POPULARITÉ
9877

Retour des néonicotinoïdes pourtant interdits depuis 2018

Éditer
Publié dans
le 07.10.20
Betterave

Mardi 6 octobre, l'Assemblée nationale a voté en faveur de la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes, ces insecticides tueurs d’abeilles, afin de sauver la filière de la betterave sucrière. Humanité et Biodiversité avait pourtant participé à la réunion du CNTE pour y exprimer son opposition au projet de loi et son soutien aux trois ONG environnementales ayant boycotté la séance.

Alors que l'avis de l'ANSES du 7 janvier 2016 confirmait que "ces substances présentent un danger important pour les espèces non-cibles", le texte de loi ré-autorisant le retour des insecticides tueurs d’abeilles vient d’être adopté avec 313 voix pour et 158 contre. Malgré les alertes des scientifiques et associations environnementales, les député.e.s restent dans le déni du déclin de la biodiversité.

Une décision inacceptable 4 ans après l'adoption de la loi de 2016 sur la reconquête de la biodiversité ayant interdit la mise sur le marché de ces produits pour une durée de 3 ans à compter de 2018, et ce, alors que tous les indicateurs traduisant l'érosion de la biodiversité sont au rouge !

Afin de lutter contre la "jaunisse" de la betterave qui affecte les rendements, le texte prévoit une dérogation pour l’utilisation de ces insecticides tueurs d’abeilles jusqu’en 2023. Il valide également la création d’un conseil de surveillance et entérine l’interdiction d’implanter des cultures appréciées des abeilles sur des parcelles où ont été utilisés des néonicotinoïdes, afin de ne pas les exposer.

Aucune contre-expertise indépendante de l'étude d'impact présentée au CNTE début septembre attestant que les producteurs de betteraves n'ont pas de solution alternative au recours au néonicotinoïdes n'a été produite.
Aucune analyse du coût environnemental et de santé publique n'a été réalisée pour nous permettre d'évaluer si une compensation pour les pertes financières de la filières betterave ne serait pas préférable au recours de substances particulièrement néfastes pour la biodiversité et la santé des écosystèmes.
Pourtant, selon le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie qui fait de la survie de la filière betteraves un enjeu de "souveraineté" agroalimentaire, le retour des néonicotinoïdes est la seule "alternative".

Pour Humanité et Biodiversité, notre désaccord porte sur deux points :

1. Ce produit est toxique pour la vie de la nature, nous devons donc maintenir son interdiction
2. On doit par ailleurs impérativement trouver dans ce contexte des réponses scientifiques évaluées avant une interdiction... qui pourrait se prolonger au-delà du raisonnable


ET AUSSI...

Consultez ci-dessous notre cahier de la biodiversité n°4 "Néonicotinoïdes et compétitivité de la production française de betterave".

Commentaires

1
2020-10-07 20:53:51 +0200
  • Ouvrez le banc ! "Pour le sucre, qui est déjà un poison en soi, allons y, empoisonnons la terre et les insectes, et indirectement... nous ! Ensuite ce sera probablement généralisé à d'autres producteurs, il n'y a pas de raison de s'arrêter en si bon chemin. Mais il n'y a pas que ça, un certain nombre de verrous viennent de sauter en ce qui concerne les études avant implantations d'usine, etc. J'ai vraiment le sentiment que la France vient d’enterrer le volet environnemental de ses décisions politiques. Je suis en deuil, ce combat est pour moi perdu pour un bon moment, voire définitivement car la situation, elle, continue de se détériorer et ce sera sans doute trop tard quand les décideurs arrêteront d'écouter les lobbies."
  • Fermez le banc !
  • Aux morts ...
1

1
2020-10-08 13:21:16 +0200

On a l'impression que nous gouverné au court terme en priorité et que le long terme n'est considéré que si à court terme ça ne créer pas de difficultés, quitte à revenir en arrière.
Nous ne sommes pas dans le cas ou nous privilégions les bénéfices immédiats et certains et ne tenons pas compte des dangers lointains de la crisé écologique/environnementale/ climatique actuelle, ils ne sont pas incertains, on peut considérer que nos politiques ont bien compris que "Notre maison brûle" et "Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas". Mais nous regardons toujours ailleurs.
Et si, évidemment, la situation des betteraviers ne doit pas être ignorer et nous ne devons par regarder ailleurs non plus. Mais il faudrait chercher d'autres solutions, et cela aurait dû être fait dès le moment ou nous savions que l'interdiction des néonicotinoïdes allait être appliquée.
Car interdire tout ce qui nuit à la biodiversité et à l'environnement, ne peut pas être solution si cela n'est pas accompagné d'une réelle volonté de ne laisser personne en chemin, ni derrière, ni ceux à venir devant nous (qui sont déjà là pour la pulpart).
Il faut des budgets, mais avant il faut de la volonté et il semble que nos politiques n'ont pas celle-ci.

1

0
2020-10-08 15:49:31 +0200

Depuis son élection ce gouvernement se fou complètement de la biodiversité et du vivant, ce qui le préoccupe c'est de discréditer les écologistes (Pompili entre autre) et de préparer les présidentielles avec tous ses copains chasseurs et agriculteurs monoculturés!

0

1
2020-10-16 00:58:42 +0200

Effectivement Mum, il faut absolument que les Français reprennent le contrôle de qui décident sur quoi, et surtout sur ces questions environnemental qui devraient être au centre des priorité. La politique de Macron n'est pas la biodiversité et l'écologie mais bien la croissance et la consommation de masse à court termes.

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. . Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. . Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’éro...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 785138
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 364132
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 154387
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 220790
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41600
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 291645

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy