POPULARITÉ
3

Le blaireau, omnivore

Éditer
Blaireau_roland_clerc_326

Éléments de biologie

Le Blaireau (Meles meles LINNE 1758) est un mustélidé impossible à confondre avec une autre espèce.
De par sa taille (70 à 90 cm de longueur), son poids (10 à 15 kg), son corps massif, gris dessus, noir dessous, et sa tête blanche rayée de deux larges bandes noires. Les pattes puissantes sont armées de griffes non rétractiles.

Ce plantigrade habite de vastes terriers comportant des chambres tapissées d’herbes sèches. Il cohabite parfois avec un renard ou des lapins de garenne. Plusieurs blaireaux vivent en communauté sur un territoire variant de 20 à 200 ha.

L’accouplement a lieu de janvier à mars. Une fois l’ovule fécondé, le développement de l’oeuf ne se fera qu’au bout d’une dizaine de mois, reportant les naissances des 3 ou 4 petits au début de l’année suivante. Dès l’âge de 6 à 7 mois, les jeunes recherchent eux-mêmes leur nourriture. A un an, ils sont chassés du clan.

Il fréquente les massifs de feuillus, les friches et les clairières, les talus boisés, les landes et les prairies, surtout s’il existe des points d’eau à proximité. L’activité est le plus souvent nocturne.

Alimentation

100 kg de vers par an

“La consommation de vers de terre est importante...Un blaireau peut consommer 100 à 200 lombrics par nuit,...Le régime alimentaire du blaireau varie en fonction de la disponibilité des catégories d’aliments: généraliste et omnivore en été et en automne, il devient carnivore en hiver et se spécialise dans la recherche des vers de terre.” Bulletin de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Ces résultats sont confirmés par A. Mouchès, Docteur en Ethologie (Science et Nature - déc 1997) : “ En hiver et au printemps, il consomme principalement des vers de terre mais son régime est plus varié en été et en automne et les végétaux y tiennent une place importante: fruits, céréales, tubercules...Il apprécie tout autant micromammifères, mollusques, amphibiens et insectes.”

N’étant pas adapté à la poursuite de proies, il lui arrive néanmoins de consommer des oiseaux ou des lapins handicapés ou morts. En cas de disette, il lui arrive de prélever des épis de maïs dans les champs mais cet écart de régime reste exceptionnel. et les autres cultures (blé ou avoine, par exemple) ne sont pas davantage endommagées. Cependant, Éléments de biologie

Que faire en cas de problèmes ?

Cette espèce chassable (la vénerie sous-terre s’exerce du 15 septembre au 15 janvier) peut en outre être capturée pour une période complémentaire du 15 mai au 15 septembre sur autorisation préfectorale. En période de destruction, la chasse sous terre consiste à acculer le blaireau dans son terrier par au moins trois chiens qui sont introduits par les déterreurs. Les femelles gestantes ne sont pas épargnées.
Chasseurs et piégeurs accusent le Blaireau de commettre des dégâts.

En vérité:
1. Les dommages aux cultures. sont peu importants. Les dégâts que le blaireau peut faire dans les cultures ne sont gênants que très localement et ils portent principalement sur le maïs, le blé, l’avoine et la vigne... Bulletin de l’O.N.C.F.S. Mais il sait prélever une poule dans un enclos car il est bon terrassier
2. Les méthodes préventives sont efficaces. “La méthode préventive apparaît être la meilleure pour éviter les dégâts... La pose d’un fil électrique à 15 cm du sol a fait la preuve de son efficacité.” Bulletin de l’O.N.C.F.S. Une cordelette enduite de répulsif tendue à 15 cm du sol avant la période prévisible des dégâts joue le même rôle. Pour protéger un enclos il faut enterrer le grillage profondément.
3. Les terriers susceptibles d’entraîner des affaissements de terrain ne sont gênants que s’ils sont creusés au bas de digues. Il suffit d’en faire fuir l’occupant en y introduisant des chiffons imbibés d’un répulsif et de reboucher.

Voir les articles liés :

La Belette

La Fouine

L'Hermine

La Martre

Le Putois

Le Renard

Commentaires

0
2013-02-18 13:17:40 +0100

Une autre vidéo
https://www.youtube.com/wat...

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 781985
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 337931
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 130624
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 228799
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43897
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 276923

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy