POPULARITÉ
3380

La loi est votée, elle doit être le signal d'une ambition biodiversité pour le Gouvernement

Éditer
Publié dans
le 27.01.16
Edelweiss_joubarbe_roland_clerc_164

La loi biodiversité a été adoptée, en 1ère lecture au Sénat hier mardi. A une large majorité, 263 votes pour, 32 contre.

Retrouvez le détail des votes par groupes politiques et par sénateur:
http://www.senat.fr/scrutin-public/2015/scr2015-131.html

Il faut maintenant que la loi soit vite inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale pour la seconde lecture, et il faudra que le gouvernement et les députés s’engagent pour améliorer ce qui doit encore l’être.
Voir notre bilan:
http://www.humanite-biodiversite.fr/document/loi-biodiversite-au-senat-il-faudra-aller-plus-loin-lors-du-passage-a-l-assemblee

Mais si cette loi est une loi importante elle ne peut être la seule réponse du gouvernement aux enjeux de biodiversité, ces enjeux, multiples, nécessitent des réponses multiples.

Il faut profiter de la dynamique qu’instaure la loi pour:

  • Que la mission annoncée par la Ministre sur le financement des politiques de biodiversité fasse des propositions qui soient le socle qui permettent d’abonder le budget de l’agence française de la biodiversité au delà de la somme des établissements publics qu’on y agrège. La loi de finance de 2017 sera le test.
  • La communication biodiversité en Conseil des Ministres de la semaine dernière annonçait une relance de la stratégie national biodiversité, nous la demandions et nous nous en félicitons donc, mais au delà de l’annonce nous attendons les actes. Soutien au dispositif d’engagements des acteurs mais aussi et surtout un plan de relance des engagements interministériels pour atteindre les objectifs de la stratégie.
  • Les territoires à énergie positive peuvent maintenant financer des mesures favorables à la biodiversité, là aussi une demande que nous portions, il reste à ce que cela se traduise dans les territoires, le Ministère doit mobiliser les DREAL à cet effet notamment pour les Atlas de Biodiversité Communale.
  • Sortir de l’impasse dans laquelle se trouve la « politique loup », il faut saisir le Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité pour qu’il donne un éclairage « au-dessus de la mêlée » sur la place du loup en France, et il faut relancer le dialogue des parties prenantes avec un objectif politique affiché : l’élaboration de solutions (on sait qu’il en existe) partagées pour assurer la coexistence entre le loup et les troupeaux sur le court, moyen et long terme.

Enfin nous serons plus que vigilants sur le contenu des ordonnances annoncées sur la démocratisation du dialogue environnemental, sur la refonte du décret qui concerne l’évaluation environnementale et il y a urgence à sortir le décret installant l’autorité environnementale indépendante en région pour les plans, projets et programme.

La loi se veut ambitieuse, une ambition politique pour la biodiversité doit aussi se traduire « à côté » de la loi.

© Roland Clerc

Commentaires

1
2016-01-28 10:08:25 +0100

"Ma" sénatrice a voté contre et je n'en suis hélas pas surprise : elle fait partie de ces gens de pouvoir atteints de cécité, qui refusent de comprendre que l'humanité fait partie de la biodiversité.

1

1
2016-01-28 13:00:16 +0100

L'important est que, quoique imparfaite, la loi s'annonce être en progrès sur celle de 1976. "Votre" sénatrice fait partie de la minorité des 32 contre.
Retenons les 263 voix pour !

Le Sénat a également adopté, en première lecture, la proposition de loi organique, adoptée par l'Assemblée nationale, relative à la nomination à la présidence du conseil d'administration de l'Agence française pour la biodiversité.
OUI, ÇA AVANCE.

1

1
2016-01-29 22:16:57 +0100

L'important est au-delà de la loi, mais sans la loi les chances de passer à l'action sont inexistantes au niveau national. Il faut aussi que la loi n'empêche pas d'aller au-delà de la loi, pour le meilleur.
Il faut que cette loi soit adoptée et qu'elle soit un tremplin qui permette de la dépasser pour l'intérêt de la biodiversité, et non pas un enclos dans laquelle tous les acteurs seraient plus ou moins "cantonnés" pour des raisons de contradictions avec telle ou telle autre législation ou tel ou tel intérêt.

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. . Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. . Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’éro...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 783497
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 347770
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 137411
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 218366
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41476
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 290615

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy