POPULARITÉ
43

TGV en PACA et atteintes au vivant

Éditer
Publié dans
le 17.12.16
Img_7867bis

J'habite en Provence.
Quelle chance me direz-vous !
La chance? Celle de pouvoir s'y poser, d'en ressentir les bienfaits, grâce à sa géographie et son climat béni des Dieux.
2.600 ans d'histoire amènent le Provençal (né ici, ou d'adoption) à assumer des responsabilités: celles de préserver ce "mieux-vivre" pour ceux qui nous suivent.

N'est-il pas d'abord là, ce capital qui confère à la Provence une telle attractivité
- dans "ces petites forêts qui ne mangent pas à leur faim, mais qui restituent en baume et en parfum leur maigre nourriture" (Paul Moran),
- dans ces niches de biodiversité que la sagesse de l'homme et de petits miracles, ont fait qu'elles arrivent à nous, encore intactes,
- dans ces espaces naturels, proches des zones urbaines, où le citadin arrive encore à s'oxygéner et retrouver son humanité ?

Voici quelques questions que l'on est en droit de poser, avant que les machines de chantier défoncent le sol pour la "Ligne nouvelle" et ses gares:

  • A t'on chiffré le surcroît de pollutions (ne pas oublier qu'elles se cumuleront aux pollutions urbaines actuelles) qu'apporteront : 1/ les années de travaux sur l'élargissement des voies et la création de nouvelles gares ? 2/ l'augmentation du trafic ferroviaire qui s'en suivra ?
  • A-t-on calculé le nombre d'exploitations agricoles qui seront contraintes de s'arrêter faute de pouvoir maintenir une production suffisante ?
  • A-t-on chiffré le coût de l'indemnisation des particuliers qui perdront leur logement, ainsi que le coût de l'indemnisation des entreprises qui devront déménager, voire déposer le bilan ?
  • Quelle stratégie sera mise en place pour soutenir les gens qui seront en détresse psychologique ?
  • Qu'a-t-on prévu pour compenser les atteintes à l'environnement (par exemple un arbre arraché, un arbre planté) ?
  • A-t-on évalué les risques de perte ou de pollutions des eaux douces souterraines, dans une Provence où l'eau a toujours été essentielle (population importante, climat méditerranéen, géologie calcaire) ?
  • A-t-on comptabilisé le nombre de corridors biologiques qu'il conviendra de créer pour que le sillon des voies n'isole pas définitivement des mordeaux d'écosystèmes ?

Autrement-dit, a-t-on chiffré toutes les conséquences économiques, sociales, humaines, environnementales de la réalisation du projet de Ligne Nouvelle à travers une Provence littorale où l'espace est déjà plus que compté ?

Commentaires

1
2016-12-18 14:43:09 +0100

Dans un des commentaires à la publication "Pour la nouvelle gare TGV à Cannes La Bocca" (http://www.humanite-biodive...), un lien est donné vers un article: "Pour sauver ses champs de fleurs, Chanel veut changer le tracé de la future ligne TGV.": http://www.20minutes.fr/nic...

1

0
2016-12-19 14:06:08 +0100

Il est évident qu'il faille utiliser les anciennes infrastructures pour réaliser ce projet ..naturel !! Ne pas toucher aux fleurs et autres espaces vitaux à la biodiversité coule sous le sens . Pégomas à coté de Auribeau sous Grâce belles régions ne pas toucher (famille ) .

0

À propos de l'auteur

Habite dans le Var

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 6
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 2
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 301
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 2
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 2

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy