POPULARITÉ
1218

Conférence environnementale 2014 : Table ronde "Climat/COP 21"

Éditer
Publié dans
le 08.12.14
Climat-une-france-plus-chaude-33092-hd

Comme pour les deux autres tables rondes (Transports et Santé-environnement), il s’agissait de négocier les mesures pour la Feuille de route gouvernementale, d’une part en matière d’exemplarité de la France, avec un focus sur les liens climat/biodiversité, et d’autre part en terme de mobilisation de la société.

Mais, avant cela, le Ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, a fait un point d’information sur la négociation internationale préparatoire à la COP 21 (21ème Conférence des parties signataires de la convention internationale climat) qui se tiendra à Paris en décembre 2015.

Préparer la réussite de Paris 2015

Le ministre a souligné les récentes avancées que constituent selon lui, l’accord Chine/Etats-Unis, l’accord européen et le fait que le fond vert (aide aux pays du sud) soit déjà abondé à hauteur des 10 milliards voulus. Les participants ont rappelé que pour intéressant qu’ils soient ces accords sont en deçà de ce qu’il conviendrait de faire pour rester sous les 2 degrés.
Il a indiqué l’inconnue des positions du Brésil et de l’Inde et insisté sur la nécessité que la COP 20 qui se tient à Lima en décembre 2014 permette d’avancer sur ce que sera l’accord de Paris (ne pas répéter l’erreur de Copenhague en croyant qu’un sommet peut suffire à rédiger un accord).
Monsieur Fabius a ensuite exposé la voie recherchée pour un succès de la Conférence de Paris : il s’agirait d’aboutir à une « alliance – terme préféré à accord - pour le climat » reposant sur les 4 points suivants :

  • Un accord juridiquement contraignant comprenant un objectif global et les modalités de vérification et suivi des engagements de chacun

  • Des objectifs nationaux, qui dans l’idéal devraient être dans la partie contraignante, mais c’est peu probable, en tout cas chaque pays devra donner son plan d’action.

  • Un paquet technologique (par exemple sur les renouvelables ou l’apport d’expertise aux pays ayant moins de moyens), et, notamment, le Fonds vert pour l’adaptation.

  • Un engagement des acteurs non gouvernementaux, c’est l’agenda des solutions.

Vers la Feuille de route du Gouvernement

La Ministre de l’Ecologie a ensuite mené les discussions sur la partie préparatoire à la Feuille de route du Gouvernement.
Les participants ont rappelé que la France devait aller plus loin que ce qui figurait dans le document initial si elle voulait atteindre le facteur 4 (diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050).

Plus spécifiquement Humanité et Biodiversité a pu faire modifier la partie concernant le projet de label carbone forestier. En effet tel qu’envisagé ce label, parce qu’il ne se pensait que d’un point de vue capture de CO2, pourrait s’avérer dommageable à la biodiversité et aux autres enjeux environnementaux (tel que prévu, une plantation intensive d’eucalyptus aurait été labellisée, et tant pis pour la biodiversité ou la qualité de l’eau !). D’une manière générale l’idée que la réponse au dérèglement climatique ne peut pas seulement être énergétique a été partagée et le rôle de la biodiversité en matière de solutions soulignée, ainsi notre proposition de valorisation de la Trame verte et bleue avec notamment la nécessité de financer la résolution des ruptures de continuités existantes et de restauration de continuités a été retenue. En effet les infrastructures naturelles sont clefs pour l’adaptation aux dérèglements climatiques, rôle des haies ou des zones humides par exemple. Voir là dessus notre note de proposition.

Mobilisation de la société

Les parties prenantes ont longuement échangé sur la nécessité de, et les outils pour, mobiliser tout au long de l’année 2015 l’ensemble de la société et de nos concitoyens. A cet égard saluons le fait que le Gouvernement ait retenu l’idée de faire du climat la grande cause nationale 2015 (une idée initiale de la FNH) ce qui permettra de dégager des moyens pour mener des campagnes de communication.

En conclusion une table ronde qui a mis en évidence à la fois la mobilisation de tous pour la réussite de la COP 21 en fin d’année 2015, mais aussi le travail qu’il restait à faire pour que la France soit exemplaire.
Difficile de dire à ce jour les mesures concrètes qui seront retenues par le Gouvernement.

Voir notre contribution

Commentaires

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 779926
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 314543
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 129728
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 223619
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43889
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 275275

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy