POPULARITÉ
511

Élégantes tourterelles tristes à mon Oasis

Éditer
220px-audubon_carolina_pigeon

La tourterelle triste m'est fidèlement présente à chaque saison.

Elle est facile à identifier à cause de son chant, de sa silhouette élancée et de son plumage. Le dessus est brun tacheté de points noirs. Le dessous et la poitrine sont beiges avec des reflets rosés. Sa queue pointue est longue et blanche en dessous, ce qui est très visible lorsqu’elle vole. Ses ailes larges et elliptiques font un sifflement au moment de son envol. Son œil est noir avec un cercle oculaire gris pâle. Une marque noire caractéristique en forme de croissant est présente sous chaque œil. Ses pattes sont roses et son bec est court et foncé avec une teinte brun-noirâtre. Au sol, la tourterelle triste marche sans sautiller.

À mes yeux ces oiseaux sont élégants. Je les surnomme «Les demoiselles romantiques».

Cet oiseau se perche souvent sur un fil. Nous entendons alors son roucoulement doux et mélancolique. Ce chant triste lui a valu le nom de tourterelle triste. Il est principalement émis par le mâle lors de sa recherche d'une partenaire.

La tourterelle triste se nourrit au sol ou sur une mangeoire à plateau sans toit. C’est elle qui ramasse les miettes au pied des mangeoires. Elle se nourrit également de petits fruits sauvages comme les vinaigriers, les genévriers et le houx.

Elle habite en divers pays mais réside surtout aux États-Unis et dans la partie sud du Canada. Nous la voyons aux mangeoires en hiver dans la partie sud de l’Ontario et du Québec. Elle vit dans les forêts, les parcs, les jardins et elle est très présente dans les banlieues où elle trouve facilement sa nourriture aux mangeoires. Elles se nourrissent de grains dont le maïs, le millet, le carthame des teinturiers et bien sûr les graines de tournesol. On la voit parfois le long des routes à rechercher des petits graviers pour son gésier.

Cet oiseau est monogame et les partenaires sont bien attachés l’un à l’autre. Ils se toilettent mutuellement. Leur nid est construit de brindilles, d’aiguilles de conifères et de brins d’herbes. Elles se servent parfois des nids non utilisés d’autres tourterelles tristes, d’autres oiseaux et parfois même de mammifères arboricoles tels les écureuils. Deux oisillons sont au nid. Les deux parents sont dévoués et laissent rarement leur nid sans surveillance.

Je vous présente sur vidéo les tourterelles tristes qui fréquentent mon Oasis depuis décembre dernier.

Elles se juchent souvent à la rampe de mon patio arrière. Parfois pour simplement se chauffer au soleil mais la plupart du temps pour mieux saisir l’occasion de venir manger des grains que je laisse au plancher pour elles et les écureuils. Elles sont patientes et ne cherchent pas à se battre comme le font souvent les écureuils.

Vignette: Tourterelle triste par Audubon

Commentaires

2
2016-02-09 10:25:57 +0100

Un autre internaute nous a évoqué la Tourterelle triste !
http://www.humanite-biodive...

2

2
2016-02-09 14:23:12 +0100

Quel "triste" adjectif ? J'adore leur chant, je l'ai confondu avec un roucoulement un moment ... Leur petit collier noir est très élégant ... Elles sont plutôt beiges dans nos régions et reviennent dans le jardin cette année. Un épervier en a attrapée une en plein vol un jour et je ne les ai plus revues pendant un certain temps. Elles mangent avec les moineaux dans la mangeoire et c'est amusant de les regarder faire et se promènent sur la pelouse ... Je suis très contente qu'elles soient revenues.

2

2
2016-02-09 14:31:11 +0100

à Hélène59
Il n'y a pas de Tourterelle triste en France.
Peut-être vouliez-vous parler de la Tourterelle turque (Streptopelia decaocto)?
Venue depuis l'Europe centrale, les premiers oiseaux ont été observés vers le milieu du XXème siècle dans notre pays.

2

2
2016-02-09 15:08:21 +0100

J'ai aussi des tourterelles tristes (au Témiscamingue). Elles sont plutôt jolies mais leurs roucoulements me rendent triste. Elles portent bien leur nom.

2

2
2016-02-09 15:47:42 +0100

oui il s'agit bien de la tourterelle turque

2

2
2016-02-10 12:52:11 +0100

J'ai des couples de tourterelles, sans plus de précision car je connais peu les oiseaux, peu farouches, qui s'approchent de nous à qlq mètres. Elles se nourrissent dans la mangeoire des poules et nichent chaque année dans les mêmes arbres. Elles ne doivent pas avoir un territoire particulier, ou en tout cas elles le partagent avec leurs congénères de toute évidence.

2

À propos de l'auteur

Artiste de la francophonie native du Québec.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 7264
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 24823
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 42
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 42
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 42
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 3906

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy