POPULARITÉ
6168

Que devient le plastique dans les océans?

Éditer
Publié dans
le 05.07.14
Ocean-plastique-301150


  • Depuis l'introduction de matières plastiques dans les années 1950, la production mondiale a augmenté rapidement et se poursuivra dans les prochaines décennies. 

  • De nombreuses publications sur notre site font état de l'accumulation de débris de plastique dans les océans.

Une étude (en anglais) ne rassure pas sur sa destinée


Résumé de l'étude des chercheurs de l’expédition Malaspina.


L'ampleur et le sort de cette pollution sont encore des questions ouvertes. En utilisant les données de la circumnavigation Malaspina 2010, des enquêtes régionales, et les rapports publiés précédemment, nous montrons une distribution mondiale de plastique sur la surface de l'océan, la plupart du temps l'accumulation dans les zones de convergence de chacun des cinq gyres subtropicaux avec une densité comparable. 


Toutefois, la charge mondiale de plastique sur la surface de l'océan ouvert a été estimée de l'ordre de dizaines de milliers de tonnes, bien moins que prévu. ... Résoudre le sort des débris de plastique manquants est d'une importance fondamentale pour déterminer la nature et l'importance des effets de la pollution plastique dans l'océan.


En bref:  


On ne sait pas ce qu’il advient de 99% du plastique qu’il y a dans l’océan et ce n'est pas rassurant !


Il pourrait s’être décomposé en particules trop fines pour être détectées, avoir coulé au fond des océans sous le poids des organismes marins qui se développent dessus, s'être fait dévorer par des microbes... mais aussi  être entré dans la chaîne alimentaire dont nous faisons partie puisque nous consommons les produits de la mer...


La presse rapporte ces inquiétudes. Exemple sur Radio Australie. Et en France, voir sur le site "atlantico" ou celui du "nouvel observateur"...

Commentaires

1
2014-07-05 14:08:02 +0200

On entend parler ici et là de ce jeune qui a développé un système pour nettoyer le plastique dans les océans. Quelqu'un a-t-il de l'info sur le caractère réversible ou irréversible de cette pollution océanique à mes yeux extrêmement grave?

1

3
2014-07-05 14:26:17 +0200

Oui, cette récupération de débris de plastique revient périodiquement…et il n'y aurait qu'à…mais les scientifiques sont sceptiques.

Boyan Slat parle d'intervenir sur des centaines de tonnes de déchets alors qu'on en produit des millions et des millions par an…
Dans les océans ils sont réduits en micro-déchets et cela amène à douter de la faisabilité du projet sur les immensités et les profondeurs océanes concernées..
Il faudrait donc des armadas de collecteurs coûteux qui ramasseraient aussi des espèces vivantes et ce serait sans fin puisque l'arrivée des débris est incessante...
Et des spécialistes des plastiques affirment ces débris non recyclables…

Prendre le problème à la source pour que jamais le plastique n'amerrisse serait préférable.

3

2
2014-07-05 16:05:08 +0200

"Le plastique, serial killer des océans" titre cette semaine un nouvel hebdo: "Le 1".

2

0
2014-07-05 18:44:01 +0200

Merci Nelly, vos commentaires me valident dans mes perceptions que les dommages sont à ce stade relativement irréversibles.

0

1
2014-07-11 12:49:51 +0200

Commençons par supprimer certains objets en plastique dont on peut TRES FACILEMENT se passer: gobelets à usage unique en plastique, assiettes, couverts plastiques à usage unique, produits suremballés...Surtout si l'on vit ou que l'on séjourne près de la mer...Là, on se sait pas toujours pourquoi, le contenu des poubelles se retrouve (en partie je pense) dans la mer...(tempêtes, débordement des rivières après les averses méditerranéennes...). C'est un premier pas très facile à franchir sans aucun délai nécessaire. Après, se pose aussi la question d'interrompre la surenchère de jouets, palmes, planches plastiques,jouets "jetables" pour la mer, qui existe chez les enfants...Dans les années 70-80, on jouait dans l'eau avec 2 mains et 2 pieds, mais aujourd'hui, il faut tout un tas de matériel, qui fait envie aux autres, et ainsi de suite...Bravo aux parents qui savent dire non et exhorter leurs enfants à être imagiantifs, inventifs...et ce n'est pas une question de moyens financiers, mais de pensée. ces produits, fabriqués en Chine, sont souvent peu onéreux.

1

1
2014-08-07 20:33:24 +0200

le résultat de la société de surconsommation...
cela me rappelle nos manif en 1968...contre cette société qui se dessinait déjà !
triste constat !

1

1
2014-08-07 21:12:29 +0200

ecojrb, auriez-vous conservé la source de cette donnée (88 %)?

1

1
2014-08-07 21:34:10 +0200

La presse fait état, en juillet 2014, de 88% de la surface des océans pollués par la présence de plastique.
L'étude est résumée là: http://www.pnas.org/content...

1

0
2014-08-08 03:06:29 +0200

Merci.

0

2
2014-08-08 08:28:54 +0200

Hélas, chaque année, 800 000 tonnes de sacs plastique à usage unique sont utilisés en Europe. Symbole de notre société de consommation, ces sacs ont une durée d’utilisation de quelques minutes et une durée de vie d’entre un et quatre siècles dans l’environnement. Très légers, ils s’envolent facilement et finissent par trouver le chemin vers les océans et les mers. Le sac plastique représente une menace pour l’environnement marin : il cause des dommages irréversibles à la faune (blessure, ingestion) mais également sous l'action su soleil, du sel et des vagues il se fragmente en des minuscules particules appelés micro plastiques. Il devient alors impossible de les retirer du milieu marin.

2

2
2014-08-21 11:38:30 +0200

Je vais sûrement soulever une question "basique" mais ; nous savons tous que le plastique est polluant. Une part visiblement non négligeable de ce plastique est un plastique d'usage (aux particuliers; vous et moi quoi :) ). Ne serait-il pas temps de parer au plus pressé et déjà "éduquer " ? Je parle d'éduquer les gens, leur expliquer que c'est "hautement dangereux". Quand je vois qu'il y a encore tellement de gens qui "oublient" une bouteille ou un sac en plastique sur une plage... et que ces mêmes gens disent aux Scientifiques et autres "pseudos responsables" qu'il est temps que ça cesse, ne serait-il pas judicieux de leur apprendre (car visiblement leur propre éducation ne le permet pas) a commencer par "eux-mêmes" ? Cela a t'il été soulevé ? merci

2

1
2014-08-21 12:46:40 +0200

Après, il reste un autre problème: nous faisons, chez nous, consciencieusement le tri sélectif, et devons porter nous même, régulièrement, nos emballages dans des containers (il n'y a pas de ramassage dans notre canton). Or, une grande partie des emballages notés comme RECYCLABLES , surtout en plastique, NE SONT EN REALITE PAS RECYCLES ! J'ai lu plusieurs articles à ce sujet, et la France est en retard sur d'autres pays européens dont l'Allemagne à ce sujet.

1

1
2014-08-21 12:50:49 +0200

Donc, une partie des EMBALLAGES NON SOLLICITES que nous portons au container finiront incinérés ou enfouis, à notre grand regret, et sans que nous puissions faire mieux (car nous achetons au maximum des produits locaux et bio distribués dans des sacs en papier....mais certains emballages non sollicités sont inévitables...notamment au travail).

1

1
2014-08-21 12:53:33 +0200

Il est dit qu'il est utile de supprimer les sacs en plastique à usage unique, très bien. Mais pourquoi n'interdit-on pas les cotons-tiges à batonnet en plastique enfermés dans une boite en plastique non recyclable? Nous achetons des cotons-tiges à batônnet en bois contenus dans une boite en carton (issus du commerce équitable, même si cette allégation n'est pas toujours crédible)...Mais qui fait comme nous? Je n'en ai encore jamais rencontré...A CHAQUE FOIS QU'UNE ALTERNATIVE EXISTE, le produit défectueux au plan environnemental devrait disparaitre...En tout cas dans une société évoluée et libérée de sa cécité écologique.

1

2
2014-08-21 13:05:48 +0200

C'est vrai Germain. Mais ce problème n'est pas gérable par nous (les gens). Et je me demandais bien quel pourrait être l'impact comptabilisable si le "commun de mortels", "les gens", nous en fait, étions éduqués. Je simplifie surement en ramenant à un simple "problème mathématique" mais ne serait-il pas intéressant de comptabiliser la part de l'impact du "commun des mortels basique" et le .. reste (industries etc.). Nous aurions une bonne vision de ce que nous pouvons déjà faire nous, dans notre vie de tous les jours. Il est certain que le "nous" en question représente une masse monumentale avoisinant les 7 Milliards "d'individuels" mais d'un autre côté, nous sommes tous directement impliqués et directement "atteignables". Je suis conscient de friser un peu l'utopie mais tant que les gens (nous) croirons qu'ils peuvent faire un peu ce qu'ils veulent pour ensuite venir "pleurer" quand la situation devient catastrophique on ne va pas avancer d'un millimètre.

2

0
2014-08-26 12:47:28 +0200

Ce message est copié collé d'un autre post :
Bonjour. J'ai une question qui risque de paraître idiote mais ; des études ont-elles été faites afin de déterminer la part de responsabilité de rejet de chacun de ces déchets ? Je veux dire, dans toute cette masse savons nous quelle est la part des Industries, la part des déchets individuels, la part des déchets simplement rejetés des bateaux ? etc. En fait, la question que je me pose est la suivante : Serait-il possible de réduire ces "déjections" par une éducation auprès des personnes ? Une éducation "individuelle" ? Et si oui, quel sera l'impact de cette éducation sur les déchets rejetés ? J’espère avoir été clair. Merci à vous.

0

1
2014-08-26 14:45:35 +0200

Ottacam, votre piste est intéressante et je la partage. L'éducation plutôt la sensibilisation doit être individuelle, faire place à l'écoute des enjeux de l'autre afin que les pistes de solutions plus respectueuses de l'environnement puissent être adaptées à la réalité des individus, des collectivités et des entreprises. Pour ce qui et du blâme, nous pouvons calculer la production de matières toxiques et pointer du doigt ceux qui produisent mais cela ne nous avancera qu'à peu de choses... n'avons-nous pas créé un système où nous sommes devenus dépendants de cette production économiquement et autrement? Je crois que nous sommes tous coresponsables à part entière et avons tous le pouvoir d'intervenir dans nos milieux ne serait-ce que par l'exemple. Illusoire de penser que nous pourrions un jour être des êtres parfaits mais certainement possible de devenir beaucoup plus conscients, exigeants et actifs au plan environnemental.

1

2
2014-08-26 17:20:25 +0200

Je crois fortement à un problème d'éducation…
Mon expérience passée d'habitant au bord de l'océan, m'a amené à faire les constations suivantes : la plupart des déchets jetés (plages, mer, parc, etc.) l'étaient par des gens plutôt jeunes. Et mes interventions, quand je le pouvais, se soldaient par des insultes.
5 ans de ces statistiques personnelles et malheureusement renouvelées, m'ont fortement écœuré (mais pas désespéré !).

2

0
2014-08-26 19:51:20 +0200

Certes, mais comment cela se fait-il que des emballages recyclables consciencieusement portés aux récupérateurs se retrouvent finalement enfouis ou incinérés? Si tout le monde était éduqué, le problème se retrouverait aussi dans cet état des lieux...

0

1
2014-08-27 08:56:32 +0200

Exact, GermainGrignan, il n'y a pas qu'une éducation sur ces problèmes qui les règleront , il y a aussi un non respect des règles et de nouvelles à édicter.

1

0
2016-08-27 15:26:16 +0200

Pour aller plus loin et stopper l'afflux de plastique. Nous proposons 14 règles à la commission
Merci de les soutenir
Notre article de présentation :
http://www.humanite-biodive...

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 779962
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 314592
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 129747
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 223728
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43897
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 275309

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy