POPULARITÉ
1417

La biodiversité et les présidentielles 2017 : regard critique n°1

Éditer
Publié dans
le 16.02.17
Image1

Les élections présidentielles 2017 approchent à grands pas…

Jusqu’à présent, peu de débats en vue de la présidentielle ont porté sur la question environnementale. Et la biodiversité reste la grande absente des programmes et des déclarations des candidats.

Mais dès lors, comment changer de modèle ? Comment mettre en œuvre cette fameuse « transition écologique » ? Quelle place pour la biodiversité - pilier de cette transition - dans les politiques qui seront adoptées ? Faut-il faire table rase des outils mis en place depuis des décennies en la matière ? Quels sont les échecs et les réussites sur l’expérience desquels on peut s’appuyer pour enrayer le déclin des ressources naturelles ? Quelles sont, à cette fin, les actions qui méritent d’être soutenues et développées ?

Sans prétendre pouvoir répondre de manière exhaustive à ces questions très vastes, notre association souhaite contribuer à la réflexion par une contribution originale, approfondie et variée. Notre approche ne se contentera pas d’interroger les grands objectifs politiques mais se penchera également, prosaïquement mais non moins fondamentalement, sur la mécanique d’élaboration des politiques publiques, de leur contenu et des outils de leur mise en œuvre.

Pour éclairer ce débat sur la place de la biodiversité dans nos politiques publiques, experts, chercheurs, praticiens, élus, associatifs, sont invités ici à s’exprimer. Le premier « regard critique » qui vous est présenté entend répondre à la question suivante : « Des outils de plus en plus nombreux sont-ils un gage d’efficacité pour les politiques de biodiversité ? »

Voici un avant-goût du texte complet à lire en pièce jointe :
« Les politiques publiques de biodiversité sont mises en œuvre par un nombre toujours croissant d’outils, d’instruments et de dispositifs pour traiter d’un nombre toujours croissant de problèmes : amélioration de la fonctionnalité des écosystèmes, restauration des continuités écologiques, changements climatiques, etc. Si certains outils atteignent sans difficulté les objectifs pour lesquels ils ont été créés (…), d’autres sont largement critiqués (…). Il est alors tentant de dénoncer la conception des politiques publiques : nous n’aurions pas les bons outils pour enrayer le déclin de la biodiversité ». Cette affirmation est questionnée par Audrey Coreau dans cet article.

L’ensemble des articles « Regard critique » qui seront publiés dans les semaines et mois à venir constitueront in fine le 3ème numéro de la revue de Humanité et Biodiversité pour l’année 2017. N'hésitez pas à nous faire part de vos réflexions en publiant des commentaires !

Crédit photo : Ales Krivec

Voir "regard critique n°2"

Commentaires

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion de la b...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 640359
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 273908
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 101742
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 197989
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 42249
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 236250

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy