POPULARITÉ
289

Etats généraux de l’alimentation /4

Éditer
Publié dans
le 22.09.17
Ech21965361_1

Biomasse et qualité des sols

Même si la production de biomasse peut s’envisager sur des sols devenus impropres aux productions alimentaires (voir l’exemple de la plaine de Pierrelaye-Bessancourt en Ile de France), cette production se fera le plus souvent sur des terres pouvant être utilisées à des fins alimentaires, en particulier lorsqu’une même production peut avoir les deux types de débouchés (cas du colza, du blé ou de la betterave). Ces productions non alimentaires se doivent donc, pour être durables (agronomiquement mais aussi écologiquement et socialement), d’être exemplaires dans leur utilisation des sols.

Nous proposons :

  • qu’une labellisation (envisagée dans cet atelier) des produits « bio-sourcés » intègre dans son cahier des charges des critères de maintien, voire d’amélioration de la qualité des sols, impliquant des pratiques culturales adaptées et assorties d’indicateurs (bilan carbone, protocoles de l’observatoire de la biodiversité agricole…). Cette démarche pourrait s’inspirer des critères PEFC pour la production forestière (voir http://www.anoribois.com/html/pefc.html )
  • que le GIS-SOL (Groupement d’intérêt scientifique sur les sols, https://www.gissol.fr/ ) établisse, en concertation avec tous les acteurs, des critères permettant de définir des « zones prioritaires d’amélioration de la qualité des sols » et réalise sur ces bases une cartographie nationale de ces zones.
  • que les Agences de l’eau et de la biodiversité et d’autres Agences (ADEME, AFB…) puissent intervenir de manière concertée, dans le cadre d’un programme national, pour soutenir des actions dans ces zones.

Vignette: une forêt à venir sur une plaine polluée aux métaux lourds

Publication précédente:Favoriser le retour de l’élevage dans les territoires

Commentaires

1
2017-10-02 12:25:56 +0200

Ah ! que ces propositions me plaisent !

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion de la b...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 694031
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 287717
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 113136
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 203695
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43340
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 262850

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy