POPULARITÉ
1229

Notre position sur la chasse

Éditer
Publié dans
le 06.07.18
Imacarte

Notre association pose cinq revendications essentielles pour encadrer les activités de chasse et les limiter à des pratiques écologiquement, éthiquement et socialement admissibles.

Nos cinq exigences :

  • 1. Ne pas compromettre la viabilité des espèces concernées sur un territoire donné.
  • 2. Ne pas avoir d’effets négatifs sur les écosystèmes.
  • 3. Réduire la liste actuelle des espèces « chassables » (sauf dans le cas d’un développement massif d’une espèce causant des dommages avérés) en excluant en particulier de cette liste les espèces notoirement en mauvais état de conservation (comme l’alouette des champs ou les tétras).
  • 4. Ne pas causer de souffrances inutiles et évitables aux animaux et prendre en compte la montée en puissance des préoccupations et des représentations vis-à-vis des animaux « êtres sensibles ».
  • 5. Prendre en compte les différents usagers de la nature (habitants des territoires concernés, randonneurs et touristes... ) et organiser une cohabitation paisible avec eux. Nous demandons également le rétablissement d’un jour sans chasse sur l’ensemble du territoire national.

En conclusion, nous appelons à ce que ces principes soient mis en œuvre au plus vite dans les domaines appartenant à l’Etat ou gérés par lui (chasses présidentielles, forêts gérées par l’ONF). De même, nous appelons l’Etat a cessé de prendre des arrêtés notoirement illégaux sur les périodes de chasse (contraires au droit européen).

Ci-dessous: l'intégralité de la note de positionnement détaillant nos propositions.

Commentaires

5
2018-07-06 13:20:30 +0200

Des exigences qu'il faudrait mettre en pratique de suite.

5

3
2018-07-07 17:55:20 +0200

Attention coup de gueule. Loin de moi d'ouvrir une polémique. Chacun gère ses intentionalités.
Désolé, mais non, 10 fois non. Qui sommes nous pour "décréter" qui doit mourir de qui doit vivre?
En quoi la chasse est utile?
Voilà où nous en sommes. Après avoir détruit des pans entiers du vivant sur l'autel du simple plaisir sadique humain de tuer, nous nous étonnons alors du déséquilibre. Nous tuons chaque jour des millions d'animaux pour nous "nourrir". Et nous tuons également pour notre "plaisir".
STOP!
Je le dis ouvertement, je suis contre la chasse.

3

2
2018-07-08 08:47:07 +0200

Sur le site de NEWSPRESS
Humanité et Biodiversité annonce de façon très nette sa position pour l'encadrement de la chasse et la limitation de ses pratiques.

2

1
2018-07-08 12:30:32 +0200

Totalement d'accord avec Gilles28.

1

2
2018-07-08 13:55:02 +0200

Moi aussi je suis d'accord avec gilles28, nous avons des chevreuils qui se réfugient dans notre jardin pour se cacher, et qui viennent boire dans la mare de notre voisin.
C'est trop beau. Mais c'est aussi assez dangereux;
A la tombée de la nuit, c'est souvent que nous avons évité de justesse l'accident avec un sanglier ou un chevreuil avec notre voiture. Pourtant nous ne roulons pas vite sur nos petites routes!
Alors que faire?

2

2
2018-07-09 13:26:14 +0200

BRAVO Gilles28. Tout à fait d'accord.
Il y a 3 type de chasse : de subsistance, de régulation et enfin de loisir.
Si certaines sont compréhensibles la chasse de loisir devrait être strictement INTERDITE.
J'ai des amis canadiens qui, lorsqu'il viennent en France sont stupéfaits de règles de chasse en France, beaucoup trop dangereuses pour le public (pourtant le Canada est un territoire de chasse).
Pour rappel, avant 1981 les chasseurs ne pouvaient pas s'approcher aussi près des habitations. Ça ne s'arrange donc pas !
Mais nos élus sont encore une fois soumis aux lobbies pour des raisons électorales bien sûr. Le président de la région Hauts de France en est un exemple marquant.

2

1
2018-07-09 17:20:11 +0200

Je souscris entièrement à vos propositions pour réformer la chasse je rajouterai l'interdiction de la chasse à courre plaisir on ne peut plus sadique !! En Suisse la chasse est très réglementée prenons exemple sur la Suisse !!

1

2
2018-07-10 09:00:16 +0200

à Voltuan
Lisez donc l'intégralité de la note de positionnement. Il est écrit ceci:
"Nous sommes opposés en particulier à la perpétuation de pratiques de chasse aujourd’hui « récréatives » conduisant à une grande souffrance des animaux, même si elles sont héritières de pratiques ancestrales. C’est le cas de divers modes de chasse à courre (Cervidés en France, chasse aux lévriers en Espagne...) mais aussi de certains modes d’élimination des petits mammifères (déterrage des blaireaux) ou de piégeage des oiseaux (chasse à la glu).'

2

2
2018-07-27 09:42:16 +0200

Merci pour votre engagement sans relâche en particulier au profit du rétablissement du jour sans chasse, sujet qui me tient particulièrement à coeur. Je fais plus de 2 heures de trajet par jour pour permettre à mon fils de grandir le plus près de la nature possible. Mais les coups de fusils qui retentissent jusqu'à l'entrée de notre village de banlieue parisienne nous privent de profiter de la campagne alentour pendant des mois !
Comment expliquer qu'une poignée de personnes se réservent ainsi l'usufruit du bien commun, avec le plein aval de la République ?

2

1
2018-07-30 17:57:54 +0200

Oui ça serait bien, le matin chasse et à partir de 14h, plus de chasse. Ça permettrait de pouvoir aller se promener en forêt l’apres midi, sans risque et les chasseurs pourraient faire ripaille puis la sieste tranquillement!

1

0
2018-07-31 13:51:07 +0200

Oui tout à fait d’accord

0

1
2018-08-02 19:48:18 +0200

Point 4 : la souffrance due à la chasse n'est plus acceptable. Dès qu'un animal est touché dans sa chair, il devrait être immédiatement endormi. Les balles devraient être telles que, dès leur contact avec la bête, l'inoculation d'un sédatif devrait l'anesthésier. Un tel "progrès" est possible techniquement. Si du moins, on le veut. Ne serait-ce pas là un pas vers davantage d'humanité ?

1

1
2018-08-14 15:37:09 +0200

Un constat: La chasse devient un jeu de massacre.
Elever des poules faisanes puis les lâcher dans la nature et faire un massacre le lendemain sur des animaux devenus"domestiques" qui se promènent sur les pistes. Engraisser à coup de centaines de kg de pain dur les sangliers, puis jouer à celui qui en tuera le plus, etc etc...voilà la chasse d'aujourd'hui. Le fusil est la perte de l'homme. Un chien comme l'Epagneul a plus de respect de la vie et du gibier que son maître! Donc plus de dignité.
Un autre constat: il y a de moins en moins d'animaux dits sauvages dans nos forêts ...Ou commence et ou finit la folie de l'homme?

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 773038
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 308280
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 128614
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 222279
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43836
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 271573

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy