POPULARITÉ
172

La libellule «GLOBE-TROTTER»

Éditer
Pantala_denist

Les entomologistes et les naturalistes qui fréquentent l’Oasis Nature l’ERE de l’Estuaire nous ont permis de faire des observations que nous envieraient des chercheurs chevronnés.

Le terme ''globe-trotteur'' vient de ce que Pantala flavescens est répandu sur une bonne partie de notre planète. Cette grande voyageuse peut parcourir des centaines, voire des milliers de kilomètres.Fait étonnant au surplus, l'espèce envahit des régions nordiques comme la province de Québec. Les femelles pondent probablement des millions d'oeufs dans des étangs et des mares de sablières et de gravières, mais les larves doivent se développer en quelques semaines tout au plus, ce qui n'est pas la norme dans le monde des libellules. Pourquoi?

Ces larves, fait exceptionnel, ne survivent pas à nos hivers ce qui contraste avec les autres espèces. En effet, les larves de toutes les autres espèces, sauf Pantala hymenaea, peuvent survivre à nos hivers rigoureux. C'est une observation étonnante de voir les larves de P. flavescens mortes sous la glace des étangs en fin de novembre, alors qu'à côté d'elles des larves de Libellula lydia poursuivent leur existence malgré des conditions climatiques adverses. Celles-ci sont adaptées aux rigueurs hivernales contrairement à Pantala flavescens.

En conséquence, la première génération de P. flavescens adultes que nous observons en début de saison est issue de contrées plus chaudes par voie migratoire. Ces nouveaux arrivants pondront dans de petites étendues d'eau de nos sablières ou d'autres types d'habitats aquatiques probablement en milieux ouverts. Les larves devront se hâter de grandir, de se nourrir pour enfin émerger puis vivre leur vie adulte sur le territoire québécois avant le retour des périodes de froid et de gel. Dans la région de Port-au-Saumon, Charlevoix, Québec, nous observons des Pantala flavescens depuis une bonne trentaine d'années. Les individus survolent l'Oasis Nature, parfois la baie et aussi les abords de la route.

Finalement, LA DÉCOUVERTE !. Après plusieurs années à observer les individus adultes, nous avons finalement et tout récemment découvert les larves de Pantala flavenscens. Ce qui confirme que cette espèce est capable de se reproduire non loin de notre Oasis. Par contre, nous sommes très loin de conclure que cette espèce pourrait suivre aux hivers rigoureux et nordique du Québec.

Dans notre province, le naturaliste peut se rendre dans les sablières parfois criblées de mares en novembre ou décembre après des nuits de gel, briser la glace qui recouvre les mares de Pantala et trouver les larves mortes gisant au fond positionnées à l'envers. Devant de telles constatations, on aura compris que les Pantala sont des libellules migratrices venues des États-Unis, au moins pour les premières cohortes printanières au début de la saison de vol des Odonates. Les femelles pondeuses doivent probablement repeupler les habitats du Québec, contrairement aux larves de toutes les autres espèces du Québec qui survivent aux rigueurs de notre hiver. Ainsi, les Pantala dont on admire le vol à chaque été ont un cycle de vie fascinant que l'on ne connaît pas encore parfaitement. La conformation de ses ailes postérieures, la largeur de ces dernières, permettent un vol rapide, déroutant, ponctué d'esquives spectaculaires.

Ici, nous favorisons l'Éducation relative à l'Écologie. Au cœur de Charlevoix, l’Oasis Nature Ere de l'Estuaire offre un encadrement privilégié pour les jeunes, principalement par l'initiation aux sciences de la nature, aux arts et la vie de groupe en plein air, sur un site exceptionnellement riche en biodiversité.

Raymond Hutchinson (Entomologiste, spécialiste des libellules au Québec), Denis Turcotte (Écologiste)
Oasis Nature : ERE de l'Estuaire
Photo : Yim Hafiz

Commentaires

À propos de l'auteur

L'Oasis nature l'Ere de l'Estuaire se situe sur un territoire où se côtoient des écosystèmes très différents qui se succèdent rapidement de la mer (Estuaire) à la forêt boréale. Sous l’œil attentif du merle bleu et du pygargue à tête blanche nous pouvons observer les mammifères marins et de nombreuses espèces très différentes les unes des autres. Ce site privé se situe dans la baie de Port-au...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 3265
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 35534
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 29
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 29
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 29
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 5923

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy