POPULARITÉ
3298

Réserve de bois pour la biodiversité

Éditer
Publié dans
le 14.11.14
R%c3%a9serve_bois

Nous avons dû couper un alignement de thuyas qui prenait trop de lumière et trop d'espace.
Ils seront remplacés par une haie champêtre bien plus propice à la biodiversité.

Que faire du bois lorsque l'on sait que le bois des conifères est plutôt impropre à l'utilisation en cheminée et difficilement exploitable en broyat destiné au potager et plates- bandes fleuries ?
Nous avons créé de nouvelles allées de promenades recouvertes de ce broyat et créé une "réserve" de bois pour la biodiversité qui est, en même temps, structurante et décorative pour le jardin.

D'ores et déjà, les papillons viennent s'y chauffer au soleil et les troglodytes- toujours curieux explorent ce nouveau terrain de jeu.
Nul doute que les hérissons y trouveront un abri pour cet hiver car nous leur avons aménagé des espaces, que les belettes y trouveront refuge et que les osmies et autres abeilles sauvages viendront coloniser les trous que nous avons percés dans les bûches.

Bien des découvertes seront à faire et nous ne manquerons pas, dés ce printemps, de vous rapporter comment vit ce nouvel espace destiné à le Biodiversité !

Commentaires

7
2014-11-14 17:29:49 +0100

Le bois est une énergie renouvelable. ..
.
Ah le charme des cheminées ouvertes et des feux de bois !
Il est vrai qu'il est préférable d'y brûler des feuillus.
Mais cette combustion du bois dégage beaucoup de particules fines toxiques. Et l'interdiction des cheminées ouvertes plane (l'interdiction sera effective au 1er janvier 2015 en Ile de France); seuls les foyers fermés permettent de géer la combustion pourne pas polluer l'air extérieur.
Je me suis résolue à équiper le foyer d’un "insert chauffant" qui permet à la fois de régler la quantité d'air entrant et de récupérer une partie de la chaleur. Mais il paraît qu'il y a mieux, à savoir des poêles à bûches équipés du système dit "de double combustion" qui permettent de brûler des résineux (et a fortiori des feuillus) avec une bonne conscience.
La combustion du bois s'y déroule en 3 phases:
1. séchage du bois contenant, même sec, une certaine humidité résiduelle
2. combustion et donc gazéification
3. post combustion, combustion des gaz issu de la gazéification/
.
Je préférais le feu libre dans la cheminée ouverte… et le dernier d'un hiver finissant fut définirivement le dernier.

"Ô dernier feu de l’année ! Le dernier, le plus beau ! Ta pivoine rose, échevelée, emplit l’âtre d’une gerbe incessamment refleurie. Inclinons-nous vers lui, tendons-lui nos mains que sa lueur traverse et ensanglante… Il n’y a pas, dans notre jardin, une fleur plus belle que lui, un arbre plus compliqué, une herbe plus mobile, une liane aussi traîtresse, aussi impérieuse ! " Colette

7

2
2014-11-14 22:35:23 +0100

Pour ajouter aux effets de la combustion du bois, voir http://www.humanite-biodive...

2

2
2014-11-15 10:02:06 +0100

INFORMATION
Les thuyas subissent l'attaque du Bupestre du thuya (Ovalisia festiva), un coléoptère qui provoque un brunissement de branches et condamne les arbres.

2

2
2014-11-15 10:15:14 +0100

Bah! on ne peut pas dire sérieusement que les inserts ne polluent pas, je suis entouré de trois maisons équipées, c'est l'enfer à certaines heures!
Le fait d'interdire les cheminées à feu ouvert (qui polluent deux fois plus, mais fonctionnent dix fois moins de temps dans la journée !) est un non sens qui cache la forêt des autres procédés, des endroits inadaptés à un bon tirage à des installations bizarres et à des hauteurs de maisons trop faibles.
Vous avez raison, Nelly, le seul moyen est la double ou triple combustion qui assure des rejets relativement propres (hormis, bien sûr les gaz dangereux et les risques de fuites de Co2 avec les procédés "bricolés").

2

2
2014-11-15 10:59:21 +0100

Dans tous les cas, pour la combustion, utiliser du bois bien sec !

2

5
2014-11-15 19:08:21 +0100

C'est vrai, les personnes qui ont fait ce tas de bois peuvent le faire brûler ! Dans la nature, il y a bien des incendies de temps en temps…
Mais, la nature préfère des solutions lentes : tout ce carbone, tous ces hydrates de carbone contenus dans le bois, dans les écorces, vont être stockés durablement et vont servir d'alimentation à une foule de petits êtres vivants.
Les morceaux de bois, au pied du tas, directement au contact de la terre, vont commencer à se décomposer par des champignons. Ces champignons vont à leur tour nourrir tes petits collemboles, des petits acariens. Ces animalcules vont à leur tour nourrir d'autres insectes : des carabes, des mille-pattes, des staphylins… Toute cette petite faune est à la base d'un écosystème diversifié et varié.
Alors, avant de faire brûler ce bois, laissons le un petit peu en paix, afin qu'il serve de refuge, d'abri, de nourriture à toute cette faune que nous préservons. Un tas de bois est une niche écologique merveilleuse.
Dans mon Oasis, au printemps, le pic épeiche vient régulièrement visiter le tas de bois. Et j'avoue que très souvent, c'est lui qui me réveille au petit matin en tapant vigoureusement de son bec les bûches emplies des larves dont il se délecte.
La Vie est belle !

5

2
2014-11-17 22:26:24 +0100

Petite suggestion: Si votre bois est malade ou si vous ne savez quoi en faire, nous pouvons le pyrolyser. Bruler le bois n'est pas une solution écologique. La pyrolyse permet de transformer les résidus de biomasse en huile pyrolytique qui remplace l'huile à chauffage ou l'huile lourde industrielle. Beaucoup plus efficace que les granules car cela permet d'utiliser tous les résidus en plus de diminuer le transport des solides

2

À propos de l'auteur

Passionné de Nature depuis toujours, j'ai intégré HUMANITE et BIODIVERSITE au sein du Conseil d'Administration afin de pouvoir concrétement agir au quotidien en axant mes priorités sur le "vécu terrain" et notamment le développement des OASIS NATURE

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 8435
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 62521
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 21234
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 170
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 154
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 19897

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy