POPULARITÉ
112

Compostage de surface dans nos Oasis ?

Éditer
Publié dans
le 15.06.19
20190615_094700

Le compostage des déchets végétaux est certainement une des premières chose que l’on adopte au potager lorsque l’on souhaite pratiquer un mode de culture respectueux de l’environnement.

Le tas de compost au fond du potager ou le joli composteur en plastique sont monnaie courante dans nos jardins et c’est tant mieux !
Dans nos Oasis, nous devons bien sur tout faire pour préserver un maximum de biodiversité et personnellement, depuis deux ans, j’ai abandonné le compostage traditionnel pour un procédé plus simple, moins contraignant : le compostage de surface.

Compostage de surface

Il suffit de déposer ses déchets végétaux directement sur le sol de son potager. Ils vont être décomposés sur place par les micros organismes, fertiliser et améliorer la terre. Dans la nature, ce sont les feuilles et les brindilles qui se décomposent sur place.
Le compost de surface favorise le développement de la biodiversité car il représente une source importante de nourriture pour la vie du sol.
En plus des déchets de cuisine chaque fois que l’on récolte des légumes, il faut laisser les parties que l’on ne consomme pas sur le sol ; feuilles de salade abîmées, racines de poireaux, fanes de radis ou de carottes non consommés...
La corvée de nettoyage des restes de culture et l’évacuation des adventices sont terminées, tout est laissé en place.
Le compostage de surface rend le sol plus vivant et plus fertile. En ne passant pas par le tas de compost, les déchets sont beaucoup plus riches car les micros organismes en bénéficient directement. Sur le tas de compost, ce sont les décomposeurs présents qui bénéficient de cette richesse.
Un équilibre naturel va se créer et les attaques de ravageurs ou les maladies vont s’autoréguler.

Beaucoup d’avantages donc, et si esthétiquement cela peut poser des problèmes à certains, il suffit de le recouvrir d’une fine couche de paillis, tonte ou BRF.
La seule chose un petit peu gênante c’est de ne plus avoir de compost pour mélanger à la terre de jardin pour effectuer mes terreaux de semis et de rempotage mais il faut que je m’habitue à la terre de jardin seule qui va s’améliorer progressivement.

En association avec un paillage permanent, le compostage de surface pratiqué toute l’année permet de garder un sol vivant.

Commentaires

À propos de l'auteur

Retraité habitant en Côte d'or, un petit village situé à une vingtaine de km de Dijon. "La Plaine" est en fait une zone d'agriculture assez intensive et la diversité n'est pas à première vue le souci de mes voisins agriculteurs. Le sol de notre potager n'est plus travaillé depuis quatre ans et les traitements, engrais de toute sorte sont depuis longtemps inexistants. Des pelouse tondues manue...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 130
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 20
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 5
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 6
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 7
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 19

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy