"Humanité et Biodiversité" pour une conférence environnementale ambitieuse !

- 9 +
Imgres

Le Président de la République française a décidé l’organisation d’une « Conférence environnementale pour la transition écologique », elle se tiendra les 14 et 15 septembre 2012, Humanité et Biodiversité y sera représentée.

Selon le Premier Ministre il s’agit d’organiser pour les questions environnementales, le pendant de ce que la Conférence sociale a été pour les questions économiques et sociales.

5 thèmes ont été retenus, l’énergie, la biodiversité sont les deux principaux, s’y ajoutent santé/environnement, fiscalité et gouvernance.

Une conférence pour engager la transition écologique

Selon la Ministre de l’Ecologie, Madame Batho, la conférence sera un point de départ et non un aboutissement, c’est, selon elle, la différence avec le Grenelle.

Concrètement, cela signifie que la conférence ne va pas arrêter une liste de mesures consensuelles devant ensuite être mises en œuvre durant le quinquennat (comme pour le Grenelle), elle devra plutôt arrêter pour chaque thématique les chantiers à ouvrir, puis définir l’agenda et les méthodes pour les traiter au cours de l’année (puisque le rendez-vous de la conférence sera annuel). C’est donc une conférence de méthode.

Pour illustrer en matière d'énergie, il va s’agir d’arrêter le cadre du débat national promis par le candidat François Hollande, quels thèmes seront abordés, comment, avec qui ? En matière de Biodiversité, quels champs devra traiter la loi cadre annoncée, quels autres sujets ne dépendant pas de la loi doivent être ouverts ?

La conférence sociale a fixé les priorités du Gouvernement en matière économique et sociale et le travail pour faire s’engage avec les partenaires sociaux, la conférence environnementale va fixer les priorités du Gouvernement pour engager la transition écologique avec les partenaires environnementaux.

Donc une conférence qui doit être ambitieuse !

Autant dire que cette conférence ne peut qu’être ambitieuse, tous les clignotants environnementaux sont au rouge, et au-delà on sait que la crise économique actuelle ne trouvera de réponse durable que dans un changement de modèle, le « business as usual » n’est plus tenable, ni pour l’environnement, ni pour l’économie, ni pour le social !

Début août 2012, nous avons peu de précisions sur le cadre précis des discussions et des contenus, mais à Humanité et Biodiversité, nous savons où doivent porter les priorités :

- Faire de la Stratégie Nationale Biodiversité un déterminant des politiques publiques, ce n’est pas qu’une affaire du Ministère de l’Ecologie, ceux de l’agriculture, de l’aménagement du territoire, de la santé, des finances, du redressement productif sont tout autant concernés. Et il y faut un outil de mise en oeuvre avec une agence de la Biodiversité.

- Intégrer pleinement le respect de la biodiversité en matière d’aménagement du territoire, lutte contre l’artificialisation, moyens et outils pour la mise en œuvre de la Trame Verte et Bleue, développement des Atlas communaux de biodiversité. Ici le lien avec la décentralisation est une évidence, le premier Ministre nous en a d’ailleurs donné acte lorsqu’il a reçu les associations le 24 juillet dernier. 

- La réforme fiscale annoncée pour le quinquennat doit aussi être une réforme d’éco-fiscalité, la transition écologique ne se fera pas sans cela.

- Les politiques de santé doivent intégrer la question des liens entre santé humaine et santé des écosystèmes.

Nous avons, dès sa nomination, fait des propositions au nouveau Gouvernement, nous les porterons lors de la conférence pour qu’elles figurent dans la feuille de route.

Voir nos propositions (document joint).

Illustration: photo de Mme Batho (site du ministère)

Informations
Actions

Commentaires

Mfde-2012-100x107
- 1 +
FERME DES ETOILES le 02 septembre 2012 01:58:34
Tout a fait d'accord avec "BOMPARD" sur la question du prix de l'essence. Il va quand même bien falloir un jour avoir le courage d'admettre qu'inciter les gens à continuer à consommer autant, voire encore plus d'énergie n'est pas compatible avec la gestion des ressources limitées de la planète et la préservation de l'environnement !
Mfde-2012-100x107
- 1 +
FERME DES ETOILES le 02 septembre 2012 01:52:58
L'intention est louable, mais on nous a déjà fait le coup avec le "Grenelle de l'Environnement" et les résultats concrèts ont été plus que décevants. Participer, pourquoi pas ? Mais sans excès d'optimisme et, hélas, sans beaucoup d'illusion !
Logo_h_b_site_profil
- 1 +
Humanité et Biodiversité le 29 août 2012 12:10:49
Dans le document qui expose les propositions de Humanité et biodiversité il est spécifié que l'association a pour idéal " la biodiversité partout, pour tous et par tous ".
Tout le monde est concerné (parfois sans le savoir ou l'admettre)... Faire en sorte que chacun, sans exception, réalise cette évidence ... et participe au changement de cap: Pas facile du tout ... Au moins les adhérents et sympathisants de Humanité et Biodiversité ont une tribune pour s'exprimer puisque l'association a voulu un site informatif et participatif malgré l'investissement que cela représente dans son budget.
Jach%c3%a8re
- 1 +
jean Pierre BOMPARD le 29 août 2012 10:50:32
Je ne répondrais pas à la place des responsables d'Humanité et Biodiversité.
Mais l'enjeu de la conférence, qui est une conférence de méthode, est de voir comment mettre en place un large débat public.
C'est une question dont la réponse n'est pas simple. Je rédigerais un papier sur le sujet.
Mais il est évident que le débat sur la transition écologique ne peut se réduire à un groupe de spécialistes.
Prenons un exemple du moment, le prix de l'essence.
Quel débat organiser? Comment trancher entre le pouvoir d'achat et la rareté de la ressource pétrolière?
J'ai assumé la représentation CFDT dans la commission Rocard sur la taxe Carbone, les tensions étaient très fortes entre les défenseurs des consommateurs et ceux dont je faisais partie qui pense que le réchauffement climatique ( comme la perte de biodiversité) est un enjeu majeur pour l'humanité.
La fin du débat a été sifflée par le conseil constitutionnel qui a annulé la mesure.
Mais ce sujet mérite de longs échanges.
Photo_femme
- 2 +
Justine le 29 août 2012 10:22:22
Personnellement, je trouve qu'encore une fois, mis à part le cercle des "convaincus" et des professionnels, les messieurs et madames tout le monde sont laissés de côté. Pour la sensibilisation justement, si c'est juste regarder un débat 1h à la télé, c'est bien faible (et médiocre). Et la participation, que diable !
Dscf1113
- 2 +
Marjorie Mendes le 23 août 2012 14:07:20
Sur le lien qui envoie vers les propositions : AXE I - Créer une agence nationale de la Biodiversité, améliorer le fonctionnement de l'autorité environnementale (ok) AXE IV - Faire de la biodiversité une composante des politiques de santé publique, et développer des pratiques agricoles à biodiversité positive (il serait temps en effet !), AXE V - Renforcer les politiques en faveur de la faune sauvage (avec l'actu en ce moment, on voit bien que c'est urgent !). J'ai réagi sur les points sur lesquels je suis le plus sensibilisée je pense... Pour ce qui est de la sensibilisation, je dirais : persévérance ! »
Jach%c3%a8re
- 1 +
jean Pierre BOMPARD le 04 août 2012 17:54:44
Je suis totalement d'accord avec l'analyse. Mon inquiétude porte sur la notion de conférence de méthode. Nous avons déjà de nombreux acquis de propositions, la LFI doit contenir des propositions fiscales en faveur de la biodiversité, même si une loi cadre, mais la loi Grenelle 1 est déjà une loi cadre, peut être utile si l'on respecte les engagements législatifs.
Sur la gouvernance, il faut que les commissions développement durable de l'assemblée nationale et du Sénat soient dynamiques sur la biodiversité et que la transition énergétique ne consomme pas "leurs énergies". je reviendrais sur le contour de l'Agence de la biodiversité et son articulation avec l'ANSES..
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter