POPULARITÉ
30

Le Loir gris – Glis glis ou Myoxus glis

Éditer
Loir_bethuzon_ovinet090629

Le Loir gris est présent en Europe jusqu’à la Volga, dans le Caucase et en Iran. Il vit en Corse et dans toute la France hormis en bordure de l’Atlantique, de l’Aquitaine à la Picardie. On le trouve jusqu’à 1500 m d’altitude voire 2000 m dans les Pyrénées, mais il reste plus commun en plaine qu’en montagne. 

Habitat de l’espèce

Cet animal fréquente les forêts feuillues de grands arbres porte-graines (surtout chênes et hêtres ou châtaigniers). Il recherche avant tout les forêts âgées, constituées de vieux arbres. Il peut aussi habiter les forêts de conifères ou mixtes ainsi que les jardins, parcs et vergers.

 

Description

 

Le Loir gris est le plus grand de la famille des Gliridés (qui comprend également le Muscardin et le Lérot), sa taille est légèrement inférieure à celle d’un écureuil (15 à 20 cm sans la queue) et il pèse de 100 à 250 grammes. Sa tête est volumineuse avec des yeux saillants entourés d’un cercle noir. Ses oreilles sont petites et arrondies. Sa fourrure est épaisse et soyeuse, grise sur le dos, blanche sur le ventre. Il possède une queue touffue. Il est très agile, grimpe et saute très bien.

 

Régime alimentaire

Le Loir gris ne possède pas de canine mais des incisives, des prémolaires et des molaires. Il se nourrit surtout de végétaux (feuilles, bourgeons, fruits, baies, glands, faînes, noisettes, champignons,…). Sa reproduction est même liée à la production des graines des arbres forestiers, le hêtre notamment. Cependant, le Loir gris peut aussi de temps en temps manger un insecte (surtout les papillons nocturnes), un œuf, voire oisillon.

 

Reproduction

 

Le Loir gris confectionne son nid dans un trou d’arbre ou sur une branche près du tronc, également dans un creux de rocher. Il peut aussi l’installer dans des constructions humaines : cavités murales, cabanes, chalets, greniers et autres dépendances. Enfin, il peut aussi occuper des nichoirs conçus pour les oiseaux. Le nid confectionné est globuleux, formé de feuilles, d’herbe et de mousse et tapissé à l’intérieur de matériaux plus doux : laine, poils, ou plumes.

La reproduction du Loir gris s’étale de juin à septembre avec souvent 2 portées par an (chaque portée comporte de 2 à 10 petits).

La gestation est courte (un mois). Les petits sont émancipés vers deux mois. C’est donc une espèce à fort pouvoir de reproduction mais aussi fortement prédatée (chouettes, hiboux, martre, fouine, chats sauvage et domestique).

 

 

Le Loir gris et les humains

 

L’expression dormir comme un loir est très appropriée. En effet, dès l’automne après avoir constitué une réserve de graisse, l’animal se groupe avec d’autres congénères, amasse de la nourriture, et dort de six à sept mois (d’octobre à avril) ! Il hiberne ainsi dans un terrier, dans un arbre creux ou dans une grotte. Bien entendu, l’animal se réveille de temps en temps pour manger. Son nom allemand est d’ailleurs Siebenschläfer.

Les Romains élevaient les loirs pour les engraisser et les manger.

L’espèce, comme tous les Gliridés, est inscrite à l’annexe III de la Convention de Berne qui signifie que toute exploitation est réglementée de manière à maintenir l'existence des populations hors de danger. Néanmoins, en France, le loir n’est pas une espèce protégée par la règlementation. Elle n’est pas non plus comptée parmi les espèces menacées au sein la liste rouge nationale des mammifères de France élaborée selon les critères de l’UICN.

 

Le Loir gris dans une Oasis Nature 

 

Pour qu’un loir s’installe dans votre Oasis, celui-ci doit préférentiellement comporter une partie boisée d’âge avancé ou a minima quelques grands et vieux arbres pouvant être creux.  Si vous possédez du bâti peu utilisé sur votre terrain (vieille grange, dépendance, …)  le loir pourrait aussi y élire domicile. La présence d’arbres à graines et de fruitiers (vergers) pourra être bénéfique pour son alimentation. Si le loir ne se reproduit pas sur votre Oasis, il pourra ainsi au moins venir s’y nourrir et le fréquenter.

 

Le loir possède comme toutes les espèces une place dans l’écosystème. En l’occurrence, il constitue la source de nourriture de bon nombre d’autres animaux (rapaces, mustélidés, chat forestier, …). Pour cette raison, si vous avez la chance d’héberger un loir sur votre Oasis, le protéger serait une bonne action pour l’ensemble de sa biodiversité. Par ailleurs, le loir produit de petits cris aigus et flûtés agréables à entendre à la nuit tombée (le Loir est un animal strictement nocturne).

 

Il est vrai que dans le même temps, le loir peut s’avérer être un animal bruyant si celui-ci s’est installé dans votre habitation. Il émet en effet un ronflement caractéristique ressemblant à un bourdonnement de frelon. Si réellement vous souhaitez dissuader l’animal de rester à cet endroit, surtout n’utilisez pas de poisons qui ont un effet néfaste sur l’ensemble de la microfaune et en répercutions sur toute la chaîne alimentaire (rapaces, …).

 

Le plus efficace et le plus respectueux est de piéger l’individu avec un piège de type ratière à double entrée qui ne tue pas l’animal.. Pour  attirer l’animal, mettre hors et dans ratière des graines et des morceaux de pommes. Il est nécessaire de mettre de la paille et des feuilles au fond de la ratière pour diminuer le stress de la capture. Il est conseillé de ne pas attraper l’animal à la main, car celui-ci peut mordre très fort. Ne pas l’attraper et le relâcher en fin d’automne et en hiver car cette saison est une période de repos pour cette espèce qui ne trouvera pas de nourriture pour subsister. Ne le capturer qu’à une période favorable pour son relâcher (hors gel, quand les bourgeons apparaissent, fin mars ou début avril).

 

Rendez-lui la liberté dans un bois, près d’arbres, d’un tas de bois ou d’un mur, sur son terrain ou ailleurs avec l’accord du propriétaire.

 

 

Commentaires

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 768696
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 344406
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131748
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 213845
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41455
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 285853

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy