POPULARITÉ
340

Un tueur silencieux !

Éditer
Publié dans
le 07.11.18
Download-3

Selon Cristiana Païca Palmer, secrétaire exécutive de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique:

" La perte de biodiversité est un tueur silencieux."

Extraits d'un article dans The Guardian

"il y a des lueurs d'espoir. Plusieurs espèces en Afrique et en Asie se sont rétablies (bien que la plupart soient en déclin) et la couverture forestière en Asie a augmenté de 2,5% (bien qu'elle ait diminué plus rapidement ailleurs). Les aires marines protégées se sont également élargies.

Mais dans l’ensemble, dit-elle, la situation est préoccupante. Les taux déjà élevés de perte de biodiversité résultant de la destruction de l'habitat, de la pollution chimique et des espèces envahissantes vont s'accélérer au cours des 30 prochaines années en raison du changement climatique et de la croissance de la population humaine. D'ici 2050, l'Afrique devrait perdre 50% de ses oiseaux et de ses mammifères et les pêcheries asiatiques s'effondrer complètement. La perte de plantes et de vie marine réduira la capacité de la Terre à absorber le carbone, créant ainsi un cercle vicieux.

La convergence des préoccupations scientifiques et l’intérêt croissant des milieux d’affaires ont été un motif d’espoir. Le mois dernier, les principales institutions et scientifiques des Nations Unies responsables du climat et de la biodiversité ont tenu leur première réunion conjointe. Ils ont constaté que des solutions basées sur la nature - telles que la protection des forêts, la plantation d'arbres, la restauration des terres et la gestion des sols - pourraient fournir jusqu'à un tiers de l'absorption de carbone nécessaire pour maintenir le réchauffement climatique dans les paramètres de l'accord de Paris. À l'avenir, les deux branches du climat et de la biodiversité des Nations Unies devraient publier des évaluations conjointes.

«Les choses bougent. Il y a beaucoup de bonne volonté », a-t-elle déclaré. «Nous devrions être conscients des dangers mais ne pas être paralysés par l'inaction. [...] la fenêtre d’action se rétrécit. Nous avons besoin de plus hauts niveaux de volonté politique et citoyenne pour soutenir la nature. "

Commentaires

2
2018-11-07 16:42:41 +0100

J'aime beaucoup le titre original de l'article "Stop biodiversity loss or we could face our own extinction, warns UN" (en français : Il faut arrêter la perte de la biodiversité ou nous ferons face à notre preopre extinction, alertent les Nations-Unies), qui résume, une fois de plus, la réalité de la situation, dramatique qui est la notre.

Et je me retrouve beaucoup dans ce qui est dit :
> [...]conscients des dangers mais ne pas être paralysés par l'inaction. [...]

C'est une réalité qui en rappelle une autre évoquée :
> [...]la fenêtre de l'action se rétrécit[...]

Il est aussi dit qu'il y a beaucoup de bonnes volontés, ce qui est un fait, ce qui est important mais ce qui ne suffit pas, car depuis des décennies sinon la communauté internationale aurait fait beaucoup plus, car nous en sommes facilement (économiquement et technologiquement) capables.

Il semble manquer peut-être je ne peux pas le savoir vraiment, une petite chose, un petit déclencheur, qui ferait émerger, de toutes ces bonnes volontés sincères, une volonté sincère collective globale de la part des la communauté internationale, au-delà es volontés individuelles ou de trop petits nombreux groupes.
Il manque peut-être simplement aussi de la place pour que cette volonté collective globale puisse s'installer. Il y a beaucoup d'enjeux de divers origines à travers le monde auxquels chaque gouvernement, démocratie ou non, doit faire face.
Pourtant, quoi de plus important de s'assurer que nous puissions tous continuer à vivre dans les meilleures conditions possibles ... sans cela, tous nos petits conflits et les plus grands ne pourront plus exister.
Faisons la guerre plus tard si on ne peut pas s'empêcher de la faire, faisons fortune au détriment de notre prochain plus tard si on ne peut pas s'en empêcher (je ne suis d'accord avec aucun des deux mais ce sont là 2 activités très présentes dans notre monde), pour n'importe lesquelles des raisons absurdes les conflits d'aujourd'hui éclatent.
Mais avant de s'assurer une "suprématie" ou un "contrôle", peut=être que les gouvernements devraient s'assurer de la survie de l'humanité telle que nous la connaissons dans cette société imparfaite mais qui offre chaque jour de nouveaux émerveillements de par les sciences les arts, mais aussi et surtout les êtres humains, la vie animale et végétale qui ont tant de beauté à nous offrir encore.
L'univers sera toujours merveilleux sans nous, la vie aussi ici ou ailleurs, mais il est tout de même préférable que nous puissions continuer à nous en émerveiller, à aimer, à apprendre, à danser et à s'entraider pour ceux qui le souhaitent.
Alors entraidons-nous en essayant d'obtenir de nos dirigeants ce qui nous est nécessaire : la fin de le perte de la biodiversité qui passe par sa préservation et son enrichissement, posons les bases favorables à cela.
Quand la vie ira bien, pour toutes et tous, nous verrons si quelqu'un veut encore faire la guerre ou devenir riche au détriment des autres.

Mais même pour que ceux-ci vivent, pour que nous vivions et les générations futures existent, préoccupons-nous d'abord du seul combat que nous ne pouvons pas perdre.

2

À propos de l'auteur

La nature ... plus d'un demi-siècle que je prends une part active à sa défense. … Et depuis 1976, j'accompagne l'action de l'association devenue "Humanité et Biodiversité". J'en suis administratrice… Nelly Boutinot

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 751737
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 316017
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 133717
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 53085
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 34798
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 337546

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy