POPULARITÉ
3583

La mésange à tête noire

Éditer
Dsc02313

La mésange à tête noire (Poecile atricapillus) est l’une des six espèces de mésanges présentes au Canada.

Elle vit dans les régions boisées, les parcs, les campagnes et les banlieues.
Sa calotte et sa gorge sont noires. Le dos est gris, la joue et le ventre sont blancs et ses flancs sont chamois et beiges. Ses ailes et sa queue sont couvertes de plumes noires bordées de blanc. Le bec noir est court et droit. Elle mesure entre 12 et 14 cm et pèse environ 11 grammes. Les deux sexes sont semblables. Son cri et son chant varient beaucoup selon son degré d’émotion ressentie à la découverte de nourriture ou bien lorsqu’un prédateur est repéré.

Elle est une habituée des mangeoires de jardin.
Elle se déplace de façon acrobatique et elle est aussi très curieuse. Elle n’hésite pas à venir manger dans des mains humaines lorsqu’on lui tend des graines de tournesol. Pendant l’hiver, les mésanges à tête noire recherchent et consomment des aliments à teneur élevée en graisse, comme les noix et les graines. Ces aliments sont importants pour qu’elle puisse conserver une quantité de graisse d’hiver constituant une réserve énergétique de secours. Elle se nourrit aussi de bourgeons, de baies et de larves. En été, elle se nourrit d’insectes, de chenilles et de petits fruits. Elle se fait aussi des réserves cachées ici et là sur son territoire.

La mésange à tête noire doit survivre à des hivers froids et rigoureux.
Elle entre en hypothermie les nuits froides de l’hiver pour conserver son énergie. Elle conserve aussi sa chaleur en gonflant ses plumes épaisses gardant l’air chaud contre son corps créant une couche isolante lors de grand froid. Elle se perche dans les conifères ou des buissons lui offrant un abri contre le vent et la neige.

La parade nuptiale a lieu en février et mars. La femelle pond de 6 à 8 œufs tachetés de rose très pâle dans un nid situé dans un nichoir ou bien dans une cavité qu’elle creuse dans le tronc d’un arbre mort ou du bois est mou. La femelle tapisse le nid avec de la matière végétale et de la fourrure d’animal. La couvaison de la femelle dure deux semaines.

Les jeunes doivent manger entre six et quatorze fois l’heure.
Les parents les nourrissent d’insectes et de chenilles jusqu’à ce que les petits prennent leur envol. À ce moment-là, les parents ont épuisé leurs réserves d’énergie en prenant soin d’eux. Ces jeunes au nid sont la proie de rongeurs comme les écureuils, les tamias, les martres, les belettes, les souris. L’adulte aussi est la proie des rapaces tel l’épervier brun, le faucon chasseur d’oiseau et la pie-grièche grise.

Plusieurs mésanges visitent et habitent mon oasis au Québec.
Je les nourris en saisons froides. Elles voltigent agilement entre les mangeoires, les arbustes et les arbres. Elles sont d’agréables et fidèles compagnes. Voyez-les dans cette courte vidéo que je viens de réaliser. Elles sont adorables.

Commentaires

1
2017-03-03 18:21:57 +0100

Merci pour ce passionnant commentaire et pour l'attention portée à ces exquis anges enchantant nos vies !

1

À propos de l'auteur

Artiste de la francophonie native du Québec.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 7264
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 24726
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 42
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 42
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 42
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 2903

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy