POPULARITÉ
1372

Frelons asiatiques sur les fleurs...

Éditer
006

En passant devant le Fatsia japonica en fleurs alors que je m'apprêtais à mettre en terre ma récolte de ce matin, je m'aperçois que des abeilles, rares à cette saison, ont des pattes jaunes plus grandes que d'ordinaire, un corps imposant, et de grandes ailes …
Des frelons asiatiques !

Je viens de fermer toutes les fenêtres de la maison et je vais aller à petits pas dans le jardin ...
Là, ils me font un peu froid dans le dos. Ils ne sont pas bruyants mais très imposants.
Que faire à part repiquerr les fleurs en fin de journée ?

Commentaires

1
2015-10-25 16:49:58 +0100

Sarracenia, plante carnivore du jardin des plantes de Nantes, et d'autres, sont réputées pour capturer l’espèce. Les poules aident aussi selon mamilaine http://www.humanite-biodive...
Peut-être peut-on contribuer à ce piégeage naturel en introduisant ces plantes ?
A notre connaissance, le parasite du frelon ( http://www.humanite-biodive... ) sera d'une aide intéressante mais ce n'est pas encore au point. Les destructions de nids sont actuellement la plus efficace des méthodes.

1

1
2015-10-25 16:57:43 +0100

Savez-vous planter… le Sarracenia ?
Romaric Perrocheau, directeur du Jardin des Plantes de Nantes, nous explique comment cette plante carnivore mange les frelons asiatiques.



Une plante carnivore pour se débarrasser des frelons asiatiques ?

1

1
2015-10-25 18:50:27 +0100

Ce sont des frelons asiatiques de passage : pas de nid dans le jardin. On me dit qu'Ils font leur nid assez haut dans les arbres ou dans les haies mais qu'on peut également les trouver au sol...

Apparemment rien d'alarmant ici. Leur nid peut se trouver jusqu'à 1 km aux alentours. Dans tous les cas, je retiens l'idée de la plante carnivore. Merci.

1

0
2015-10-26 12:12:02 +0100

Nous sommes dans la région la plus touchée, l'Aquitaine, et tout le sud de la France, mais aucune région ne sera épargnée même au nord de la Loire. Cela va en s'empirant d'année en année jusqu'en Belgique et Hollande.
> En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s'aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre ce fléau. En effet, les nids construits dans l'année se vident de leurs habitants en hiver car l'ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l'hiver et meurent.
> Seule les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc ... pour en ressortir courant février et commencer à s'alimenter. C'est à ce moment que nous pouvons agir.

En disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons en ville pour attraper ces futures fondatrices de nids: 1 reine = 2 000 à 3 000 individus
> Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles d'eau minérale en plastique, de découper le tiers supérieur et de le retourner dans la partie basse; puis verser à l'intérieur 10 centimètres d'un mélange de bière brune, de vin blanc ( pour repousser les abeilles ), et de sirop de cassis.

Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi février à la fin avril. Après cette date les futures reines auront commencer à se reproduire.

Merci de votre lecture et à vos pièges ! L'an passé avec 1 seul piège a DAX (40)....... 72 frelons ont été éliminés

0

1
2015-10-26 12:46:12 +0100

Je suis perplexe car si les pièges fabriqués détruisent des frelons, il me semble impossible qu'ils ne détruisent pas aussi d'autres insectes: "En 2009, à Bordeaux, une étude menée sur des pièges classiques – une bouteille renversée avec un liquide sucré au fond – a montré que seuls 0,55% des prises étaient des frelons asiatiques." (http://www.terraeco.net/Pou...).

Et la lecture de ce document http://www7.inra.fr/opie-in... ne me rassure pas.
Selon le proverbe Dans le doute, abstiens-toi, il me semble raisonnable d'attendre la mise au point d’appâts très sélectifs à base de phéromones qui font l'objet de la recherche scientifique.

1

0
2015-11-08 14:38:37 +0100

@ Nelly
Dans ma philosophie, attendre pour porter secours ( ici aux espèces endémiques ) n'est jamais une bonne option. Je pense qu'avec le vin blanc pour repousser les abeilles, et surtout le fait que là où le frelon asiatique passe, les autres hexapodes trépassent, disposer ces pièges conçus suivant les conseils de Zouzou65 à proximité de nids permet forcément de sélectionner en priorité ces insectes ravageurs et écocides. Même s'il y a quelques dommages collatéraux, le bilan global est certainement positif car de toutes façons, ils tuent eux-mêmes d'autres insectes.

0

2
2015-11-08 15:53:50 +0100

Je lisais dans la description très instructive que fait INPN du frelon asiatique (http://frelonasiatique.mnhn...), auprès de qui je signalais leur présence dans mon jardin que la pie bavarde "pica pica" bel oiseau très répandu dans mon quartier était un prédateur parmi d'autres oiseaux du frelon européen et asiatique ... donc à ne pas chasser malgré une mauvaise réputation qu'il n'aurait pas mérité.

2

1
2015-11-08 16:06:23 +0100

@ Hervé Bérard:
En ce qui concerne les pièges examinés indépendamment de leurs inventeurs "seuls 0,55% des prises étaient des frelons asiatiques."
Quant aux pièges préconisés par zouzou65, quelles statistques? quels contrôles …
Impossible de me satisfaire de dommages collatéraux semblables à ceux vérifiés par une étude scientifique sérieuse… Et pour connaître le %, étude il faut !

1

0
2015-11-08 16:43:30 +0100

@ Nelly,
La statistique, il vous l'a donnée : 1 piège = 72 frelons en une saison. Moi je trouve que c'est un bon résultat. Il suffit de reproduire la même recette. L'important, c'est de repérer le nid pour placer ces pièges de la façon la plus efficace possible. Un frelon mort = 500 insectes sauvés ( chiffre produit au hasard mais je suppose qu'ils doivent bien en manger deux par jours chacun ) , donc les dommages collatéraux seront toujours inférieurs aux bénéfices.

@HELENE59
Je ne savais pas que les pies ( répandues dans tous les quartiers du pays je pense ) avaient un tel courage et je les en remercie. Dorénavant, je regarderai celles du jardin de ma résidence avec encore plus de respect. A l'approche de la mauvaise saison, je commence à leur apporter un soutien alimentaire les jours de pluie. C'est un vieux couple qui a renoncé à pondre et je les connais depuis des années.

0

0
2016-01-11 06:49:19 +0100

Il y a environ un mois, j'ai aperçu pour la première fois un nid de frelons chez mes voisins. C'est impressionnant, celui-ci est plus gros qu'un ballon de basket, mais ce qui m'inquiète un peu plus c'est que les services nantais ont indiqué qu'en hiver la reine est au chaud et que la colonie devrait mourir naturellement de froid. Donc, dans une région au climat océanique, au printemps prochain, nous sommes quasi certains d'être à nouveau envahi de frelons

0

À propos de l'auteur

C'est une détente, l'endroit où je cultive ma patience, mon calme, ma curiosité. C'est un lieu fermé entouré de 5 autres jardins et qui donne sur une petite cour dont j'ai construit les escaliers et que j'ai dallée, il y a déjà plusieurs années.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 1105
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 7503
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 33
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 36
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 31
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 97

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy