POPULARITÉ
15

Blaireaux massacrés : notre lettre ouverte à la Ministre Elisabeth Borne

Éditer
Marc_leclercq_-_flickr

Blaireaux massacrés, Madame BORNE, que fait votre ministère ? Quels moyens faut-il employer pour faire entendre notre voix ?

22 députés vous ont interpellée en demandant que cesse la pratique de la vénerie sous terre qui fait honte à notre pays, l'un des derniers en Europe à l'autoriser. 62 parlementaires demandent la fin des pratiques archaïques des chasses dites "traditionnelles". Des dizaines de milliers de nos concitoyens signent des pétitions, atterrés par des vidéos révélatrices d'une cruauté et d'une sauvagerie insupportables.

Dans le Pas-de-Calais, malgré une consultation publique au résultat sans appel (95% contre l'extension des périodes de chasse du blaireau par déterrage), le préfet décide de valider ce projet d'arrêté voulu par 5% des signataires. D'autres préfets suivent, faisant fi des consultations...

Les réponses faites par la Préfecture ne sont en aucun cas satisfaisantes car elles se contentent d'affirmer sans prouver : Quelles sont ces enquêtes ? Par qui ont-elles été menées ? Sous quel protocole ? Y-a-t-il eu des publications ? Si oui, lesquelles ?...

En fait, on comprend bien que ce dossier à charge ne repose sur quasiment aucune étude mais sur des chiffres fournis (par qui ?) sans validation reconnue.

S'il fallait une confirmation supplémentaire de ce parti pris, il suffit de constater que la préfecture répond que :

  • « le bien-être animal est un engagement pris par les veneurs » et... de visionner les vidéos d'un déterrage !
  • « les blaireautins sont sevrés dès le 15 mai » en oubliant de dire qu'ils vivent toujours dans la blaireautière encore dépendants de leur mère.

Madame la Ministre, à quoi servent les consultations ?

Que signifient ces consultations publiques sinon un passage obligé pour le préfet qui n'a cure des résultats (à l'exception de quelques-uns, il y en a !), mais se soucie de satisfaire les demandes du monde cynégétique, tout au moins une partie, car bien des chasseurs ne cautionnent pas cette barbarie. Cette pratique cessera soit parce que les blaireaux disparaitront, soit parce que nous l'aurons décidé, en sachant pertinemment que cette décision va dans le sens de l'évolution de notre Société. Les pratiquants de la vénerie sous terre appartiennent déjà au passé et l'avenir, entre les mains des jeunes générations, est autrement plus bienveillant envers le monde animal.

La France a pris des engagements pour enrayer l'effondrement de la Biodiversité,
La France accueille le Congrès Mondial de l'UICN à Marseille ,
La France se veut exemplaire,
Qu'elle soit cohérente en interdisant, sur son territoire, la vénerie sous terre.

Commentaires

1
2020-06-11 10:02:48 +0200

Merci de cette publication. Dans ce dossier il y a un poids écrasant de ce qu’on appelle les « traditions » : on a toujours fait cela, les chasseurs de blaireaux sont fiers de ce qu’ils font, ils « débarrassent » les campagnes des « nuisibles  » , bref, un acte « salutaire »... La notion d’animal nuisible était apprise à l’école primaire. Et on dresse l’image des « bobos » qui n’y connaissent rien à la vie de la campagne (ce qui n’est pas faux !!) en opposition à celle des exploitants agricoles qui « savent », ou du moins estiment savoir. Mais nous ne sommes plus au XIXème ou même XXème siècle. La nature est le bien de tous et y avoir toujours vécu ne donne pas de droits supplémentaires mais au contraire des responsabilités par rapport à l’ensemble de la population, de l’humanité.

1

1
2020-06-11 18:16:42 +0200

Préserver l'équilibre de notre environnement, faune et flore, revient à respecter la Vie. L

1

2
2020-06-11 18:25:24 +0200

La vie humaine, animale , végétale ne peut être que dans un environnement propice pour créer la vie.
Les pratiques radicales envers la nature sont à exclure.
La modération est incontournable au niveau de la chasse.
Le vrai gibier a complètement disparu de certaines forêt ou massifs, je pense à l'Estérel.
Le fusil est l'arme de la faiblesse, l'éradication de certaines espèces une mesure irréfléchie , extrême, alors que la réintroduction de certains prédateurs, Lynx etc ... l'arrêt de la cha

2

2
2020-06-11 18:30:44 +0200

suite....l'arrêt de la chasse pendant dix ans permettrait de recréer l'équilibre naturellement dans les endroits ou le gibier a disparu.
Tuer pour le plaisir et non par besoin de se nourrir ou considérer les chasseurs comme des prédateurs pour régulariser les espèces envahissantes est une aberration.

2

2
2020-06-11 21:55:39 +0200

Ces consultations publiques, je pense en effet qu'elles sont fantoches : "un passage obligé pour le préfet qui n'a cure des résultats". Les gens continueront de tuer des blaireaux et autres animaux jugés nuisibles car pour certains tuer est un sport qui procure de la jouissance et ils sont persuadés d'avoir raison... Peut-être faudrait-il se demander pourquoi ont-ils besoin de cela sans forcément les blâmer, ils sont humains avec leurs faiblesses comme tout le monde... Les politiques, de leur côté, veulent la paix sociale et être réélus donc, ils sont conciliants et complices... Contexte difficile.

2

3
2020-06-11 21:58:49 +0200

Et pour qu'il y ait du gibier naturel, il faut des haies, des espaces boisés, des zones sans pesticide... sans construction, sans zone industrielle... des zones de vie. Mais la course à la rentabilité du moindre m² pousse à empiéter sur la nature dans cette course au profit qui cessera avec la fin de l'humanité telle que nous la connaissons.

3

1
2020-06-11 23:27:23 +0200

Merci pour cette info ! Elle devrai être diffusée en masse ! Je partage sur mes réseaux

1

1
2020-06-14 23:29:03 +0200

Bonne action que cette publication et il faut continuer à lutter contre cette barbarie. Ils massacrent le sauvage sous prétexte qu'il est porteur de bactérie pouvant contaminer les animaux domestiques .... cela me rappelle quelque chose de très actuel.....et si on arrêtait d'empiéter sur le sauvage, nous les humains domestiques on sauverait du même coup notre espèce .....Ben oui à vouloir éliminer le sauvage pour se protéger c'est l'inverse qui se produit ....

1

2
2020-06-15 17:16:39 +0200

comment se peut il que 10% de la population continue de dicter sa ''Loi'' de massacre au reste du peuple Français ???

2

2
2020-06-18 17:45:51 +0200

A la tête de nos exécutifs, qu'ils soient locaux ou nationaux, et sauf exception, on a affaire à des "pétochards", qui vont dans le sens de ceux qui vocifèrent le plus, voire qui menacent... C'est vrai dans l'écologie comme dans d'autres domaines. Les chasseurs sont organisés, en groupe, avec des armes, ils impressionnent! C'est une question de rapport de force! Car le clivage entre eux et nous, pour les pires d'entre eux, je ne veux pas généraliser trop, est irréversible et irrémédiable. Leur faire entendre raison, encore une fois pour les plus ayatollahs d'entre eux, est une illusion...

2

2
2020-06-18 20:01:55 +0200

Oui, mais on peut décrédibiliser leur action ...Si l’action de chasser les blaireaux devient non un acte marqueur social de virilité et de pouvoir mais un acte amenant une forme d’indignité et provoquant la répulsion, ils n’auront plus envie de le faire.

2

0
2020-06-19 00:41:50 +0200

Il faudrait que les chasseurs déposent tout naturellement leurs armes et qu’ensuite ils se posent les bonnes questions pour sauvegarder les 4% d’animaux sauvages qui nous restent en France....

0

1
2020-06-19 11:54:55 +0200

C'est ça la "tradition" ?Alors à bas la tradition (du passé faisons table rase!!!!!!!)

1

1
2020-06-19 18:16:17 +0200

j'ai l'impression que les politiques ont abandonné le fait de se soucier de la nature...

1

0
2020-06-21 22:13:13 +0200

et pourtant...Le respect de la vie est une qualité essentielle pour un vrai dirigeant

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. . Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. . Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’éro...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 785131
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 364090
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 154386
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 220790
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41600
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 291645

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy