POPULARITÉ
1062

Les jeux du cirque

Éditer
Publié dans
le 22.11.16
Mosaique-de-reims-provocatores-hoplites-768x488

"Visitant le site archéologique de Leptis Magna en Libye, dans l’amphithéâtre de 15.000 places, attestant de l’attrait pour les jeux du cirque pendant l’Empire romain, j’entends le guide décrire l’ambiance survoltée qui régnait à chaque spectacle sanglant. Chaque jour, disait-il, plus de mille êtres vivants, animaux et humains mouraient dans ces sinistres combats, à la plus grande joie des spectateurs impitoyables. Les sables du sol regorgeaient de sang. Ces cruels divertissements faisaient partie de la vie sociale, sans être remis en question.

Je me fis la réflexion suivante : à peu près nulle part ailleurs dans le monde, à ma connaissance, de telles manifestations de cruauté sur des êtres vivants ne donnent lieu à des festivités. Il est devenu impensable de jeter des humains en pâture aux bêtes affamées. De nos jours, la corrida qui n’implique pourtant pas de sacrifice humain, mais généralement celui du seul taureau, est l’objet d’une réprobation grandissante. Théodore Monod, à qui j’ai succédé à la présidence de l’association Humanité & Biodiversité, la qualifiait d’abomination.

Cette tendance va encore plus loin par rapport aux spectacles de cirque en général. Dans certains pays, aucun animal sauvage n’est toléré et dans d’autres plus aucun animal, quelle que soit l’espèce, n’est admis. On s’en tient à des numéros qui ne font plus intervenir d’animaux captifs. Cette absence d’animaux a contribué au succès international du Cirque du Soleil, et à celui du poétique Cirque Plume.

Que s’est-il passé ? Comment expliquer cette évolution ?

Ce souvenir de ma visite à Leptis Magna m’est revenu parce que les membres de notre association souhaitent l’évolution du statut des animaux sauvages. Il s’agit de leur reconnaître, à eux aussi, le statut d’êtres sensibles et la protection qui en découlerait contre des méthodes de chasse ou de capture devenant alors anachroniques. Certaines s’étonnent de l’intérêt porté à cette question à l’heure où bien d’autres problèmes sont autrement préoccupants.

Cette modification de la législation serait d’une grande importance sur le plan symbolique. Il s’agit, à mon sens, d’une tendance qui se poursuit à l’échelle de milliers d’années et qui montre une évolution positive de notre espèce.

De telles évolutions sont évidemment d’une grande fragilité. Des bouleversements sociaux suffisent parfois à tout remettre en cause même lorsqu’il s’agit des droits humains. L’histoire du IIIe Reich allemand est un exemple : les pulsions les plus sombres se libèrent quand elles ne sont plus socialement condamnées. Mais cela ne dure qu’un temps, ainsi le Reich s’effondre et la réprobation universelle se concrétise à nouveau avec les procès de Nuremberg.

Pourtant, d’autres actes ignominieux — les génocides, la lapidation de femmes, le lynchage — peuvent sembler remettre en cause la valeur de cette vision d’espoir en l’avenir de l’humanité. Il n’en reste pas moins que ces comportements sont aujourd’hui quasi universellement réprouvés.

En guise de conclusion : Il a fallu deux mille ans pour passer des jeux sanguinaires du cirque romain au Cirque du Soleil. Il faut donc cultiver l’espoir ! Et agir de façon organisée, car il est bon de rappeler l’importance de la pression sociale sur les gouvernements et les législateurs pour l’évolution des lois … Enfin, le constat que des humains prennent en compte le fait que, comme nous, les animaux sont sensibles à la souffrance est prometteur. Cela me paraît un nouveau pas en avant dans la vaste et difficile entreprise d’humaniser l’espèce humaine.

Amicalement,

Hubert Reeves

Note: Ce texte est ancien mais n'avait jamais été publié in extenso
Vignette: Mosaïque des gladiateurs de Reims, Musée Saint-Remi.

Commentaires

3
2016-11-22 10:01:01 +0100

Hubert Reeves a parfois utilisé ce texte initial, par exemple là:
http://www.humanite-biodive...

3

2
2016-11-22 10:48:42 +0100

Notre quotidien nous empêche souvent de prendre du recul pour avoir une vision plus large de l'Histoire.
Merci à notre très cher Président d'Honneur de nous rappeler que, malgré tout, l'Humanité évolue.

2

0
2016-11-26 10:07:45 +0100

Le passé c'est du passé, mais heureusement qu'il y a Humanité et biodiversité pour rattraper quelques erreurs humaines...

0

0
2016-11-28 08:52:28 +0100

Oui autrefois, les temps sont durs

0

0
2016-11-28 12:02:37 +0100

Un contenu intéressant pour la grande valeur de l'association humanité et biodiversité

0

0
2016-11-29 13:58:45 +0100

En bien ou en mal, heureusement nous évoluons.

0

0
2016-12-02 19:03:18 +0100

Il est vrai que les changements ne viennent pas du jour au lendemain...comme le disait si bien Jean-Pierre Jarroux: pas de patience, pas de science! :D

0

0
2016-12-03 07:57:52 +0100

Heureusement qu'il y a toujours des associations pour l'humanité comme celle ci

0

0
2016-12-05 07:03:41 +0100

Le malheur des autres fait le bonheur d'autrui dans certains cas et c'est vraiment réel.

0

0
2016-12-06 15:57:59 +0100

Beau travail !

0

0
2016-12-12 14:48:55 +0100

Un contenu très sâge en faveur de l'association

0

0
2016-12-13 23:28:59 +0100

Oui très beau travail

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 764969
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 340571
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131232
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 210868
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41217
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 283366

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy