POPULARITÉ
1041

Le noyer et les berces de Malicorne ...

Éditer
Img_noyer__8501

Hubert Reeves prépare un livre sur les plantes sauvages de l'Oasis Nature de Malicorne et des environs

Extrait

Voici une expérience que j’ai pu faire dans mon coin de Bourgogne qui est, bien sûr, une Oasis-Nature.
Il se trouve que les noyers ont traditionnellement une fâcheuse réputation d’intolérance. « Ne vous endormez pas dans leur ombre, dit-on, cela pourrait vous être fatal ! ». On dit aussi que le noyer élimine systématiquement les plantes qui tentent de s’établir sous ses frondaisons.

Un noyer a été planté dans notre prairie à Malicorne par mon fils Nicolas, il y a plus de vingt ans. Il est magnifique et porte chaque année une abondante moisson de noix. C’était l’occasion de vérifier ces assertions maléfiques. J’ai résolu de m’infiltrer sous sa ramure épaisse pour y voir de plus près.

Effectivement, un grand cercle sombre au sol entoure son tronc. La végétation sauvage y est pratiquement absente. Mais pas totalement… Il y a là une plante à larges feuilles, la grande berce aux fières ombelles. Défiant le dicton, elle y prolifère, peut-être même plus qu’ailleurs.

Intrigué, j’ai pu en savoir plus grâce au fidèle Wikipédia. J’ai appris que le noyer produit et disperse par ses racines – et même dans l’air par ses feuilles – une substance nommée juglone qui se répand jusqu'à une dizaines de mètres.

Il n’est donc pas juste de dire que rien ne pousse sous les noyers. L’effet est sélectif. Nombreuses sont les plantes qui sont sensibles à la juglone ; on parle en particulier des tomates. Mieux vaut éviter d’installer un potager à proximité d'un noyer si on désire cultiver des tomates. Mais j’ai appris, grâce au jardin de Malicorne, que les grandes berces sont insensibles à sa présence.

Quel plaisir de découvrir par soi-même des éléments nouveaux de la nature, même s’ils semblent de minime importance !

Commentaires

1
2016-04-26 18:15:45 +0200

Un joli poème d'Apollinaire ("Signe") évoque cet arbre magnifique et son ombre fatale :

"Je suis soumis au Chef du Signe de l’Automne
Partant j’aime les fruits je déteste les fleurs
Je regrette chacun des baisers que je donne
Tel un noyer gaulé dit au vent ses douleurs

Mon Automne éternelle ô ma saison mentale
Les mains des amantes d’antan jonchent ton sol
Une épouse me suit c’est mon ombre fatale
Les colombes ce soir prennent leur dernier vol"

1

0
2016-04-26 23:44:54 +0200

Oui, le noyer est un bel arbre, mais j'ai souvent entendu dire, par des anciens, dans l'Yonne, qu'il ne fallait pas se mettre à l'ombre d'un noyer!

0

1
2019-07-08 16:26:34 +0200

Une noix ...
https://www.youtube.com/wat...

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 762954
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 338517
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131218
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 210748
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41209
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 281873

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy