu’au printemps 2013, puis encore en décembre, près de 700 000 m³ de neige ont été entassés et stockés, pour la plus grande expérience de ce type au monde. Quatorze « collines » ont été érigées à plus de 1100 mètres d’altitude. Celles-ci sont formées d’un mélange de neige naturelle, apportée sur place par des dameuses, et artificielle, constituée à l’aide de canons. Certaines sont protégées par un tissu géotextile, d’autres par une couverture isolante." http://www.terraeco.net/La-...

1

3
2014-02-09 11:02:09 +0100

Contrairement au site de Humanité & Biodiversité, le site des jeux n'est pas participatif … Alors les mises au point de Germain ne le terniront pas …
Et en ce moment où l'attention se concentre sur les athlètes, ce rappel des réalités servira-t-il à éviter les mêmes excès lors des jeux suivants?
Comment intervenir en amont des projets? C'est la question à se poser.

3

1
2014-02-09 11:31:09 +0100

Des solutions ont déjà été proposées. Nicolas Hulot avait suggéré des structures démontables et réutilisables, que l'humanité serait apte à élaborer. Mais l'organisation de JO dans une ville induisent du travail pour les entreprises de BTP, de l'emploi pour 2 ans, une croissance du PIB...Et la destruction des milieux naturels, par la réutilisation des matériaux (bois...) et l'énergie consommée, entraine aussi une augmentation du PIB! Il est clair qu'avec le système économique actuel, le maintien de la situation actuelle est un bienfait. La révision du PIB et son remplacement par des indicateurs prenant en compte le dégré de préservation des écosystèmes (entre autres) est un élément clé dans l'évolution de l'élaboration des J.O.

1

2
2014-02-09 14:58:50 +0100

Les organisateurs des Jeux de Londres ont été prévoyants, selon cet article retrouvé:
http://tempsreel.nouvelobs....
mais aucun journaliste n'a, semble-t-il, enquêté pour savoir, plus d'un après, ce qu'il en est.

2

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 225677
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 171780
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 62653
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 16945
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9378
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 202092

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy