POPULARITÉ
1

Strawkling : nouveau sport écologique

Éditer
Publié dans
le 20.05.19
Strawkling-52948612_223233595203021_1836556869359894528_o

On sait tous que la pollution des océans prend ces dernières années des proportions désastreuses. Parmi les principales causes de cette catastrophe, le plastique. Il s’accumule dans les mers et s’agrège jusqu’à créer un continent ! La solution, comme à chaque fois, dépend du comportement de chacun.

Parmi les pistes qui émergent, le strawkling retient l’attention de tous parce qu’il allie sport et éco-responsabilité ! Zoom sur cette nouvelle façon de plonger !

Un nouveau sport vert

Connaissez-vous le strawkling ? En français, la pêche à la paille… Trop petites pour être recyclées, trop nombreuses pour être contrôlées, les pailles se révèlent être les pires ennemis en plastique de l’océan. C’est pour quoi la pêche à la paille s’est petit à petit imposée dans les esprits les plus verts et les plus sportifs, comme vous pouvez le voir sur ce site.

Afin de sauver nos plages du tsunami de plastique qui les submergent lentement, il suffit donc de strawkler ! C'est-à-dire ? Eh bien il s’agit d’optimiser son temps de sortie en mer avec masque et tubas (et aussi bien les palmes !) pour se transformer en chasseur de paille. En ramasser le plus possible devient la mission de chacun. Et, de retour sur le rivage, le gagnant sera celui qui en ramènera le plus.

Vu le nombre incalculable de paille déversées chaque jour dans la mer, ce n’est qu’une goutte dans l’océan, diront certains. Bien sûr, face à la déferlante de plastique qui s’abat tous les océans du monde, c’est bien peu de chose. Cependant, c’est déjà toujours ça de moins. D’autant que cela permet aussi de sensibiliser le public, les commerçants et même les industriels.

Mc Donald’s, Franprix ou encore la chaîne hôtelière Hilton ont ainsi décidé de prendre des mesures pour limiter l’utilisation, dans leur enseigne, d’objets jetables en plastique et, notamment, des pailles. Pailles en bambou, biodégradables ou comestibles : les alternatives sont nombreuses. En attendant qu’elles se généralisent, le strawling s’impose comme une solution efficace, pédagogique et sportive ! En un mot : idéale.

Un océan de plastique ?

La pollution marine revêt malheureusement de très nombreux visages. Qu’elle provienne de l’agriculture ou qu’elle soit due au plastique, cette pollution a pour seule origine le comportement humain et menace l’équilibre de nos océans.

On constate un impact de plus en plus important des pollutions plastiques aussi bien sur la faune que sur la flore océanique. Depuis maintenant 60 ans que cette matière est utilisée de façon abondante dans toutes nos industries, les rejets de plastiques ont augmenté de façon parallèle à la production pour atteindre aujourd’hui des chiffres faramineux. Et effrayants !

Ce sont ainsi plusieurs dizaines de milliers de tonnes de plastique qui couvrent désormais la surface océanique. Chaque minute, nous déversons dans la mer un camion entier de plastique. C’est une véritable contamination dont on ne maitrise pas les conséquences.

Car, au-delà des innombrables déchets en plastique visibles, il faut encore penser aux déchets invisibles, comme par exemple, les microbilles contenues dans de nombreux produits cosmétiques.

Ces déchets très spécifiques sont d’autant plus dangereux qu’ils peuvent, du fait de leur taille, s’introduire facilement dans la chaine alimentaire humaine. Le strawkling n’est peut-être de ce point de vue qu’une goutte d’eau dans l’océan. Cependant, il s’impose déjà comme indispensable !

Commentaires

Powered_by_tinkuy