Derniers articles dans la catégorie "Patrimoine naturel"

La revue scientifique "Nature" décrit l'état de la Grande Barrière de corail.A cause de la vague de chaleur de 2016, environ 30% des coraux australiens ont disparu. Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1981,"le récif&qu...
Ce sujet est ici mainte fois relaté, mainte fois dénonc , montré du doigt . Nous savons tous pourquoi et comment cela est. Chaque année après la mauvaise saison, le constat est le même. Il suffit d'aller faire une promenade sur le front de m...
Message printanier du premier des papillons à flirter au jardin ( j'aime aussi fleurter -fleur - ) et à déguster le nectar des moindres fleurs tôt présentes dans nos plates-bandes. Son nom scientifique est Gonepteryx rhamini. Jaune citron est l...
Les Grands Corbeaux n’ont que fort peu d’égards pour leurs seniors. Un vieux Corbeau (appelons-le Diogène) aux plumes tout ébouriffées et avec quelques tâches leuciques se fait maltraiter par ses congénères plus jeunes autour d’une carcasse de sa...
Et voici en compagnie de pâquerettes, la primevère officinale ou coucou (Primula veris) en fleur dans mon Oasis bien urbain annonçant sûrement l'arrivée d'un Printemps désiré cette année. Plante certes largement répandue aimant la lumière, le...
Et voici une plante bien courante (le lamier pourpre, Lamium purpureum) et qui fait partie de la base de notre biodiversité ordinaire. Ses feuilles semblables à celles de l’ortie (d’où son autre nom d’ortie rouge), mais ne sont pas urticantes. ...
On les trouve surtout entre l'Alsace et la Charente-Maritime. En 1974 il ne restait que neuf couples en France Aujourd'hui elles sont protégées et se portent bien. Il existe deux espèces: "les cigognes noires" et "les blanches&q...
"Le colibri porte-épée", endémique d'Amérique du Sud, est un oiseau que l'on retrouve dans les forêts humides des zones montagneuses et qui se nourrit essentiellement de nectar. Avec son bec, de plus de 10 cm de long, le colibri porte-é...
L'OURSIN VIOLET Constat Déclin des populations naturelles dû aux activités humaines et notamment à la pression de pêche. Réduction des densités et des tailles des oursins mettant en péril les activités de pêche, l'espèce elle-même et l’équilibre...
Pour mieux connaître le papillon du diaporama qui fut offert à notre association en 2009. (photos de Michel Lamarche et musique de Robert Piette, texte de Hubert Reeves)...
Powered_by_tinkuy