POPULARITÉ
611
M_buis_(2)

Le buis commun (Buxus sempervirens),
ou Buis toujours vert, dénommé aussi Bois béni.
BUXUS : terme latin qui vient du grec Puksos, nom du genre de cette plante.

Description

Les buis constituent un genre de plantes de la famille des Buxacées qui regroupe environ 90 espèces originaires de tous les continents (distribution intercontinentale à aire disjointe avec deux centres de diversification à Cuba et en Chine), présentes principalement dans les régions tropicales et subtropicales.

Deux espèces sont indigènes en Europe:

  • La première, le buis des Baléares (Buxus balearica), se trouverait encore à l'état sauvage en Andalousie, sur les îles Baléares et en Sardaigne.
  • L'autre espèce, très commune, le buis commun (Buxus sempervirens) se trouve dans toute l'Europe continentale et méditerranéenne. En France métropolitaine, c’est un arbuste de 1 à 5 m de haut avec cependant des individus qui peuvent atteiudre les 10 m de haut. Ilne perd pas ses feuilles en hiver.

Il est longévif (600 ans) et possède une croissance lente.
Son écorce est gris-beige. Ses feuilles opposées, petites (de 10 à 25 mm) sont coriaces.
Sa floraison a lieu en mars /avril. Lesfleurs petites et verdâtres sont groupées en petits bouquets sous les feuilles, elles ont un parfum discret et sont prisées des insectes pollinisateurs. L’espèce est dioïque, une fleur femelle est entourée de 5 à 6 fleurs mâles.
Le fruit est une capsule de 3 cm se terminant par des cornes. Le buis donne des graines noires et luisantes.

Ecologie

Espèce commune d’ombre ou de demi ombre vivant sur plutôt sols secs et fréquentant les garrigues, les fruticées, les bois clairs et les friches.
Le buis fait partie intégrante des peuplements forestiers, particulièrement présent en sous-étage et contribuant fortement à l’ambiance forestière, à la tenue des sols et abritant une importante biodiversité.
Le buis se développe en tout type de terrain mais il a une prédilection pour le calcaire. Sa croissance et sa morphologie seront différentes en fonction du milieu dans lequel on le retrouve:

  • Dans les endroits humides ou ombragés, sa feuille verte atteindra la plus grande surface et sera de couleur sombre, alors que son bois pourra atteindre plusieurs mètres de haut.
  • Dans les endroits plutôt secs et ensoleillés, la feuille sera plus claire, voire presque jaune, alors que son développement restera plus réduit. De fait, la croissance du buis semble favorisée par la fraicheur et l'humidité. L’aire de répartition du Buis commun est assez vaste, puisqu’on le retrouve à l'état sauvage en Europe du Sud, Asie de l'Ouest et Afrique du Nord.

Le buis et l’homme

Son bois et son écorce sont sudorifiques et fébrifuges. Les feuilles sont purgatives.
Son bois est excellent (jaune souvent veiné de brun), dur à densité élevée et à grain très fin prenant un beau poli est utilisé en marqueterie, tournerie, tablerie. On en fabrique des jeux (pièces d’échecs), des instruments de musique à vent et des baguettes de tambour, du matériel de dessin. Le bois de sa souche était utilisé pour fabriquer des tabatières.
C’est une plante ornementale qui a donné lieu à un art de la taille, l’art topiaire.
Dans le Morvan, une tradition paysanne consistait le soir de l'Épiphanie à lire l'avenir de personnes présentes en interprétant les tribulations d'une feuille de buis placée sur un poêle chaud, celle-ci se gonflant et tournoyant un certain temps avant d'éclater.
Un outil traditionnel du Sud Ouest, le pounchou, utilisé pour enlever la gangue de l'épi de maïs était sculpté dans du buis

Dans la religion catholique, le dimanche des Rameaux fête l’entrée triomphante de Jésus à Jérusalem, juste avant sa crucifixion. Ce jour-là, Jésus avait été accueilli par une foule brandissant des branches de palmier. Le palmier ne pouvant survivre aux hivers froids d’Europe du Nord, il fallait trouver une plante « exotique » amie, suffisamment résistante pour le remplacer lors des festivités du dimanche des Rameaux. Le buis fut alors cultivé dans le jardin des prêtres et des couvents. Après la messe du dimanche des Rameaux, les croyants recevaient des branches de buis bénites. De retour chez eux, ils plaçaient le rameau derrière le bénitier ou le crucifix, puis il restait toute l’année pour être remplacé l’année suivante. Le mercredi des Cendres, les fidèles le brûlaient et dessinaient avec ces cendres une croix sur le front pour marquer les quarante jours de carême.

Dans le calendrier républicain, « buis » était le nom attribué au 16e jour du mois de pluviôse.
Le buis est une espèce protégée dans tous les départements de l’ex-région Lorraine.

Le buis dans une Oasis Nature

En raison de sa croissance lente, le buis est vraiment le roi des arbustes persistants pour former des topiaires ou des haies compactes, plus ou moins grandes (possibilité de créations de mini bordures de quelques centimètres de hauteur), d'entretien facile, car ne réclamant que deux tailles assez légères par an.
Le buis se prête bien à la culture en pot.
L’arbuste se marcotte bien.

Plusieurs espèces et variétés sont disponibles chez les pépiniéristes comme

  • Buxus microphylla, un buis nain très rustique et attrayant par ses feuilles et rameaux très fins,
  • Buxus sempervirens ‘Culy Locks’, aux tiges tortueuses,
  • Elegantissima, à feuillage panaché de blanc, formant naturellement une boule,
  • Pyramidalis, facile à former en topiaire,
  • Suffruticosa, boule naine à croissance lente pour bordure basse, etc.

Commentaires

3
2017-05-03 14:22:58 +0200

En 2014:

3

3
2017-05-04 14:28:43 +0200

J'ai dans mon oasis de nombreux buis (récupérés il y a plus de trente ans en bordures de routes où ils auraient été passés à la tonte) que j'ai laissé pousser en forme libre, ce qui les protège un peu de la pyrale. N'empêche je suis obligée de traiter au baccillius plusieurs fois au printemps/été.
je confirme que leur odeur de miel et les dates de floraison en font un véritable restaurant à insectes.

3

2
2017-05-04 19:03:33 +0200

J'en ai acheté un récemment. Je ne le taillerai pas. (je ne taille rien). Toutes ces informations vont m'être utile.

2

3
2017-05-05 05:59:10 +0200

Bonjour,
Oui la taille est faite par les hommes pour des questions esthétiques, pour limiter la croissance (petits jardins, débordements gênants chez les voisins, favoriser floraison et fructification).
Naturellement certains arbres et arbustes font un élagage naturel = processus biologique naturel d'abandon des branches, ou parfois d'une partie du houppier (descente de cime), afin d'optimiser les ressources et dépenses d'énergie de l'arbre ou de l'arbuste.

Bonne journée.

3

1
2017-05-05 18:12:10 +0200

Merci de votre réponse. La taille est faite par les hommes? ça tombe bien, je suis une femme et j'aime voir une plante prendre son aise.
Mon rosier anglais me le rend bien. A condition de ne pas planter ce qui prendrait trop de volume pour l'espace que je peux offrir. Ou alors j'en fais cadeau.

1

2
2017-05-09 09:56:03 +0200

En plus de ceux déjà parus sur le site (cf mail de premier commentaire) j'ai ajouté un petit point sur la pyrale.
http://www.humanite-biodive...

2

Powered_by_tinkuy