POPULARITÉ
51

Conférence Environnementale 2013 : concrétiser ce qui est engagé et structurer la suite

Éditer
Publié dans
le 18.09.13
Cadretextereferent1-2_2

A la veille de la Conférence Environnementale, Humanité et Biodiversité rappelle 3 attentes concernant les suites de 2012 et ses 15 priorités pour 2013.



Concrétiser les engagements de 2012

Le Président de la République a souhaité que la France soit exemplaire en matière de biodiversité ; pour Humanité et Biodiversité, trois sujets sont indispensables à la réussite :

1.    Agence française de la biodiversité
L’agence doit être dotée d’un fonds d’intervention pour agir, le plan d’investissement d’avenir est le moyen de l’abonder, à hauteur de 500 millions d’euros. L’agence doit aussi être dotée d’une Gouvernance associant tous les acteurs et notamment les collectivités territoriales ; la proposition de composition du Conseil d’administration faite par les préfigurateurs doit être retenue. Enfin, l’agence doit pouvoir agir sur la biodiversité tant terrestre que marine, le périmètre proposé par les préfigurateurs est un minimum, il faut y adjoindre l’ONCFS.

2.    Stratégie Nationale pour la Biodiversité
La France doit tenir ses engagements internationaux pris à Nagoya pour l’horizon 2020, or les engagements des ministères pour ce faire, se terminent fin 2013. Les feuilles de route de la transition écologique des ministères pour 2014 doivent en conséquence toutes intégrer un volet dédié à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité. Trame Verte et Bleue et Atlas de la biodiversité communale devront être des priorités de ces engagements.

3.    Autorité Environnementale en régions
La France s’est dotée d’une autorité environnementale indépendante pour évaluer les projets d’aménagement d’envergure nationale, l’équivalent doit être accompli en régions, les Préfets ne pouvant rester juge et partie. Il en va du respect des règles européennes, et la qualité de ces évaluations est un pendant indispensable du processus de simplification engagé par le Gouvernement.

Christophe Aubel, directeur, souligne « Financement et gouvernance de l’Agence de la biodiversité, engagements de tous les ministères dans la Stratégie Nationale Biodiversité et création de l’autorité environnementale en régions ; sur ces trois sujets, nous attendons des engagements précis du Président de la République et du Premier Ministre ».

Retenir des conclusions structurantes pour la conférence 2013

Humanité et Biodiversité propose 71 mesures pour répondre à l’ensemble des enjeux des 5 tables rondes ; parmi elles,  15 mesures structurantes pour réussir la transition écologique :

Economie circulaire

  • Mettre en place les leviers pour le développement de l’écologie industrielle et territoriale (développer une vision locale, systémique et subsidiaire des enjeux, limiter la consommation d’espace, favoriser les circuits courts).
  • Favoriser l’essor de l’économie de fonctionnalité (incitation, évolution du cadre réglementaire, valorisation des initiatives) pour découpler la création de valeur de la consommation de ressources.
  • Inclure le vivant dans l’écoconception et plus largement dans les différents constituants de l’économie circulaire (durabilité des filières agrosourcées, gestion durable des ressources issues du vivant et des services écosystémiques, partage équitable des avantages…).

Emplois

  • Se doter des outils statistiques pour mesurer et anticiper les besoins.
  • Structurer la filière des métiers de la biodiversité et offrir à ces activités (génie écologique, agro-écologie, tourisme, recherche…) le cadre incitatif et facilitateur (cahier des charges des commandes publiques, fiscalité incitative, labels et certifications…)
  • Développer la formation pour faciliter les transitions.

Eau

  • Faire de la fonctionnalité des cours d’eau une priorité des programmes des agences de l’eau et mieux protéger les zones humides dites « ordinaires ».
  • Améliorer la gouvernance des Comités de bassin.
  • Mieux réguler et contrôler l’usage des médicaments en matière vétérinaire, et réduire les résidus médicamenteux présents dans les eaux.

Biodiversité marine, mer et océans

  • Encourager les études amonts, les études d’impacts, le provisionnement de fonds dédiés en cas de préjudices environnementaux et mettre en place une fiscalité des usages économiques de la mer.
  • Agir contre les pratiques de pêches non durables (pêche illégale et accidentelle, pêche profonde, pêche récréative non encadrée) et protéger les milieux fragiles (forêt de mangroves notamment).
  • Lutter contre la pollution des vortex océaniques par les matières plastiques et renforcer le secteur de la dépollution.

Education à l’environnement et au développement durable

  • Introduire l’enseignement des « sciences de la biodiversité » de la maternelle à l’enseignement supérieur et à la formation continue.
  • Intégrer dans la réforme des programmes qui s’engage, une approche développement durable, symbolisée par le passage de la filière économique et sociale en économique, sociale et environnementale.
  • Renforcer les filières «écologie et sciences de la nature » dans le supérieur.

Pour Hubert Reeves, président, « La conférence environnementale peut se traduire en mesures concrètes, contribuant à répondre tout à la fois aux enjeux indissociables - écologique, économique et social - pour un développement soutenable ».

Voir le cahier complet avec nos propositions et l'édito d'Hubert Reeves.
ou voir :
- l'introduction seule
- les propositions pour la table ronde "Economie circulaire"
- les propositions pour la table ronde "Emplois et transition écologique"
- les propositions pour la table ronde "Politiques de l'eau"
- les propositions pour la table ronde "Biodiversité marine, mer et océans"
- les propositions pour la table ronde "Education à l'environnement et au développement durable"

Commentaires

1
2013-09-22 15:36:14 +0200

Humanité & Biodiversité présente dans chacune des Tables rondes
http://www.developpement-du...

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 766127
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 343301
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131396
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 210881
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41226
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 283511

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy