POPULARITÉ
340

Créer des haies et bosquets pour préserver la biodiversité des territoires

Éditer
Publié dans
le 06.02.12
Haies_jardins_exemples_biodiversite

Comment préserver la biodiversité sur les territoires ?

Pourquoi des haies dans nos parcs et jardins ?

Quand et comment planter des arbres et arbustes dans les Oasis Nature?

Les haies, les bosquets, les alignements et les arbres isolés font partie des éléments principaux qui composent et structurent nos paysages. Ils participent à la création de paysages divers et variés. Mais leurs avantages et utilités ne s’arrêtent pas au simple plaisir visuel. Les éléments arborés jouent de nombreux rôles dans le bon fonctionnement, l’aménagement et le développement de nos territoires.


I - Intérêt écologique

Haies hautes pour préserver la biodiversitéLa haie est un réservoir végétal et animal où se créée un équilibre écologique entre les différentes espèces. Ainsi, la diversification des haies permet de favoriser la présence des oiseaux et des insectes utiles au jardin. La haie protège, nourrie, chauffe et abrite…

Pour les espèces animals sauvages, les haies jouent les rôles :

•    Pour l’alimentation : chaînes alimentaires maillées en réseau (baies, plantes, insectes, oiseaux, carnivores)
•    Pour la reproduction : nidification, ponte et élevage des jeunes,
•    Pour le refuge : protection et habitat
•    Pour la mobilité : échange entre population à travers les corridors

Les haies hautes et épaisses sont les plus intéressantes pour la faune et la flore, cependant une diversité de haies est préférable pour répondre aux attentes de certaines espèces ainsi que la présence d’une bande enherbée de part et d’autre de la haie.

Les haies ont également de nombreux autres intérêts, agronomiques (coupe-vent, contrôle des parasites), hydrologique (lutte contre l’érosion), paysager (cadre de vie), de production (bois, fruits).

II - Faisabilité technique

Le meilleur moment pour planter des arbres et arbustes est au printemps et en automne. Pendant ces périodes, les plantes sont au repos et elles peuvent tout à fait être transportées.

La plantation s’effectue de la manière suivante : il faut en premier lieu placer l’arbrisseau ou l’arbre dans un seau d’eau. Ensuite, un large trou de plantation doit être creusé. Pour donner de l’espace aux racines afin qu’elles puissent trouver de l’eau et des éléments nutritifs, il faut bien ameublir le fond.

La plante est alors placée au fond du trou en veillant à ce que le collet soit sous la terre. Le collet est reconnaissable au bourrelet (léger épaississement) dont la couleur est différente de celle du reste des racines. Il faut ensuite remplir la moitié du trou de terre et arroser abondamment. Ensuite, le trou peut être refermé et la terre doit être bien tassée.

III - Calendrier et échéancier

La période plantation est située entre novembre et mars, mais hors période de gel. Il faut également veiller à ne pas planter par vent trop fort et sec ou sur terrain détrempé.

La taille des arbres têtards, le recépage des fruitiers et des arbres adultes doivent avoir lieu de novembre à février.

La taille des haies doit avoir lieu à la fin des derniers fruits, avant la nidification et la remontée de la sève, c’est-à-dire entre février et mars.

IV - Gestion et entretien

La première année, le suivi et l’entretien des plantations sont indispensables pour garantir la bonne croissance des plants et obtenir une haie robuste et bien développée.

Si le sol est paillé, il conviendra de supprimer les plantes (souvent vivaces) qui se sont installées à travers le paillis.

Arrosage des haies et bosquetsLe paillage permet de conserver une certaine humidité, cependant en cas de forte sécheresse estivale, il est préférable d’arroser, surtout sur les sols superficiels.
Un excès d’arrosage risque, par contre, de limiter l’enfouissement des racines et rend les arbres « dépendants » de cet apport d’eau artificiel.

En hiver, il faudra remplacer les éventuels plants lorsque les trouées sont importantes (2m et +). Et, en fin d’hiver, il sera également nécessaire de regarnir le paillage pour qu’il continue de protéger efficacement le sol tout en l’enrichissant.

À partir de la deuxième année, il faudra pratiquer des tailles adaptées à chaque espèce. Pour obtenir des végétaux touffus, on peut rabattre les pousses de l’année de moitié pendant 2 à 3 ans (en hiver). Pour les arbustes, on peut pratiquer le recépage pour obtenir des arbres en cépée. Il s’effectue en hiver, uniquement sur les arbres vigoureux. Pour les arbres de haut-jets, il est souhaitable d’effectuer une taille pour former un beau tronc, droit et unique.

Voir article "Une prairie fleurie dans votre jardin"

Commentaires

1
2014-11-15 10:04:32 +0100

En Belgique, la Wallonie a publié un excellent document en faveur des haies
http://environnement.wallon...

1

3
2018-03-23 15:17:43 +0100

Très bon document. En effet, sauver et préserver les haies permettent de sauvegarder la biodiversité.

3

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. ************************************************************************************************************************************* Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. ****...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 742490
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 302019
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 125624
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 222235
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43813
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 270787

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy