POPULARITÉ
200

Compensation en forêt ou compensation forestière?

Éditer
Publié dans
le 22.12.15
Ete_2015_446

On parle souvent de la compensation biodiversité, le fameux « triptyque ERC » pour « Eviter, Réduire, Compenser » les impacts des projets d’aménagement sur la nature.
Mais il existe aussi, en matière de forêt, des régimes « ressemblants » comme les programmes de plantation au titre de la restauration de terrains en montagne ou la compensation pour défrichement du code forestier.

Humanité et Biodiversité a publié une étude sur le sujet, elle en fait le tour et préconise de penser, sous l’angle d’un traitement simultané et cohérent, les diverses exigences de la réglementation.

Retrouver l’étude complète ici.

Commentaires

2015-12-25 23:47:33 +0100

Je trouve l'étude intéressante mais pas forcément accessible à tout le monde, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre certains points et je n'ai pas tout compris.

1

2015-12-31 18:18:15 +0100

Un peu du même avis que Cania

1

2016-01-07 13:42:48 +0100

J'ai fait un voyage d'études il y a quelques années dans les Alpes allemandes. Pour faire bref : là-bas dans les années 1980, les gens quelle lque soit leur profession, agriculteurs ou non, étaient incités par une prime environnementale à entretenir convenablement leur environnement (balcons fleuris, tas de fumier correctement entassés et entourés de haies ou le plus souvent de fleurs, propreté des étables, etc.). Ce fut incroyablement ressenti pour certains de notre groupe de Français de bonne volonté qui se sont dits que chez nous, rien de tel n'était en fonction.
Notre mentalité était différente : les pauvres arrivaient à s'en sortir grâce aux jardins familiaux qui amenaient un plus au niveau de la nourriture. Si les alentours de ta maison étaient plutôt gais, vivants et lumineux, tu étais soupçonné de richesse.
Ce que je veux exprimer par là, c'est qu'il est urgent d'encourager, par des primes, ceux qui font des efforts pour l'environnement comme les Oasiens. Faute de tels encouragements, je viendrais à soupçonner les gouvernements en place de vouloir tirer la couverture à eux et de créer un peu plus le fossé entre les riches et les pauvres. J'ai un exemple concret : il y a 40 ans (1976) j'avais planté avec mon ex 350 épicéas communs sur un terrain très pentu hérité de mes parents. Ces épicéas venaient du Grand-Bornand et mesuraient 30 cm. L'ONF nous avait dit que nous pouvions être aidés par l'État pour avoir une prime, mais qu'en échange, nous n'aurions plus le droit d'exploiter librement cette forêt que nous étions en train de créer. Donc déjà le sous-sol ne nous appartient pas, et en plus on ne pouvait pas couper les arbres sans justificatif. Bref on se livrait à un Etat qui nous proposait en gros 1000 F, pour des arbres que nous payons à l'époque 0,60c le pied, que l'on cultivait en réalité pour le bon plaisir de l'Etat.
Il faut revoir pour les particuliers des primes les aidant sans contrepartie, sinon celui de respecter la biodiversité et laisser au citoyen sa libre pensée en travaillant en partenariat.

0

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion de la b...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 540150
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 231355
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 95205
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 125071
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 38356
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 221981

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy