POPULARITÉ
1921

Une Oasis à l'honneur

Éditer
Publié dans
le 03.09.16
Rapport-%c3%a9tude-2011-2015-bec-hellouin_30112015-1

La luxuriante Ferme du Bec Hellouin, dans l’Eure, affiche le panneau Oasis Nature sur son portail.

Elle fait parler d'elle sur ce site:

  • En 2014, avec un livre
  • En 2015, avec une vidéo
  • Et en 2016, avec une étude scientifique concernant sa viabilité économique.

Produire à la main une profusion de légumes et de fruits sur une terre ingrate ... Voilà qui donne espoir pour la mise en culture de sols dégradés ou désertifiés de par le monde ! C’est le pari de la Ferme Biologique du Bec Hellouin.

Elle développe depuis 2007 un modèle de maraîchage original, associant une organisation de l'espace inspirée de la permaculture et des techniques du maraîchage biointensif. Très peu mécanisé, sur une très petite surface cultivée, positionné sur des circuits courts, ce modèle suscite un très fort intérêt.

Mais est-il économiquement viable" ?
C'est à cette question que l'étude, conduite par la ferme, l'institut "Sylva" et l'unité de recherche" SADAPT" (INRA-AgroParisTech) entendait répondre.
La particularité de cette étude est d’être conduite sur une ferme où des techniques, des outils, des modes de commercialisation nouveaux sont essayés en permanence, loin donc des "exploitations en routine" qui servent généralement de support à la production de références technico-économiques.

Les résultats (lien sous la vidéo) de l’étude menée à la Ferme du Bec Hellouin vont alimenter des modèles de fonctionnement de microfermes, élargissant ainsi le champ de réflexion. Ce modèle économique apparait réaliste pour les porteurs de projets sans assise foncière et à faible capacité d’investissement. Ce type de structure se développe à grande vitesse et la demande de références est énorme.

"Un second programme de recherches s’attachera entre autres à évaluer la séquestration de carbone (et donc la contribution apportée à la lutte contre le réchauffement climatique), et l’impact sur la biodiversité de ce type d’agriculture – deux enjeux essentiels pour notre devenir commun." annonce, Charles HERVÊ-GRUYER pour l'équipe de la Ferme.

NOTE: Un problème lié à Facebook fait que le score a été amputé de plusieurs milliers de points

Commentaires

1
2016-09-03 12:56:24 +0200

Dans le communiqué de l'INRA, un passage important:

"... il ne faut pas oublier que les 1000 m2 étudiés s’insèrent dans un environnement influent : 20 ha en tout, dont des arbres et des haies qui hébergent des auxiliaires de culture et séquestrent du carbone dans les sols, des pâtures, un ruisseau et des mares qui contribuent à créer un microclimat favorable… "
Une vraie Oasis !

1

2
2016-09-03 17:38:11 +0200

Les résultats obtenus par les fondateurs de la Ferme du Bec Hellouin sont extraordinaires à plusieurs titres : le rendement très important au m2, l'aggradation des sols (la fertilité augmente année après année), la faible dépendance vis-à-vis des intrants (pétrole, engrais chimiques dont les réserves ne sont pas infinies) et vis-à-vis des investissements en machines agricoles.
La reconnaissance par l'INRA (grâce au travail de François Léger) crédibilise la permaculture souvent considérée comme une alternative peu sérieuse au maraichage conventionnel, mais dans un contexte de réchauffement climatique, de pic de pétrole et de pic du phosphore à venir, il va devenir véritablement intéressant de produire nos fruits et légumes en s'appuyant pleinement sur la nature.
C'est un changement complet de paradigme parce que chaque site de production doit être pensé de façon spécifique (on parle de "design" en permaculture), parce que les semences doivent être adaptées à chaque terroir (et reproductibles), parce qu'il faut beaucoup d'expérimentation locale.
Il ne faut pas sous-estimer l'ampleur de la tâche. Cette nouvelle façon de fonctionner demande de nombreuses connaissances, un mode de fonctionnement décentralisé et en réseau, une approche holistique plutôt que segmentée, hétérogène plutôt qu'homogène. Elle se heurte aussi à de nombreux intérêts.
Mais il est rassurant de savoir qu'une autre voie est possible pour faire face aux défis de ce siècle.
Nous pouvons tous y contribuer, notamment en multipliant les Oasis Nature, en développant la biodiversité là où nous vivons.

2

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 762967
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 338822
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131218
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 210837
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41209
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 281886

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy