POPULARITÉ
1819

Le temps des sucres à mon Oasis, au Québec

Éditer
Publié dans
le 02.04.16
Dsc00426

J’ai de grands érables à sucre à mon Oasis.
Je les aime tant !
Dès les premières chaleurs du printemps, je me fais surprendre par les seaux soudainement apparus aux troncs.
Chaque printemps mon voisin Jean-Claude vient les entailler. Il fait quotidiennement la récolte de cette eau d’érable. Manuellement seau par seau, il la verse dans de grands réservoirs qu’il amène ensuite à la petite cabane à sucre qu’il a construite près de sa maison. Il la fait bouillir dans un système de bacs-bouilloires et produit une bonne quantité de sirop. Il m’apporte de temps en temps une bouteille de ce précieux sirop que je déguste avec joie et une certaine fierté puisque mes érables y ont contribué.

Ce phénomène de la nature est provoqué au printemps par l'alternance de nuits froides et de journées où le soleil fait grimper la température au- dessus de zéro, favorisant ainsi la coulée de l'eau d'érable. On nomme cette période la «saison des sucres».

  • La récolte de l'eau d'érable est nommée l'acériculture.

Sous l'effet de la chaleur, l'eau qui se trouve dans le tronc et les racines de l'érable prend de l'expansion et provoque ainsi une pression à l'intérieur de l'arbre. Une fois entaillé, l'érable produit une sève sucrée qui vient du fait qu'il transforme en sucre l'amidon constitué lors de sa croissance. Le chalumeau installé sur les érables était anciennement fabriqué en bois de cèdre. On l’appelle « goudrelle » ou « goutterelle ». De nos jours, il est en aluminium. Ce chalumeau a un crochet sur lequel on suspend un seau également en aluminium.

Trois espèces d’érables sont principalement utilisées pour la production du sirop d’érable : L’érable noir (Acer nigrum), l’érable à sucre (Acer saccharum) et l’érable rouge (Acer rubrum).

  • Il faut 40 litres d'eau d'érable pour obtenir un litre de sirop d'érable.

En bouillant, l'eau d'érable se condense peu à peu et devient du sirop, de la tire, du sucre mou et enfin du sucre dur, alors que la saveur «d'érable» se développe par des réactions chimiques entre sucs et acides aminés sous l'effet de la chaleur. La supervision et le savoir faire de l’acériculteur sont donc importants.

Le sirop d'érable est classé par teinte : d'extra clair à foncé. Plus le sirop est clair, meilleure est la classe, mais moins le goût est prononcé. Le sirop le plus fin est produit en mi-saison. Certains préfèrent des sirops plus foncés et colorés car ils ont un goût plus prononcé.
On fabrique du sirop d’érable ainsi que du réduit, de la tire ou du sucre d’érable, que l’on appelle le «sucre du pays». La méthode de production du sirop d'érable était déjà connue et maîtrisée par les populations autochtones du Canada lors de l'arrivée des Européens. Aujourd’hui le sirop d’érable est produit dans les érablières des forêts du nord-est de l’Amérique du Nord principalement au Québec, en Ontario, dans les provinces maritimes du Canada et en Nouvelle Angleterre. Le Québec fournit les 2/3 de la production mondiale de sirop d'érable.

  • Les traditions anciennes sont toujours de mise.

Le repas à la cabane à sucre fait partie des événements coutumiers encore fort populaires dès l’arrivée du printemps au Québec. Un repas traditionnel servi dans ces cabanes peut se composer par exemple d'une omelette, de jambon, de pommes de terre, de fèves au lard, d’oreille de crisse (grillade de porc) et le tout arrosé de sirop d’érable. Suivent la tarte au sucre ou tarte au sirop d’érable et la fameuse tire sur la neige qui fait le régal de chacun.

Sur la photo jointe à ma publication vous voyez une de mes érables et ses seaux. Je vous offre également une vidéo que j'ai produite l'an dernier présentant mon voisin (et cousin lointain) Jean-Claude Cadieux cueillant l'eau de mes érables. Nous le verrons aussi à l'intérieur de sa cabane produire son sirop tout comme le faisait son père jadis propriétaire de la Sucrerie Cadieux de Rigaud.

Bon printemps à tous. N'oubliez pas de vous sucrer le bec !

Commentaires

3
2016-04-02 05:53:48 +0200

Merci pour cet excellent résumé de nos traditions reliées à l'érable.
J'ai aussi des érables à sucre dans mon Oasis mais je n'ai pas le temps ni l'outillage pour les entailler. Je me contente d'admirer leurs belles couleurs à l'automne.
Bon printemps.

3

2
2016-04-02 09:45:19 +0200

Hubert Reeves a, une fois, rapporté des bonbons au sirop d'érable ...

2

2
2016-04-02 13:11:10 +0200

Oui Nelly, c'est un vrai délice ! Si vous avez la chance de vous procurer de l'eau ou du sirop d'érable voici un site vous présentant des recettes à partir des produits de l'érable. Parce qu'ici au pays, on aime l'érable ! http://jaimelerable.ca/

2

2
2016-04-02 13:38:59 +0200

Ici une vidéo présentant sa production et son histoire. http://jaimelerable.ca/vide...

2

2
2016-04-02 15:54:14 +0200

Il y a des précautions à prendre pour entailler l'érable.
http://www.centreacer.qc.ca...

2

À propos de l'auteur

Artiste de la francophonie native du Québec.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 7264
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 24823
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 42
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 42
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 42
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 3906

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy