POPULARITÉ
9642

Changement climatique : des "impacts graves et irréversibles"

Éditer
Publié dans
le 31.03.14
Inondations

Le groupe international des experts du climat a adopté dimanche son 5e rapport sur les impacts du changement climatique. Après avoir annoncé que d'ici 2100 le réchauffement pourrait atteindre plus de 4 degrés et que la mer pourrait monter de près d'un mètre si rien n'est fait, ils insistent sur les impacts concrets que cela aura pour la vie sur Terre.

"Tous les continents et les océans" sont déjà affectés par le réchauffement climatique constate les auteurs de ce rapport et "la probabilité d'impacts graves, étendus et irréversibles s'accroît avec l'intensification du réchauffement".

Et ils citent notamment l'aggravation des événements climatiques extrêmes, et toutes les questions liées à la sécurité alimentaire

Un degré supplémentaire ça ne paraît pas beaucoup et pourtant c'est 20 % de ressources en eau en moins. Il faut se préparer à une baisse des rendements agricoles en particulier pour le blé, le maïs et pour le riz. La production de céréales pourrait baisser de 2 % par an, alors que dans le même temps il y a de plus en plus de bouches à nourrir puisque les hommes seront bientôt 10 milliards sur la planète.

Les agrocarburants contestés

Dans leur rapport, les experts du GIEC font volte-face sur les agrocarburants. En 2007, dans leur précédent rapport, ils pensaient que les carburants à base de colza ou de canne à sucre pouvaient être une solution pour que les transports émettent moins de CO2. Cette fois, ils estiment que leur développement pourrait mettre gravement en danger la sécurité alimentaire de la planète.

Ce rapport met aussi l'accent sur le manque de préparation des pays face aux bouleversements qui s'annoncent : la disparition de certaines espèces notamment pour les pêcheurs, trois fois plus de personnes soumis aux cyclones ou aux inondations.

La disparition d'espèces en fonction de leurs vitesses de déplacement

Et même si l'Asie est très vulnérable, l'Europe ne doit pas se croire à l'abri d'autant que nous avons beaucoup construit en zone inondable. Ce rapport annonce notamment une hausse des précipitations dans le nord de l'Europe.

Extrait de
http://www.franceinfo.fr/environnement/climat-le-5e-rapport-du-giec-alerte-sur-les-impacts-graves-1369295-2014-03-31

vignette: L'Asie et particulièrement le Bangladesh sont particulièrement vulnérables aux inondations
© Reuters - Andrew Biraj

Le communiqué du GIEC

Commentaires

2
2014-03-31 12:42:00 +0200

C'est indéniable: tout est lié et le réchauffement climatique global qui génère des dérèglements régionaux est dû à l'humanité qui compromet son avenir en altérant considérablement celui de la biodiversité dont elle fait partie.

2

1
2014-03-31 12:52:44 +0200

Le réseau social Humanité & Biodiversité accueille celles et ceux qui pensent que la biodiversité dont nous faisons partie, c'est « la multiplicité des interactions entre organismes dans des milieux en changement».
il importe de renforcer le courant de celles et ceux qui proposent une conception du monde qui insère l'humanité dans le monde vivant au lieu d'agir comme si les humains en étaient seigneurs et maîtres.

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 764967
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 340550
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131230
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 210864
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41214
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 283335

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy