POPULARITÉ
2853

FRUITS ET FLEURS SUR MON POMMIER !

Éditer
Pommier_en_fleurs_oct_2014

Récolte de pommes ce week-end...

Sur ce jeune pommier de 4 ou 5 ans, à côté des fruits mûrs, un bouquet de fleurs !
Septembre a été bien ensoleillé, octobre assez doux.
Est ce que ces conditions climatiques expliquent ce phénomène ?
J'ai plusieurs jeunes pommiers- et des plus anciens- c'est le seul arbre qui ait produit cette curiosité.

Avez-vous constaté chez vous cette dualité "printemps/automne" ?

Commentaires

6
2014-10-27 08:58:30 +0100

Plus au sud, des agrumes ont la particularité d'avoir fleurs et fruits en même temps.

6

7
2014-10-27 09:42:59 +0100

C'est une situation commune chez l’Arbousier commun (Arbutus unedo). Dans le maquis corse, en décembre, il offre en même temps ses fleurs (clochettes blanches) et ses fruits (variant du jaune au rouge sombre en fonction de sa maturité).

7

3
2014-10-27 10:11:57 +0100

La pomme, son histoire …
http://www.humanite-biodive...

3

8
2014-10-27 10:33:24 +0100

C'est assez fréquent sur le pommier. Lorsque je dis fréquent, c'est que j'en vois quelques branches chaque automne, dans l'immensité des vergers corréziens.
Pour ma part, je pense qu'il s'agit d'un comportement normal et prévisible des plantes.
Francis Hallé a développé l'idée de l'arbre coloniaire. C'est à dire que là où nous voyons un arbre, il y a en fait une colonie de petits arbres emboîtés les uns dans les autres. Ses travaux sur l'architecture des arbres ont mis en évidence cette particularité. D'autres chercheurs ont même réussi à démontrer que chaque réitération de l'arbre exprime son génome différemment (dans certains cas, c'est même le génome qui est différent).
En fait ce que nous appelons un arbre est composé d'un ensemble d'arbuscules (réitérations) ayant chacune un génome ou une expression de génome différent.
La question qu'on peut se poser c'est : à quoi ça sert?
La réponse est toute simple : un arbre ne peut pas bouger. Lorsque le milieu change, par exemple, lorsqu'il fait bien chaud, un animal se met à l'ombre. Un arbre ne peut pas. En fait, dans chacun de ses bourgeons, il va préparer des combinaisons génétiques pour s'adapter aux variations du milieu. Comme cela, si l'année prochaine devait être très chaude ou très froide, ou propice aux pucerons, certains bourgeons auront la capacité de s'y adapter. Le rameau qui se développera profitera mieux que les autres, il fournira beaucoup de nouveaux bourgeons, et l'arbre inscrira dans son architecture un grand nombre de bourgeons adaptés au milieu dans lequel il vit.
Et dans notre cas, l'arbre teste simplement l'hypothèse "il n'y a plus d'hiver", situation qu'il a déjà vécu, dans un passé lointain, ou dans des zones proches des tropiques.
S'il ne devait plus y avoir d'hiver, cette branche déjà fleurie gagnerait un avantage énorme : elle pousserait beaucoup plus, elle produirait indépendamment des saisons (ça tomberait bien puisqu'il n'y aurait plus de saison). Et d'année en année, sans hiver, c'est tout l'arbre qui fleurirait dès la fin de son cycle de fructification.
L'arbre s'adapte...
Mais vienne alors un hiver rigoureux : toute la partie fleurissante viendrait à geler. Mais heureusement, les bourgeons les plus anciens, enfouis dans l'écorce sont toujours là et permettront à l'arbre de se réadapter au cycle des saisons.

Ceci me donne l'impression que la génétique chez les plantes n'a pas tout à fait la même signification que chez les animaux.
Si une simple pomme contient beaucoup plus de gènes qu'un Homo sapiens, c'est que cette pomme contient toute la mémoire qui lui a permis de vivre et de s’adapter à son environnement pendant plusieurs millions d'années. La mémoire comportementale des plantes est une mémoire génétique.

Les plantes ont la capacité de s'adapter à leur environnement, elles sont même capables de l'inscrire dans leur architecture. Et j’irai même plus loin, c'est leur architecture qui permet cette mémorisation.

La Vie est belle

(Il me vient une idée : Hallé et Oldeman ont montré que dans toutes les architectures possibles théoriquement (120), il n'y en a qu'un petit nombre (30) qui s'exprime. A-t-on pensé à étudier l'impact de la forme sur l'hétérogénéité et disponibilité de l'information exprimable?)

8

5
2014-10-27 10:53:53 +0100

Séquençage du génome de la pomme: plus de 50 000 gènes identifiés
http://www.inra.fr/Entrepri...
Chez les humains: environ 25 000
http://www.cns.fr/spip/Le-p...

5

1
2014-10-28 21:56:26 +0100

Oui ! dans mon jardin, un pommier d'ornement fleuri lui aussi... et j'ai d'autre végétaux qui ont carrément débourré sur leur bourgeons de l'année prochaine...

1

1
2014-10-29 09:09:55 +0100

J'ai aussi dans mon oasis certains arbres ou arbustes qui portent fleurs et fruits ( arbousiers) Ce sont en général des arbres méditerranéens. Je trouve les précisions d'Hervé Coves fort intéressantes bien que je reste un peu dubitative pour les arbres fruitiers. Edith Heard ( épigénétique) a montré qu'il fallait à certaines plantes un nombre de jours de gelée pour fructifier. L'hiver dernier, chez nous nous n'avons pas eu d'hiver et les poiriers ont émis quelques maigres bouquets de fleurs et ... un poire! Depuis plusieurs années, j'ai l'impression que certains arbres s'épuisent à refleurir à l'automne au lieu de perdre leurs feuilles. Certes certains s'adaptent mais et je ne suis pas la seule à le constater d'autres dépérissent lentement mai surement.

1

À propos de l'auteur

Passionné de Nature depuis toujours, j'ai intégré HUMANITE et BIODIVERSITE au sein du Conseil d'Administration afin de pouvoir concrétement agir au quotidien en axant mes priorités sur le "vécu terrain" et notamment le développement des OASIS NATURE

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 9380
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 47871
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 21894
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 270
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 217
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 14829

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy