POPULARITÉ
1245

Notre position sur la chasse

Éditer
Publié dans
le 06.07.18
Imacarte

Notre association pose cinq revendications essentielles pour encadrer les activités de chasse et les limiter à des pratiques écologiquement, éthiquement et socialement admissibles.

Nos cinq exigences :

  • 1. Ne pas compromettre la viabilité des espèces concernées sur un territoire donné.
  • 2. Ne pas avoir d’effets négatifs sur les écosystèmes.
  • 3. Réduire la liste actuelle des espèces « chassables » (sauf dans le cas d’un développement massif d’une espèce causant des dommages avérés) en excluant en particulier de cette liste les espèces notoirement en mauvais état de conservation (comme l’alouette des champs ou les tétras).
  • 4. Ne pas causer de souffrances inutiles et évitables aux animaux et prendre en compte la montée en puissance des préoccupations et des représentations vis-à-vis des animaux « êtres sensibles ».
  • 5. Prendre en compte les différents usagers de la nature (habitants des territoires concernés, randonneurs et touristes... ) et organiser une cohabitation paisible avec eux. Nous demandons également le rétablissement d’un jour sans chasse sur l’ensemble du territoire national.

En conclusion, nous appelons à ce que ces principes soient mis en œuvre au plus vite dans les domaines appartenant à l’Etat ou gérés par lui (chasses présidentielles, forêts gérées par l’ONF). De même, nous appelons l’Etat a cessé de prendre des arrêtés notoirement illégaux sur les périodes de chasse (contraires au droit européen).

Ci-dessous: l'intégralité de la note de positionnement détaillant nos propositions.

Commentaires

5
2018-07-06 13:20:30 +0200

Des exigences qu'il faudrait mettre en pratique de suite.

5

3
2018-07-07 17:55:20 +0200

Attention coup de gueule. Loin de moi d'ouvrir une polémique. Chacun gère ses intentionalités.
Désolé, mais non, 10 fois non. Qui sommes nous pour "décréter" qui doit mourir de qui doit vivre?
En quoi la chasse est utile?
Voilà où nous en sommes. Après avoir détruit des pans entiers du vivant sur l'autel du simple plaisir sadique humain de tuer, nous nous étonnons alors du déséquilibre. Nous tuons chaque jour des millions d'animaux pour nous "nourrir". Et nous tuons également pour notre "plaisir".
STOP!
Je le dis ouvertement, je suis contre la chasse.

3

2
2018-07-08 08:47:07 +0200

Sur le site de NEWSPRESS
Humanité et Biodiversité annonce de façon très nette sa position pour l'encadrement de la chasse et la limitation de ses pratiques.

2

1
2018-07-08 12:30:32 +0200

Totalement d'accord avec Gilles28.

1

2
2018-07-08 13:55:02 +0200

Moi aussi je suis d'accord avec gilles28, nous avons des chevreuils qui se réfugient dans notre jardin pour se cacher, et qui viennent boire dans la mare de notre voisin.
C'est trop beau. Mais c'est aussi assez dangereux;
A la tombée de la nuit, c'est souvent que nous avons évité de justesse l'accident avec un sanglier ou un chevreuil avec notre voiture. Pourtant nous ne roulons pas vite sur nos petites routes!
Alors que faire?

2

2
2018-07-09 13:26:14 +0200

BRAVO Gilles28. Tout à fait d'accord.
Il y a 3 type de chasse : de subsistance, de régulation et enfin de loisir.
Si certaines sont compréhensibles la chasse de loisir devrait être strictement INTERDITE.
J'ai des amis canadiens qui, lorsqu'il viennent en France sont stupéfaits de règles de chasse en France, beaucoup trop dangereuses pour le public (pourtant le Canada est un territoire de chasse).
Pour rappel, avant 1981 les chasseurs ne pouvaient pas s'approcher aussi près des habitations. Ça ne s'arrange donc pas !
Mais nos élus sont encore une fois soumis aux lobbies pour des raisons électorales bien sûr. Le président de la région Hauts de France en est un exemple marquant.

2

2
2018-07-09 17:20:11 +0200

Je souscris entièrement à vos propositions pour réformer la chasse je rajouterai l'interdiction de la chasse à courre plaisir on ne peut plus sadique !! En Suisse la chasse est très réglementée prenons exemple sur la Suisse !!

2

2
2018-07-10 09:00:16 +0200

à Voltuan
Lisez donc l'intégralité de la note de positionnement. Il est écrit ceci:
"Nous sommes opposés en particulier à la perpétuation de pratiques de chasse aujourd’hui « récréatives » conduisant à une grande souffrance des animaux, même si elles sont héritières de pratiques ancestrales. C’est le cas de divers modes de chasse à courre (Cervidés en France, chasse aux lévriers en Espagne...) mais aussi de certains modes d’élimination des petits mammifères (déterrage des blaireaux) ou de piégeage des oiseaux (chasse à la glu).'

2

2
2018-07-27 09:42:16 +0200

Merci pour votre engagement sans relâche en particulier au profit du rétablissement du jour sans chasse, sujet qui me tient particulièrement à coeur. Je fais plus de 2 heures de trajet par jour pour permettre à mon fils de grandir le plus près de la nature possible. Mais les coups de fusils qui retentissent jusqu'à l'entrée de notre village de banlieue parisienne nous privent de profiter de la campagne alentour pendant des mois !
Comment expliquer qu'une poignée de personnes se réservent ainsi l'usufruit du bien commun, avec le plein aval de la République ?

2

2
2018-07-30 17:57:54 +0200

Oui ça serait bien, le matin chasse et à partir de 14h, plus de chasse. Ça permettrait de pouvoir aller se promener en forêt l’apres midi, sans risque et les chasseurs pourraient faire ripaille puis la sieste tranquillement!

2

0
2018-07-31 13:51:07 +0200

Oui tout à fait d’accord

0

1
2018-08-02 19:48:18 +0200

Point 4 : la souffrance due à la chasse n'est plus acceptable. Dès qu'un animal est touché dans sa chair, il devrait être immédiatement endormi. Les balles devraient être telles que, dès leur contact avec la bête, l'inoculation d'un sédatif devrait l'anesthésier. Un tel "progrès" est possible techniquement. Si du moins, on le veut. Ne serait-ce pas là un pas vers davantage d'humanité ?

1

1
2018-08-14 15:37:09 +0200

Un constat: La chasse devient un jeu de massacre.
Elever des poules faisanes puis les lâcher dans la nature et faire un massacre le lendemain sur des animaux devenus"domestiques" qui se promènent sur les pistes. Engraisser à coup de centaines de kg de pain dur les sangliers, puis jouer à celui qui en tuera le plus, etc etc...voilà la chasse d'aujourd'hui. Le fusil est la perte de l'homme. Un chien comme l'Epagneul a plus de respect de la vie et du gibier que son maître! Donc plus de dignité.
Un autre constat: il y a de moins en moins d'animaux dits sauvages dans nos forêts ...Ou commence et ou finit la folie de l'homme?

1

-1
2019-11-01 09:06:55 +0100

Sectarisme acerbe et pensée unique ?

Une attitude récurrente: haro sur la chasse et ses adeptes!
Critiques systématiques, en considérant que vous êtes seuls à détenir la vérité et à pouvoir juger de la marche des choses.
Les chasseurs, ou ceux qui ne partagent pas votre vue, sont des abrutis sanguinaires sans neurones ou des attardés. C’est une idée fixe avec toujours les mêmes références au passé.
Posez-vous quelques bonnes questions et prenez un peu de recul sans toujours ressasser l’image surannée du chasseur irresponsable, arriéré et stupide.
Vu votre propension à fustiger systématiquement la chasse, à traiter les chasseurs d’êtres primaires, sans âme ni éthique, on peut légitimement s’interroger sur votre impartialité, et surtout sur votre objectivité!
Il faut croire, à vous lire, que vous êtes tous des petits saints, qui se gratifient et se stimulent mutuellement derrière l’écran, dans l’écrin protecteur de votre association de donneurs de leçon !
Vous êtes tous vegan ? il ne vous arrive jamais de croquer des huitres qui répugnent au picotement du jus de citron ? de manger un lapereau charmant ? la côtelette d’un agnelet chevrotant ? ou de cueillir une fleur qui n’a pas de parole pour hurler sa douleur ?
Certes, il faut protéger ce qui peut l’être encore, mais sans sensiblerie mal placée ou pudibonde, sans œillères, sans critiques abruptes et acides.
Cette certitude de détenir la seule vérité me rappelle le discours d’un observateur d’envergure le soir de son départ à la retraite. Il avait passé trente années de sa vie à l’étude sur le terrain des galliformes de montagne (perdrix grises, grand tétras et lagopède ).
 Lors de sa réunion d’adieu, il n’a cessé de marteler à son auditoire que la chasse n’avait aucun impact sur la diminution de ces espèces.
Or, je prétends que cette personne est tout à fait intègre et crédible. Elle a prôné par le passé, de longue date et tous azimuts, qu’il fallait restreindre les prélèvements ou fermer carrément ces chasses qui mettaient ces espèces en danger.
Avec une longue expérience et des années de pratique d’observation et de collectes de données, il en est venu à remettre en cause toutes ses certitudes, à douter de ses conclusions et à admettre que la chasse n’avait vraiment aucun impact sur la densité des populations de ces galliformes.
Je ne vais pas développer ici tous ses arguments, statistiques, courbes et observations avérées.

J’ajouterais simplement que la vérité d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain et que la recherche et l’histoire se remettent parfois en cause avec une courageuse honnêteté.
Comment expliquez-vous la disparition progressive du petit gibier dans les parcs naturels et les réserves, où la chasse n’intervient jamais ?
Plutôt que de vilipender la chasse et ses instances, il serait plus profitable d’employer notre énergie pour s’unir et défendre ensemble la biodiversité. Certes, la chasse a commis des erreurs et en commettra encore, mais que celui qui n’ pas péché lève la main ! Cependant malgré ses travers, elle s‘amende et agit efficacement pour la sauvegarde des milieux et des espèces. Ne vous trompez pas de cible !

Il serait bien plus profitable, plutôt que de se battre et s’ignorer, d’unir nos efforts et de lutter ensemble contre les lobbys économiques, et en particulier contre ceux de la chimie dévastatrice pour la biodiversité.

Que pèse la chasse, qui est d’ailleurs globalement bien gérée et protectrice des milieux, dès l’instant où la survie des espèces n’est pas mise en cause, face aux dégâts des épandages et de la stérilisation des sols, avec les conséquences qu’ils engendrent ? Face aux gaspillages et saccages de la société de consommation, aux dérèglements, à la pollution généralisée… etc…
Vous allez me répondre mais la chasse est un plaisir gratuit (mauvaise pioche car il coûte très cher) et cruel. Possible qu’il soit cruel

mais n’est ce pas plus cruel d’élever en batterie, en cage, en stabulation, des animaux programmés pour satisfaire nos goûts et envies ?

Des animaux qui ne verront parfois ni la lumière ni l’herbe verte ?
De tuer hallal ?
Du manque de respect envers les bêtes d’abattoirs ?
Et la cruauté n’est elle pas naturelle ?
Dans la nature toute proie est une prédatrice et tout prédateur est aussi une proie.
L’homme est le prédateur suprême, mais il peut être aussi une proie !
Son grand « défaut » est qu’il en est conscient. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faille le dénaturer en voulant à tout prix le transformer contre son gré, même si la démarche peut être louable.
la bête sauvage (je ne parle pas des cocottes) est bien plus privilégiée par rapport à ces pauvres objets vivants d’élevage. Elle est libre de vivre sa vie et ses aléas, de défendre sa survie et de s’adapter aux changements que nous lui imposons indirectement.
La bête engraissée artificiellement, dopée, elle, n’a aucune vie décente et naturelle, ni aucune chance de s’échapper de sa vie contre nature
A méditer…..

Un chasseur invétéré

Bien cordialement

-1

0
2019-11-19 17:38:42 +0100

Le fusil symbole de la perte de la dignité de l'homme. Porter atteinte à la vie par plaisir est une marque d'indignité.
Dommage pour quelques chasseurs raisonnables chassant à pied,accompagnés de leur chien.
INTERDISONS les hordes de chasseurs en 4X4, armés jusqu'aux dents qui font un jeu de massacre en jouant à celui qui tuera le plus, après avoir piégé les bêtes en leur distribuant des centaines de kg de pain dur, du maïs etc..
Voilà l'image même de la folie des hommes et pourquoi l'espèce humaine tarde à évoluer.
Violence, tu es le signe de la faiblesse.
Les chasseurs à notre époque ne tuent pas pour se nourrir mais pour le plaisir de tuer. Leur attitude est une preuve réelle d'un manque de moralité et d'éducation.

Les chasseurs sont un exemple de faiblesse, leurs fusils les armes de la lâcheté.

0

0
2019-11-19 18:03:33 +0100

LA PEINE DE MORT A ETE SUPPRIMEE EN FRANCE, UNE LOI DOIT AUSSI INTERDIRE DE TUER PAR PLAISIR.

Le RESPECT DE LA VIE est une loi universelle qui n'est PAS NEGOCIABLE. On ne raisonne pas avec des sentiments , intérêts ou inclination dans ce domaine.
Les chasseurs doivent se remettre en question. Les règles de chasse doivent être revues.
Les chasseurs sont considérés comme des prédateurs dont l'ONF se sert dans le grand désordre qui règne sur la nature.
L'addiction à la cruauté dont vous faites état comme étant naturelle est regrettable, c'est le cancer qui ronge la vie sur terre. On ne peux trouver naturel l'esprit de destruction qui anime l'Homme, seule la folie peut l'expliquer. La pérennité de la vie sur terre n'évoluera positivement que le jour ou la majorité des hommes respectera la vie dans tous ses états... êtres vivants, environnement etc...merci de votre témoignage, il permet de mesurer le travail d'évolution mentale qui doit être fait au niveau de tous pour survivre dans l'avenir...

0

1
2019-11-20 09:41:43 +0100

à Toine
A qui s'adresse votre discours?
En effet il est indispensable de le préciser car ce ne peut être à Humanité & Biodiversité. Où avez-vous vu qu'elle traiterait les chasseurs d'"abrutis sanguinaires sans neurones"? ou d'"d’êtres primaires, sans âme ni éthique"?
Ce n'est pas du tout le cas !

1

0
2019-11-20 11:46:57 +0100

Bonjour
Vous avez raison, j’ai employé des mots trop crus, mais rien ne visait HB mais certains de vos adeptes.
Il suffit de se référer ci dessus (jml) et lire entre les lignes: c’est voilé, édulcoré mais cela revient au même, les mots employés étant moins forts:
Armes jusqu’au dents, hordes, indignité, immoralité, manque d’éducation.....etc
Relisez attentivement le texte
Je suis en hospitalisation, je répondrais à JML dès que cela me sera possible
Cordialement

0

0
2019-11-20 19:33:26 +0100

Je respecte les chasseurs (un chasseur à pied accompagné de son épagneul qui passe une journée dans la nature à traquer un gibier , c'est tolérable) à aucun moment je parle pas de manque d'éducation mais de RAISON.
Le constat alarmant de l'état de notre environnement demande un effort de tous et des chasseurs entre autre, le respect de la vie qui n'accepte aucune violence est la seule voie pour garantir à nos enfants la LIBERTE de vivre dans l'avenir. C'est une réalité et pas une utopie ou une belle parole. J'ai une petite expérience de l'évolution de l'environnement qui remonte au début du siècle dernier...
Je suis depuis toujours convaincu qu'un peu d'humanité de la part de tous nous assurerait un monde meilleurs.
La chasse est une passion pour certains et je le comprend mais le moment est venu d'en revoir les règles, les excès regrettables de certains ne peuvent s'accorder avec les efforts de protection de la nature mis en oeuvre par une majorité d'acteurs conscients de l'urgence d'agir s'il n'est pas trop tard...
Vous avez raison aussi en disant que les chasseurs ne sont pas responsables de tout, vous faites allusion aux pesticides et à la chimie qui tuent depuis 40 ans, aux sols et aux sources polluées et j'ajouterais bien d'autres fléaux générés par les lobbies ...
Merci à vous de tenir compte de tout cela dans l'exercice de votre passion, le concours de chasseurs sensibles à ces critères de protection pourrait être très utile.
L'action de chacun peut inverser la spirale de destruction dans laquelle nous sommes ...

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 791687
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 343661
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 132542
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 213854
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41449
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 286632

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy