POPULARITÉ
7

Un message ?...

Éditer
Publié dans
le 11.03.20
870x489_messager_boiteux

Loin de moi l'idée de fin du monde, de fin de l'humanité, de grand cataclysme... Cette épidémie de Coronavirus pourrait simplement nous montrer notre vulnérabilité...

  • Vulnérabilité économique, après avoir démantelé l'essentiel de nos usines pour les transférer dans des pays lointains, vulnérabilité en terme d'approvisionnement et de savoir-faire.

  • Vulnérabilité anthropologique, car il se pourrait aussi que nos sociétés soient faussement avancés. C'est-à-dire que l'on aurait mis un smartphone dans la main d'un homme du Néolithique. Nous avons développé des technologies que très peu de gens maîtrisent.

  • Vulnérabilité socio-économique à cause d’un modèle prônant la rentabilité et la réduction des coûts sans vision globale, aussi bien dans la santé que la recherche, l’éducation ou la culture.

  • Vulnérabilité écologique avec la chute de la biodiversité qui passe encore au second plan, voire au troisième… voire...

Je m'interroge sur les dégâts que, brutalement, peut provoquer un microbe ou autre chose de finalement assez banale. Désorganisation économique, panique... Il est d'ailleurs prouvé que le stress, s’il peut nous sauver la vie, fait aussi diminuer l'immunité (voir récente étude de l’Inserm). Notre modèle de développement, fondé sur la consommation et qui se généralise à l'ensemble de la planète, a un impact tragique sur l'environnement et la biodiversité. Cette biodiversité, source de vie, également de médecine, est mise à mal avec de lourdes conséquences dans tous les domaines. Ce virus pourrait être vu comme un message, une signal d’alarme… D’ailleurs, en soi, il en est un puisqu’il n’a aucune existence propre, c’est un code qui va s’activer dans les organismes infectés…

Il serait bon de profiter de cette situation inédite pour réellement nous interroger sur notre comportement (interactions économiques, délocalisations, compétition au-delà du raisonnable, manque de coopération, pollution, destructions). Jusqu'où irons-nous, vers quel monde, et à quel prix ?

Un message peut être un message codé et le décoder ne consisterait pas seulement à trouver un antidote, mais aussi à nous remettre en question. Est-il encore raisonnable de poursuivre un développement qui risque de nous faire stopper net, dans un avenir pas forcément si éloigné que ça, de manière assez brutale, inéluctable, ou en passant par des modèles politiques fortement coercitifs , voire des dictatures ?

Pour le moment nous ne prenons pas assez en compte cette situation, tant à titre individuel que collectif, nous manquons de vision globale à long terme. Cette épidémie-pandémie serait alors une occasion de réfléchir sur l'humanité, le bonheur, ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas, tout en prenant soin des plus fragiles... Serait-ce aussi une leçon de compassion ?

Commentaires

0
2020-03-19 18:44:42 +0100

j'adhère totalement à ce qui est écrit ici . je viens d'écrire plus succinctement la même chose sur l'épisode Chinois concernent la chute du dioxyde de carbone dû à covid 19 Edité par Nelly .merci

0

0
2020-03-26 11:26:41 +0100

Le tic-tac en toc de notre vie atypique et loin de la Terre mère semble cafouiller… Serait-ce une raison de retrouver l’esprit de l’essentiel ? Une raison qui résonne dans le vide de nos existences artificielles… Nous qui pensions dominer la nature des choses comme si l’univers nous avait placé tout en haut de sa création… Nous y croyons encore, mais c’est en comptant nos morts et pleurant sur nos habitudes qui se heurtent à la réalité. L’univers et le sel de la Terre nous parlent de nous et de nos sottes préoccupations, perdus à courir derrière le futile en oubliant le nécessaire… L’Amour des siens et de cette Nature, dont nous ne sommes qu’un modeste locataire, avec une durée de bail inconnue et pas forcément renouvelable. Saurons nous écouter les messages de Gaïa, transmis par un lilliputien qui nous rappelle que le vivant est bien mystérieux et fort habile… La domination et la compétition laisseront-elles place à la coopération et à la compassion, dans le respect de la diversité du vivant ? Laisserons-nous filer la tactique infernale du chronomètre et de l’avidité, devenus les Maîtres sans partage de nos curieuses existences de futiles créatures ? Oserons-nous affirmer que le bonheur n’est ni dans le métal et le plastique des objets sans intérêts, ni dans l’or ou le diamant, mais dans les esprits et les cœurs de ceux qui rêvent d’un autre possible dans l’harmonie et la paix sans l’épée… Rêvons.

0

À propos de l'auteur

Commencer par aimer le monde avant de vouloir le changer...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 28
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 39
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 42
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 24
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 19
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 549

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy