POPULARITÉ
18

Yasuní-ITT : Promesses non tenues ?

Éditer
Publié dans
le 17.08.13
Equateur1_0_720207

Le pétrole l'emporte sur la biodiversité



L’Equateur se résout à exploiter le pétrole dans une réserve d’Amazonie qui était jusqu’à aujourd’hui épargnée. Le président Rafael Correa en a demandé hier l’autorisation au Congrès. La conséquence d’un projet du président qui n’a pas porté ses fruits : il avait promis il y a 6 ans de ne pas exploiter la région, l’une des plus biodiversifiée du monde, en échange d’une aide internationale. Une aide qui n’est jamais arrivée : sur les 3 milliards et demi de dollars attendus sur 12 ans, le pays n’a récolté que 13 millions, moins d’un demi-pourcent. Pour Rafael Correa, « le monde les a lâchés ».

Mercredi soir, des centaines d'équatoriens ont manifesté contre cette décision du président Correa. Une décision économique, mais aussi politique, comme nous l’explique Frédéric Louault, de l’université libre de Bruxelles et chercheur au sein de l’Observatoire Politique de l'Amérique Latine et des Caraïbes, à Paris.

Des propos recueillis par Antonino Galofaro 
RealAudioMP3 

Source : http://fr.radiovaticana.va/news/2013/08/16/le_p%C3%A9trole_lemporte_sur_la_biodiversit%C3%A9/fr1-720207

Commentaires

2
2013-08-17 10:22:49 +0200

Le terme qui convient est ECHEC !
L' l'initiative Yasuni-ITT est un échec.
La rareté annoncée du pétrole semble interdire aux pays riches de se passer du pétrole équatorien et donc ils ne se sont pas saisis de l'occasion offerte de prouver leur désir de protection de la forêt primaire et de ses habitants humains.
Il est vrai que la proposition du Président équatorien était un pari risqué ! Y croyait-il lui-même?

2

2
2013-08-17 10:30:28 +0200

Un dossier sur le sujet
http://poldev.revues.org/703

Payer pour préserver : la politique internationale de la proposition équatorienne Yasuní-ITT

2

1
2013-08-18 06:08:31 +0200

Lecture du MONDE
http://www.lemonde.fr/ameri...

1

1
2013-08-18 10:33:51 +0200

Extrait de http://www.courrierinternat...

Rafael Correa va demander au Parlement de déclarer le champ ITT "zone d'intérêt national". Dans cette démarche, le président peut compter sur le soutien de l'Assemblée nationale car, depuis février, son parti, Alianza País, y détient la majorité des sièges. Cela bien que 83 % de la population soit en faveur du maintien de l'initiative Yasuní ITT. Et que l'équilibre de la réserve naturelle soit fragile, comme l'a rappelé la pollution générée par la rupture d'un oléoduc au début de juin.

La concession du champ ITT reviendrait aux compagnies nationales Petroamazonas et Petroecuador. Il est déjà prévu qu'elles s'associent à des entreprises chinoises pour réunir le capital nécessaire à l'extraction. Le pays espère tirer de ces nouveaux gisements un bénéfice de 5 milliards de dollars. Les yeux rivés sur la végétation luxuriante du parc national Yasuní, Diego Mosquera relativise la nécessité de cette course à l'or noir : "Les 9 milliards de barils de pétrole qui se trouvent sous le champ ITT représentent la quantité d'essence consommée en dix jours sur la planète et en un mois aux Etats-Unis. Si on regarde les choses ainsi, cela ne vaut pas la peine de détruire un lieu pareil pour aussi peu."

1

0
2013-08-18 10:34:58 +0200

Il est honteux que les puissances internationales préfèrent le pétrole à .... notre oxygène. Car il ne faut pas oublier que cette forêt est le poumon du monde. Or le pétrole ne sera bientôt qu'un souvenir. Il serait temps d'apprendre à s'en passer. Quant à l'oxygène...Quand il aura disparu, nous ne serons plus qu'un mauvais souvenir, pour la planète et les autres formes de vie, depuis longtemps.

0

2
2013-08-18 12:40:33 +0200

A Viviane : oui sans oxygène nous ne pouvons vivre ... L'oxygène nous est indispensable.

Cependant la science nous apprend qu'une forêt dont la biomasse ne croît pas ne libère pas d'oxygène. En réalité c'est le plancton végétal qui, fournissant une grande partie de l'oxygène nécessaire à tous les êtres qui respirent, mérite l'appellation "poumon de la Terre"...
http://www.plancton-du-mond...

Mais il y a tant d'autres bonnes raisons de préserver l'Amazonie ... ses hôtes humains et non-humains.

2

1
2013-08-19 00:45:36 +0200

http://raoni.com/actualites...

1

0
2013-08-25 09:03:14 +0200

Laisser son pétrole sous terre contre une subvention internationale : ce projet équatorien a échoué. Pour le ministre du Développement, Pascal Canfin, il doit être possible de monétiser certains biens naturels pour les préserver.
http://www.liberation.fr/te...

0

1
2013-08-25 10:10:21 +0200

Mais à quel prix ? Car une fois monétisés à qui reviendra l'argent ???... comment donner une valeur juste et équitable au pétrole éphémère par rapport à ce qui doit être sauvé et maintenu à long terme : la biodiversité humaine, animale et végétale ?

1

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 225668
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 171771
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 62645
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 16936
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9369
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 202083

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy