POPULARITÉ
36

Les invasions biologiques

Éditer
9782283026397-3ff32

Les espèces invasives réussissent à s'imposer dans un écosystème nouveau pour elles souvent

  • (1) parce que ledit écosystème est déjà perturbé (pollution, destruction des habitats, réchauffement climatique) ;

  • (2) parce qu'elles n'y trouvent pas d'espèces capables de les réguler (prédateurs, compétiteurs ou parasites spécialisés).

Que dans des contextes perturbés des espèces invasives puissent être favorables à d'autres espèces - donc à la biodiversité - rien d'étonnant... Encore faut-il faire attention à la "partialité" des analyses.
Exemple : que les chèvrefeuilles de Pennsylvannie profitent aux oiseaux, TB ; mais quid des autres plantes ? Un botaniste verrait peut-être les choses autrement.

Quoi qu'il en soit, il ne faut pas diaboliser les espèces étrangères qui réussissent ailleurs que chez elles!
Robert Barbault, professeur à l'Université Pierre et Marie Curie, directeur du département Ecologie et Gestion de la Biodiversité au Museum National d'Histoire Naturelle (Paris), Vice-président de Humanité et Biodiversité

Faire le point avec ce livre :

Les invasions biologiques

Un danger pour la biodiversité
de Jean Claude Lefeuvre

Frelon asiatique, ragondin, bernache du Canada, crépidule, jussie, ambroisie, herbe de la pampa, jacinthe d’eau…, la liste des espèces invasives s’allonge de jour en jour.

Accompagnant souvent les migrations des hommes, de nombreux animaux, végétaux ou parasites se transforment en « envahisseurs », menaçant les espèces autochtones et la diversité biologique. Passagers clandestins ou espèces volontairement introduites pour des raisons thérapeutiques, esthétiques, voire ludiques (avec les nouveaux animaux de compagnie), ils se retrouvent aujourd’hui sur tous les continents et dans l’ensemble des milieux naturels.

D’où viennent les espèces invasives ? Qu’est-ce qui favorise leur prolifération ? En quoi représentent-elles un danger pour la biodiversité et notre santé ? Peut-on les éradiquer et à quel prix ?

Devant la mondialisation et l’accélération du phénomène, il était temps de lancer un cri d’alarme : c’est chose faite aujourd’hui…

Date de parution : 05/04/2013 - Format : 14 x 20,5 cm, 336 p., 20.00 €
ISBN 978-2-283-02639-7

Commentaires

0
2013-04-21 10:57:14 +0200

La région du bassin d'arcachon est confrontée à différents "envahisseurs" (baccharis, écrevisses de Lousiane, frelon asiatique...).. Les avis divergent quant à l'utilité de les réguler - à défaut de les éradiquer -: pour le frelon asiatique (vespa velutina), par exemple, certains se réfèrent à l'avis du Muséum d'histoire naturelle qui déconseille son piégeage (http://inpn.mnhn.fr/espece/...). Pourtant l'ampleur des dégâts sur les abeilles domestiques qui ruine nos apiculteurs nous oblige à agir - de manière raisonnée bien sûr !

0

1
2013-04-21 11:00:47 +0200

Déjà, en commentaire de la publication http://www.humanite-biodive...
j'avais évoqué le cas du buddleia si apprécié des papillons ... et de qui se réjouit de les voir tant c'est féérique !
Originaire des régions montagneuses de la Chine, il s'est acclimaté. Particularité : la forme des graines leur permet d’être emportées très loin par le vent. Or chaque plante produit entre 3 et 8 millions de graines... Il est donc déjà devenu commun ...
L'envie de voir des papillons est si forte qu'elle génère l'envie d'un buddleia ! Et donc
il faut faire avec quoique l'on en pense...

1

0
2013-04-21 11:18:59 +0200

parfaitement d'accord avec vous, nelly : de très très nombreuses espèces floristiques et faunistiques exogènes acclimatées. tant qu'elles ne sont pas invasives, ont enrichi notre biodiversité.

0

1
2013-04-21 11:26:53 +0200

A mamilaine
Le MNHN http://inpn.mnhn.fr/espece/...
précise que "La destruction des colonies reste la méthode la plus efficace " et la conseille , pour « faire au mieux dans l’état actuel des connaissances »....

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 781981
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 337913
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 130624
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 228795
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43897
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 276915

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy