29-11-2012

Les sols, grands oubliés de l'environnement

- 6 +
Soil-texture

Les sols subissent la pression des activités anthropiques: d'une part, la production croissante de denrées alimentaires, et d'autre part les pollutions, l'exploitation de ressources, l'urbanisation, les changements climatiques, la déforestation, ... Par conséquent, les sols fertiles sont de plus en plus rares. Ainsi, la perte annuelle globale de sol par érosion éolienne ou hydraulique est de 24 milliards de tonnes, soit plus de 3 tonnes par être humain, alors que le processus naturel de fabrication du sol nécessite 100 à 500 ans pour seulement 1 kilogramme, ce qui en fait une ressource non renouvelable (83% des sols africains exploités sont dégradés). En Allemagne, à cause du remembrement et de l'érosion, 80 ha disparaissent chaque jour, alors que l'objectif politique est de ne pas dépasser 30 ha.

"La perte de sol est comme une bombe à retardement, le monde sous-estime la taille du problème: la population augmente, mais nous perdons chaque année d'énormes quantités de ce précieux milieu ; plus que jamais, il est temps d'agir " explique Klaus Töpfer, ancien ministre allemand de l'environnement.

Le rôle des sols n'est que trop peu abordé dans les thématiques prioritaires telles que la sécurité alimentaire, la lutte contre la pauvreté, le maintien de la biodiversité ou encore les changements climatiques. Cependant les sols fertiles sont très convoités : plus de 85 millions d'hectares ont été acquis ou loués sur le long terme dans les pays en développement ces dix dernières années (à titre d'exemple, 13% des surfaces agricoles du Laos sont sous concession). Le besoin de régulations a clairement été exprimé afin que les populations locales puissent jouir de leur droit d'accès à leurs propres ressources.

Les enjeux des sols sont illustrés dans cette courte animation de haute qualité, en français : http://vimeo.com/iasspotsdam/letstalkaboutsoil-french

Pour voir la suite de l'article, allez ici : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71602.htm

Source : BE Allemagne numéro 592 (29/11/2012) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71602.htm

Commentaires

Isabelle
- 0 +
Isabelle le 01 décembre 2012 17:04:33
J'ai lu hier que dans une poignée de terre, il y a autant de microorganismes que le nombre d'humains depuis l'apparition de la race humaine sur terre. De quoi rendre hommage à notre terre et aux procaryotes. Nous ne pourrions vivre sans eux tandis que eux pourraient très bien se passer de notre présence sur terre ayant été là avant nous… à méditer.
38
- 3 +
ecolittoral le 30 novembre 2012 08:37:45
Tout le monde s'extasie devant ces merveilles qu'on appelle le plancton.
Presque tout le monde considèrent les sols comme un simple support ou une surface.
Qui s'aventure à observer, à l'oeil, à la loupe, au microscope
les "bestioles" qui pullulent dans un sol "bien fait"?
Sans vilain jeu de mot, nous n'avons aucune "culture" des sols. Pourtant, ils sont vitaux!
Le problème, c'est que, pour les faire vivre, il faut beaucoup de monde et, un camion d'engrais, 300 litres de pesticides c'est plus facile à gérer et, encore un peu rentable....mais plus pour longtemps. Nos ministres devraient passer moins de temps à Bruxelles, chausser les bottes de temps en temps et observer attentivement leur assiette. Parce que je suppose qu'ils ne mangent pas que du sable et des photo copies.
424904_10150677883569063_584644062_9256759_861979141_n
- 1 +
Nelly le 29 novembre 2012 20:17:49
La Trame Verte et Bleue (TVB) décidée lors du Grenelle de l'environnement doit permettre de lutter contre l’artificialisation du territoire français.
Logo_h_b_site_profil
- 2 +
Humanité et Biodiversité le 29 novembre 2012 18:46:41
Le dire, l'écrire, agir...
Oui cette préoccupation revient souvent sur le site....

exemples:http://www.humanite-biodiversite.fr/doc/sols-en-danger

et http://www.humanite-biodiversite.fr/doc/la-culture-du-laisse-beton
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter